La destruction de Troie et le jugement de Pâris

Au Louvre, j’aime La destruction de Troie et le jugement de Pâris de Mathis Gerung. D’abord parce qu’il faut bien, de temps en temps, saluer l’école allemande de peinture. Ensuite il faut de temps en temps reconduire sous les feux de la rampe quelque artiste que la mémoire collective a oublié ou mis en sommeil, alors Mathis ce billet et pour toi. Enfin j’ai un goût certain pour la guerre de Troie.

La destruction de Troie et le jugement de Pâris de Mathis Gerung

La destruction de Troie et le jugement de Pâris de Mathis Gerung

Ceux qui sont condamnés à expliquer le monde via des bullets point sous PowerPoint à des interlocuteurs idiots, savent la difficulté de synthétiser la pensée. Alors prenez exemple sur Mathis Gerung qui en un tableau arrive à conter l’histoire de la Guerre de Troie (10 ans de guerre) mais aussi parce que cela fait plaisir et que c’est cadeau, il vous rajoute Le mariage de Théthis et PeléeLe Jugement de PârisLe combat d’Hector et Pélius et La conquête de la Toison d’or. C’est toute la tragédie de Racine sur quelques centimètres carrés. Pour vous donner une comparaison stupide (les comparaisons sont toujours stupides), imaginez que l’on vous demande de peindre la seconde guerre mondiale sur un tableau : des accords de Munich, aux procès de Nuremberg, en passant par Pearl Harbor, Mers el-Kébir, Vichy, Stalingrad. Dix années de guerre pour Mathis ce n’est pas compliqué à faire entrer dans un tableau et en plus comme il est gentil et connait votre inculture crasse, il a pris la peine de placer des étiquettes sur les personnages pour que nous reconnaissions bien chacun des protagonistes. La Deutsch Touch.

La destruction de Troie et le jugement de Pâris de Mathis Gerung

La destruction de Troie et le jugement de Pâris de Mathis Gerung

La destruction de Troie et le jugement de Pâris de Mathis Gerung

La destruction de Troie et le jugement de Pâris de Mathis Gerung

La destruction de Troie et le jugement de Pâris de Mathis Gerung

La destruction de Troie et le jugement de Pâris de Mathis Gerung

Alors je vois déjà les habitués du blog railler cette passion soudaine pour la peinture allemande et Mathis Gerung et faire remarquer que tout cela n’est uniquement pour l’auteur l’occasion de parler d’une de ses marottes : La Guerre de Troie et de ces sal*pards de grecs. D’office, un parti pris qui va à l’encontre de toute analyse objective attendue sur un tel sujet. Et ? Je vous répondrai « Oui, mais je fais ce que je veux, c’est MON blog. La Guerre de Troie vous saoule car votre immense culture vous permet de surfer sur cette période, tant mieux pour vous. Mais n’oubliez pas, je vous connais, ne vous surestimez pas trop quand même. Et si vous êtes vraiment si forts, reprenez vos Gaffiots pour traduire « Timeo danaos et dona ferentes. » Réponse en fin de billet. »

La destruction de Troie et le jugement de Pâris de Mathis Gerung

La destruction de Troie et le jugement de Pâris de Mathis Gerung

La destruction de Troie et le jugement de Pâris de Mathis Gerung

La destruction de Troie et le jugement de Pâris de Mathis Gerung

Contrairement à mon habitude je vais donc pouvoir vous dire de suite pourquoi j’aime ce tableau : pour sa transposition au XVIème siècle qui ne gâche rien de l’idée originale. Pour cette capacité à rassembler tous ces grands épisodes sur une seule toile quand il faut parcourir des kilomètres de galeries dans les musées pour voir les œuvres liées à un seul extrait. Et parce que j’aime ce trait allemand, net, sobre, efficace et juste ce qu’il faut de boursoufflé dans le rendu. Parce que malgré leurs couronnes, leurs ors, leurs tenues délicates tous les hommes y sont sur un pied d’égalité et que la composition du tableau donne une impression de survol plaçant le visiteur tel un dieu de l’Olympe au-dessus des hommes. Ce que traduit vraiment la guerre de Troie. Si un jour on vous avait dit que vous seriez un dieu de l’Olympe…

