Milon de Crotone

Au Louvre j’aime le Milon de Crotone de Pierre Puget. Tout dans cette sculpture inviterait à se moquer et je ne vais pas m’en priver, mais malgré tout je l’aime beaucoup car elle permet de clouer le bec au roi.

Milon de Crotone de Pierre Puget

Milon de Crotone de Pierre Puget

Milon de Crotone de Pierre Puget

Milon de Crotone de Pierre Puget

Imaginez-vous enfant au Pirée en 540 av. J-C. en toge courtes (les culottes arriveront beaucoup plus tard), vos idoles de l’époque sont Polydamas de Scotoussa « l’homme le plus grand ayant jamais vécu » ou Glaucos de Caystos, le boxeur ou Théagène de Thasos, le champion du pugilat ou bien, le top of the topthe kingthe bestthe beast, Mister Milon de Crotone himself.Comment vous décrire l’aura qui frappait ces hommes ? Ils étaient considérés comme des dieux, plus forts que bien des dieux. Et cela sans passer leur vie à boire de la Volvicus , à conduire des chars surpuissants au bras d’une bimbo-vestalle ou à vanter les produits Maximinus Pricus. Au-delà d’un entrainement intensif, ils occupaient leur temps libre avec les têtes pensantes de l’époque. Ainsi Milon de Crotone, quand il ne trottinait pas dans le stade, allait écouter Pythagore. Je n’ai pas dit comprendre, mais au moins écouter. Un peu comme si Benzema passait ses soirées avec Cédric Villani. Le vieux rêve humaniste de l’esprit sain dans un corps sain.

Milon de Crotone de Pierre Puget

Milon de Crotone de Pierre Puget

Milon de Crotone de Pierre Puget

Milon de Crotone de Pierre Puget

Rien ne permet d’affirmer que c’est lié à l’influence de la pensée pythagoricienne mais Milon décrochera 6 titres Olympiques, 7 titres pythiques, 9 aux jeux de Némée et 10 aux jeux isthmiques. Qu’en guise d’entrainement il gardait la paume ouverte, le pouce levé et les doigts collés et que personne ne pouvait lui écarter les doigts (bon alors cela ressemble plus à des jeux à boire car je ne vois pas très bien l’intérêt sportif d’un tel exploit). Qu’il pouvait faire exploser par la puissance du sang dans ses veines une corde lui ceignant le front (En plus d’être assez inutile c’est extrêmement dangereux. N’essayez pas chez vous les enfants). Qu’il maintenait une grenade entre ses doigts sans l’écraser et personne ne pouvait la lui arracher (là encore, pourquoi tenir à tout prix à voler le goûter de l’homme connu pour être le plus fort de son époque ?) Reprenons, champion toutes catégories, Milon n’est pas le dernier pour faire marrer les gens à la foire aux raisins de Corinthe. Toujours là pour amuser la galerie et faire le show. Mais attention, le Milon il valait mieux l’avoir en photo : vingt livres de viande, autant de pain et quinze pintes de vin par jour. Plus des allures de troisième ligne de rugby que de danseuse étoile. C’est que ça mange ces bestiaux.

Milon de Crotone de Pierre Puget

Milon de Crotone de Pierre Puget

Un jour, il trimbale un taureau sur ses épaules. Après avoir porté l’animal sur une longueur de stade, il l’assomme et le mange en entier dans la journée. Et vous trouvez cela normal ? Laisser un taureau vivant dans un stade où s’entrainent des sportifs. Je passe sur l’ellipse « il l’assomma et le mangea ». Assommer ne veut pas dire mort. Le taureau a été mangé semi-vivant ? N’importe quel boucher vous le dira, on ne mange jamais, le jour même, la viande d’une bête qui vient d’être tuée. Il faut laisser les choses s’attendrir. Ainsi donc l’homme le plus fort de la Grèce antique mangeait n’importe quoi, n’importe comment, sans personne pour veiller à l’équilibre de ses repas. 500 kilos de viande par jour c’est totalement idiot comme pari. Et où sont les cinq fruits et légumes ?

