La table de Teschen

Au Louvre, j’aime ses visiteurs et plus encore, ses donateurs. Avec 1 000 000 € que feriez-vous ? Des bêtises, je vous connais. Qui une grosse voiture qui fait vroum vroum, qui des chaussures de marques vulgaires, qui, pire que tout placé à 2,5% par an. Sérieusement, vous rêvez petit, ou bien vous n’avez pas un million. Et si je vous disais que pour la même somme vous pouvez avoir une table ! Je sens que cela commencer à ruer dans les brancards, que certains me propose la Lerhamn© de chez Ikéa© pour 59 € allant jusqu’à calculer que pour la même somme vous pourriez avoir 16 950 tables Lerhamn©. C’est malin et mesquin.

La table de Teschen de Johann Christian NeuberIl se trouve que le Louvre souhaite faire l’acquisition de la table de Teschen ou « Table de la Paix » et qu’ils ont besoin d’un million d’euros mais la bonne nouvelle c’est que le nombre de donateur n’est pas limité. Ainsi le Louvre a mis en place un site internet (Tous mécènes) où vous pouvez venir déposer votre don. Nous en sommes déjà à 5% de la somme requise. Ne prenez pas le train en marche car le 31 janvier 2015 il sera trop tard. Pour finaliser cette acquisition exceptionnelle, le musée du Louvre sollicite la générosité du grand public afin de réunir un million d’euros. Cette somme doit être collectée avant le 31 janvier 2015. Devenez mécène et acteur de ce projet : quel que soit le montant de votre don, votre soutien sera décisif.

La table de Teschen de Johann Christian NeuberEn contre partie de votre don :

  • Tous les donateurs seront remerciés nominativement parmi les mécènes de la campagne.
  • Pour tout don de 20 € ou plus, les donateurs recevront une invitation pour découvrir la Table de Teschen.
  • Pour tout don de 200 € ou plus, les donateurs seront invités à une visite privée autour de l’œuvre, un mardi, jour de fermeture du musée.
  • Pour tout don de 300 € ou plus, les donateurs bénéficieront également pendant un an de la carte des Amis du Louvre (accès libre aux collections permanentes et aux expositions temporaires).
  • Les donateurs ayant effectué un don de 500 € ou plus seront invités à une soirée exclusive où ils pourront redécouvrir l’œuvre et bénéficieront de la carte des Amis du Louvre.
  • Des dispositifs de reconnaissance spécifique sont proposés pour les dons exceptionnels. Nous vous invitons à nous contacter pour plus d’informations.

La table de Teschen de Johann Christian NeuberUn monument commémoratif de l’histoire européenne : Un conflit compromettant l’équilibre des puissances européennes

La guerre de succession de Bavière éclate en 1778, à la suite de la mort sans postérité de Maximilien-Joseph de Bavière. Plusieurs candidats à l’héritage bavarois s’y affrontent, en particulier l’empereur Joseph II de Habsbourg et les princes électeurs allemands soutenus par Frédéric II de Prusse. La gravité de ce conflit qui compromet l’équilibre des puissances européennes donne lieu pendant six mois à d’impressionnants mouvements de troupes doublés d’intenses négociations diplomatiques.

Louis XVI, beau-frère de l’empereur Joseph II de Habsbourg, joue un rôle prépondérant dans cette « guerre de cabinet » menée par le comte de Vergennes, son ministre des Affaires étrangères. Avec sagesse, le roi refuse de s’impliquer dans le conflit armé. Le baron de Breteuil, son ambassadeur à Vienne, est chargé d’affirmer fortement la neutralité de la France et d’offrir sa médiation aux côtés de la Russie.

La Table de Teschen

La France, arbitre de la Paix, est remerciée

La petite ville de Teschen, située aujourd’hui aux confins de la République Tchèque et de la Pologne, est finalement choisie comme cadre des négociations de paix. Breteuil s’y révèle mesuré, courtois, discret et habile. Le traité de paix de Teschen, signé le 13 mai 1779, couronne la médiation conjointe de la France et de la Russie. En remerciement de son action, le baron de Breteuil reçoit en présent de Frédéric Auguste de Saxe cette table en pierres semi-précieuses, que ses descendants ont conservée jusqu’à ce jour : la « Table de Teschen », ou « Table de la Paix », véritable monument commémoratif de l’histoire de l’Europe.