Le destruction de Troie et le jugement de Pâris de Mathis Gerung

La destruction de Troie et le jugement de Pâris de Mathis Gerung

On fait attention de ne pas écraser les pieds de sa partenaire car la Guerre de Troie, comme la valse,  s’organise en trois temps. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle elle s’appelle Guerre de Troie. Temps 1, le mariage de Pélée et Thétis sur l’Olympe. Genre soirée ultra V.I.P., si tu n’es pas dieu ou déesse tu ne rentres pas. Et même certaines déesses sont laissées à la porte. C’est le cas d’Eris, déesse de la Discorde qui ne pouvant entrer, lance une pomme d’or à destination de la plus belle (la fameuse pomme de discorde). Alors là, déesses ou pas, c’est tout ce qui compte d’ovaires au souper se précipite dessus. Zeus qui est le dieu des dieux et aime manger dans le calme, demande à Hermès d’emmener les donzelles se disputer plus loin, sur le mont Ida par exemple. Et sur le Mont Ida on trouve Pâris en pâtre grec avec ses cheveux aux quatre vents. Fils du roi de Troie, Priam, il a été abandonné car un présage annonçait qu’il serait la cause de la destruction de la ville (désolé pour le spoil). Petite précision, Pâris est donc le frère d’Hector (dont je préfère la femme) et de Cassandre (condamnée à dire tout en n’étant jamais écoutée).

Le destruction de Troie et le jugement de Pâris de Mathis Gerung

La destruction de Troie et le jugement de Pâris de Mathis Gerung

Donc Pâris doit choisir entre Athéna qui lui promet la victoire à la guerre, Héra qui lui offre de régner sur les hommes et Aphrodite qui lui donne l’amour d’Hélène. Am-stram-gram-pique-et-pique, Pâris choisit Aphrodite qui lui promet Hélène, considérée à l’époque comme plus belle femme du monde et, accessoirement, promise à Ménélas, roi de Sparte. Pâris part à Sparte, séduit Hélène, parce que Pâris est magique, et rentre à Troie avec elle. Fin du temps 1.

Le destruction de Troie et le jugement de Pâris de Mathis Gerung

La destruction de Troie et le jugement de Pâris de Mathis Gerung

Temps 2, Aphrodite qui a disposé la jolie pomme sur sa cheminée, fait la nique à Athéna et Héra qui se chargent de rappeler l’affront subit par les grecs avec le rapt d’Hélène. Parce qu’à ce moment, l’enlèvement d’Hélène, les grecs s’enfichent royalement. Vous l’aurez compris, la Guerre de Troie c’est des déesses qui se foutent sur la gueule pour une pomme et les hommes qui trinquent. Donc les rois grecs battent le rappel des troupes. A main droite nous avons donc Ménélas, Nestor, Agamemnon, Palamède, les deux Ajax (non, pas Ajax-vaisselle et Ajax-vitres), Achille, Ulysse, Diomède, Tlépolémos, Idoménée, etc. Bref tout ce que la Grèce compte de couronnes vient au secours du pauvre Ménélas outragé. Si le grec est solidaire, il n’est pas rapide, il leur faut deux années pleines pour se mettre en route. Deux années pendant lesquelles Pâris et Hélène s’éclatent au plumard et roucoulent sous les arcades ombragées de la ville de Troie.

Le destruction de Troie et le jugement de Pâris de Mathis Gerung

La destruction de Troie et le jugement de Pâris de Mathis Gerung

La flotte grecque débarque alors … en Mysie, se fait connaître du roi local : Télèphe qui leur dit en substance : « Bonjour les gars c’est gentil d’être venu, mais vous n’y êtes à du tout, ici ce n’est pas Troie. Il faut reprendre la rocade et sortir après la zone industrielle, direction Créteil Nord. Et mettez à jour vos GPS ! », alors les grecs rentrent chez eux mettre à jour leur GPS. Cela dure huit ans ?! Fin du temps 2.

La destruction de Troie et le jugement de Pâris de Mathis Gerung

La destruction de Troie et le jugement de Pâris de Mathis Gerung

Temps 3, On se souvient vaguement d’une Hélène enlevée. Alors les grecs rassemblent de nouveaux leur armée montent dans leur bateaus et là… rien ! Pas une once de vent. Dans une version préquel de Jeanne d’Arc on passe Iphigénie au bûcher, les dieux sont contents, les vents se lèvent et les grecs reprennent la mer pour aller chercher Hélène. Juste une remarque : dix ans ont passé. Même la plus belle femme du monde, dix ans après, est-ce que cela vaut encore le détour ? Surtout que Ménélas est roi, il a dû en culbuter de la boniche dans son palais en attendant. Il a dû avoir des occasions de serrer de la princesse pour combler la place d’Hélène dans son cœur et dans son lit. Vraiment je ne crois pas à cette idée de milliers de grecs antiques se bougeant le derche pour aller chercher une fille. La vérité c’est que Troie est une cité dont les grecs souhaitent se débarrasser. Hélène n’est qu’une excuse. Une belle excuse, la plus belle des excuses mais rien qu’une excuse. Donc revoilà les rois grecs qui filent vers Troie (un peu moins vite, ils ont tous pris huit ans) mais avec les bonnes cartes cette fois puisqu’ils arrivent pile sur la plage devant les murailles de la ville.