Milon de Crotone de Pierre Puget

Et je vous rappelle que nous avons affaire à la crème des sportifs de l’époque, celui qui passe son temps libre à écouter Pytha démontrer son fameux théorème à gand coup de thé au rhum. Je vous laisse imaginer le fond du panier des athlètes de l’époque. Du genre à se foutre sur la gueule et à s’arracher le nez au moindre regard de travers.

Les lutteurs de Philippe Magnier

Les lutteurs de Philippe Magnier

Mais si Milon de Crotone est passé à la postérité, via les arts, ce n’est ni pour son analyse contradictoire de la pensée pythagoricienne, ni pour ses talents au stade, ni pour sa faim mais pour sa fin. Un jour, en Italie, Milon croise un arbre (bon alors pas la peine d’aller jusqu’en Italie pour cela, mais Milon ne le savait peut-être pas, c’est un sportif je vous rappelle). Je sais que le suspense est insoutenable alors je continue… pour s’assurer que sa force ne l’a pas abandonnée malgré les ans qui rident son visage, il tente de fendre l’arbre à mains nues.

Milon de Crotone d'Edme Dumont

Milon de Crotone d’Edme Dumont

Il glisse ses doigts dans un interstice du tronc, il fend un peu le bois, ce qui lui permet d’enfoncer encore plus en profondeur ses doigts dans le bois et là, on ne sait pas bien ce qu’il s’est passé, la main qui a ripé, une étourderie, de la mousse, mais Milon se retrouve avec les mains coincées dans le tronc. Il tente bien de gigoter pour s’en sortir, il a beau se débattre il n’arrive pas extraire ses doigts. Ah ça pour faire le con avec une grenade il y a du monde mais quand il s’agit de se sortir les doigts il n’y a plus personne. Milon est prisonnier de l’arbre. Quand arrive la nuit, telle la Blanchette de Monsieur Seguin il se débat contre les loups. Mais au matin l’Equipe titrait : « Loups 1 – 0 Milon, match nul ».

Milon de Crotone d'Etienne-Maurice Falconnet

Milon de Crotone d’Etienne-Maurice Falconnet

Alors je note certains doigts qui se lèvent pour me faire remarquer que mon loup, ou plus exactement celui de Pierre Puget, ressemble à un lion. En 1535 Le Pordenone peint Milon dévoré par le lion et depuis ce tableau les lions ont remplacé les loups, mais ça vous le saviez aussi depuis la fin de la première saison de Games of Throne. Même si je suis le premier surpris à l’idée qu’un lion se ballade ainsi dans les forêts italiennes. Que fait saint François ?

C’est en effet très facile de trouver que Milon de Crotone était juste une grosse andouille, fier-à-bras et qu’il est mort comme un con sans jamais rien avoir compris à ce qu’il entendait chez Pythagore (parce que vous auriez compris ce que racontait le matheux vous ? Vous ne parlez même pas grec). Oublions Milon de Crotone, ce qui compte c’est sa puissance ; sa vie, sa fin, on s’en fiche presque.

Milon de Crotone de Pierre Puget

Milon de Crotone de Pierre Puget

A présent, comme vous vous étiez imaginés en toge au Pirée, imaginez-vous alors sculpteur à la cour du roi Soleil. Comme vous trouvez les jardins de Versailles un peu vastes et vides vous proposez au royal soleil de le parsemer de quelques sculptures. Et là Louis vous dit : « Mon Pierrot, mon poto, tu as carte blanche, tu me glisses de la sculpture dans chaque bosquet. Par contre fais-moi plaisir, les Vierge à l’Enfant et autres saints suppliants tu les laisses aux barbouilleurs. Je veux de la forme, je veux du relief, je veux du sein, de la cuisse. Je veux du muscle. J’ai vu que les grecs touchaient leur bille. Pioche chez eux. » Et là vous vous dites que cela ne c’est pas du tout passer ainsi. Vous avez raison. Ce n’est pas Louis XIV mais Colbert qui a passé commande. C’est tout pareil sauf qu’à la fin il a ajouté : « … et pas trop cher s’il vous plaît. C’est l’État qui paye et l’État c’est pas moi. »