La table de Teschen de Johann Christian Neuber

Un chef-d’œuvre du XVIIIe siècle : Une œuvre magistrale de Johann-Christian Neuber

La Table de Teschen offerte en 1780 au diplomate Louis Charles Auguste Le Tonnelier, baron de Breteuil, demeure le chef-d’œuvre incontesté de Johann-Christian Neuber par l’audace de sa conception, la virtuosité de son exécution et le prestige de sa provenance.

Jamais Neuber n’était allé aussi loin : 128 échantillons de minéraux et de fausses perles tapissent le plateau, la ceinture et les pieds de la table. Taillés tantôt en plaquettes, tantôt à facettes, ils sont enchâssés dans une structure de bronze doré de trois couleurs montée sur âme de bois.

La table de Teschen de Johann Christian NeuberUn compartiment placé sous le plateau renferme un livret manuscrit identifiant toutes les pierres utilisées. La volonté commémorative du donateur s’exprime dans les cinq médaillons de porcelaine de Meissen intégrés au plateau de la table : délicatement exécutés en grisaille par le peintre Johann Eleazar Zeissig dit Schenau (1737-1806), ils célèbrent l’action du baron de Breteuil en faveur de la Paix et des Arts.

La table de Teschen de Johann Christian NeuberEt sinon pensez à tous mes anniversaires pour lesquels je n’ai jamais eu la moindre idée ou envie à vous fournir. Rattrapez-vous, en guise de cadeau, faites un don (c’est en partie déductible des impôts), je vous redonne le lien : Tous mécènes. Et si vous ne me croyez pas, venez voir.


Jusqu’au 10 décembre 2014, la table de Teschen est exposée au Louvre salle Pironèse :

La table de Teschen de Johann Christian Neuber



La table de TeschenLa table de TeschenLa table de TeschenLa table de Teschen


Donner c’est donner, reprendre c’est volé. Mais plus d’un an après, si j’avais su, je n’aurais pas pour la table de Teschen. Je n’aurais pas donné car j’ai le sentiment de m’être fait arnaqué.

Au Louvre, j'aime La table de Teschen

Au Louvre, j’aime La table de Teschen

La table était au château de Breteuil qui est un château privé et doit faire face à des dépenses importantes pour maintenir les lieux en l’état. Aussi ont-ils décidé de se délester de cette table contre monnaie sonnante et trébuchante et 1 000 000,00 d’euros cela trébuche pas mal.

Avec cette somme le château a fait faire une copie de la table qu’il expose dans ses collections. Il est précisé qu’il s’agit d’une copie mais j’avoue ne pas bien comprendre l’intérêt. Il y a aussi un aspect voleur à vendre un objet pour le remplacer par une copie comme si de rien n’était. En terme de bien mobilier la balance est à zéro, les comptes à plus un million, ni vu, ni connu et le tour est joué. Le tour de passe-passe est assez malhonnête.

Au Louvre, j'aime La table de Teschen

Au Louvre, j’aime La table de Teschen

Il y a eu plus de 4 500 donateurs pour rassembler le million nécessaire à cette table. Chacun a donné selon son envie ou ses possibilités. Dans un geste égalitaire républicain les noms de chacun ont été exposé un an durant sur des pans de mur du musée. Une façon de saluer et de remercier le geste de ces 4 498 donateurs.

Un an plus tard, sous la cage de verre qui protège la table, deux donateurs ont le droit d’avoir leur nom inscrit à jamais. Cette publicité déguisée porte le doux nom de mécénat. Mais je précise que la Société des Amis du Louvre qui a investit une grande part de la somme nécessaire n’est pas citée. Que ce don de la Société des Amis du Louvre ne se traduit pas, pour elle, par des réductions fiscales. Cette publicité éhontée pour une compagnie d’assurance est-elle à rapprocher du fait que son Président-Directeur-Général soit membre du Conseil d’Administration des Amis du Louvre ?

La Table de Teschen


Mise à jour – Octobre 2016 : La table de Teschen est actuellement prêtée par le Louvre à l’occasion d’une exposition au Petit Palais. Que pensez-vous que le Louvre fit pour signaler cette absence ?
a) Rien
b) Une copie, comme au château de Breteuil
c) La table de qui ?
d) Obi-Wan Kenobi

Réponse : Pendant la durée du prêt le Louvre a imprimé, en couleurs,  sur format A4 le plateau de la table qui a été déposée dans le fond de sa cage de verre. Plus misérable je crois que ce n’était pas possible !La Table de Teschen

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s