Milon de Crotone de Pierre Puget

Milon de Crotone de Pierre Puget

On se fait tout une histoire du langage des rois de France et de leurs ministres, alors qu’en fait ceux sont des hommes comme nous. Donc le Pierrot en question, c’est vous, Pierre Puget. Et malgré votre servilité d’artiste vous n’hésitez pas à avoir votre propre opinion d’homme. Alors oui vous allez sculpter un grec, mais pour montrer la vanité des hommes et particulièrement celle du premier des français, leur roi, vous choisissez Milon de Crotone. Mais attention, pas un Milon en fin de vie, plutôt jeune, le corps athlétique, le muscle saillant, tout en puissance. Ce n’est plus Milon que vous sculptez, c’est Louis-le-Grand, la force de sa puissance royale personnifiée.

Milon de Crotone de Pierre Puget

Milon de Crotone de Pierre Puget

Les loups vous aimiez bien l’idée, mais le loup chasse en meute et vous n’avez qu’un seul bloc de marbre (à cause des consignes de réductions budgétaires de Colbert), alors vous troquez les loups contre le lion. En plus le loup est un canidé, il picore ses repas avec les crocs, artistiquement cela ne rend pas très bien. Alors que le lion est un félidé qui use et abuse des griffes rétractables. Rien n’est plus beau qu’une large patte de lion perforant les chairs de ses griffes (je parle du point de vue artistique). Donc c’est un lion qui va venir s’enrouler autour de Milon de Crotone, faire corps avec l’athlète. La voilà votre représentation de la vanité humaine que vous allez envoyer dans les dents de Loulou14.

Milon de Crotone de Pierre Puget

Milon de Crotone de Pierre Puget

Si l’on remarque qui des deux est l’homme et l’animal, on peut s’interroger sur celui qui est bête et celui qui ne l’est pas. Personnellement je suis déjà allé plusieurs fois en Italie et j’avoue me promener assez rarement nu avec juste un drap de bain. Mais de la même manière c’est assez rare que je flatte mon égo en dessouchant gracieusement. Enfin le lion ne chasse pas, il laisse cela aux femelles. Milon avait quand même dû l’énerver un peu pour qu’il se déplace en personne. Et puis mourir mangé par des loups ou un lion c’est toujours mieux que finir d’un œdème de Quincke à cause de piqûres de guêpes. Car voici aussi ce qui arrive quand on fait l’idiot avec les souches arbres, on peut tomber sur un essaim.

Milon de Crotone de Pierre Puget

Milon de Crotone de Pierre Puget

J’aime le Milon de Crotone de Pierre Puget car c’est assez rare de voir un grec avec des rouflaquettes d’irlandais. Parce qu’à chaque fois que je raconte l’histoire de Milon à mon fils cela le fait rire (à quoi cela tient l’art !!!) et parce que son positionnement, face aux grandes baies vitrées du passage Richelieu, en fait l’œuvre la plus vue au Louvre… par les gens qui n’y rentrent pas. Moralité : les gens qui vous montrent comme seule photo de leur visite au Louvre un selphie avec Milon de Crotone en contre-bas sont des escrocs !

Milon de Crotone de Pierre Puget

J’aime aussi beaucoup cette astuce de sculpteur qui consiste à faire courir de l’arbre et le long du bras une toge qui est juste là pour renforcer la structure et masquer le zizi de Milon. J’aime enfin que le vieux Puget adresse au Monarque héliotrope une petite mise en garde sur la vie, ses richesses, la fin et sa chute. Tout Monarque est le plus grand, le plus fort, mais tout Monarque peut chuter s’il est pris les doigts dans le port de confiture ou dans une souche d’arbre. Attention ! Et si vous ne me croyez pas, venez voir.


Bouclier de parement : Milon de Crotone d'Antonio del Pollaiuolo

Bouclier de parement : Milon de Crotone d’Antonio del Pollaiuolo


La vengance de Milon de Crotone :

Samson déchirant le lion de Laurent Delvaux

Samson déchirant le lion de Laurent Delvaux

Hercule et le lion de Némée

Grande coupe : Scènes mythologiques

Grande coupe : Scènes mythologiques

Poire à poudre : Hercule et le lion Némée

Publicités

2 réflexions au sujet de « Milon de Crotone »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s