Le destruction de Troie et le jugement de Pâris de Mathis Gerung

La destruction de Troie et le jugement de Pâris de Mathis Gerung

Et globalement le temps 3 dure un mois. Donc la guerre de Troie n’est pas dix années de luttes acharnées entre troiens et l’alliance achéenne mais un mois de bonnes grosses bagarres et de bouderies d’Achille. Cela permet de relativiser. Par contre durant ce mois on assiste à d’épiques combats, des guerriers vaillants sont vaincus, de plus vaillants sont vainqueurs. Au final, le cheval, la prise de Troie, la fin de la ville et de l’histoire. Fin du temps 3 et de la guerre.

La destruction de Troie et le jugement de Pâris de Mathis Gerung

La destruction de Troie et le jugement de Pâris de Mathis Gerung

Notez l’exploit de faire tenir la guerre de Troie en moins de 600 signes, cela revient presque à tout faire entrer dans un seul tableau. Tout bon latiniste est forcément du côté des troiens car c’est l’un d’eux (Énée) qui quitte Troie en flammes pour aller bâtir Rome. Le monde se divise en deux catégories, ceux qui ont un flingue et ceux qui creusent. Et bien le flingue était du côté des grecs. Ils n’ont pas gagné par leur courage ou leur tactique, mais par l’appui des bons dieux qu’ils avaient avec eux. Notez-le, vous qui avez décidé de déclencher une guerre, il vaut mieux l’appui de la déesse de la guerre que celle de l’amour. C’est un petit conseil.

La destruction de Troie et le jugement de Pâris de Mathis Gerung

La destruction de Troie et le jugement de Pâris de Mathis Gerung

Les grecs sont des quiches : il faudra dix ans à Ulysse pour rentrer chez lui. Achille est un gros boudeur colérique qui ne respecte pas les morts (cf la dépouille d’Hector). Il a fallu deux ans pour rassembler les rois qui ne voyaient pas ce qu’ils allaient faire dans cette galère. Le fameux Ulysse a préféré se faire passer pour fou plutôt que d’y aller. Achille se déguisait en fille pour ne pas partir combattre. Et je ne parle même pas des déesses, bande de harpies fashionistas obnubilées par le titre de Miss Olympe. N’aurait-il pas été plus simple d’envoyer un SMS « Si tu reviens j’annule tout ? » Mais non, ils ont fait les fiers dans leurs armures, ils ont tout saccagé, ils ont tellement détruit Troie que les archéologues sont incapables de situer la ville. Bande de barbares !

Quant à Ménélas, il récupère sa femme après la guerre et lui passe un savon : « Té !…Regarde là, la Hélène qui revient manger la soupe du vieux Ménélas : Garce!, Salope!, Ordure!….Bien sûr, l’autre il était beaucoup plus beau, mais qu’est ce que ça veut dire ! ». Et après son savon de Marseille, ils mettent huit ans à rentrer à Sparte. Pas de soucis particulier sur la route, c’est plutôt qu’ils ont opté pour Costa Croisière avec des haltes sur le chemin du retour : Ménélas et Hélène en Crète, Ménélas et Hélène à Chypre, Ménélas et Hélène en Lybie, Ménélas et Hélène en Phénicie, Ménélas et Hélène en Égypte. Donc pour résumer le cocufiage le plus meurtrier de l’histoire pour finir sur une croisière Notre Temps avec Julien Lepers. Merde ! La Guerre des Gaules cela a plus de gueule !

La destruction de Troie et le jugement de Pâris de Mathis Gerung

La destruction de Troie et le jugement de Pâris de Mathis Gerung

La Guerre de Troie c’est la passion de Pâris contre la raison des rois grecs. La Guerre de Troie c’est surtout la toute puissance des femmes contre la bêtise masculine. J’aime qu’un raisonneur allemand puisse si bien rendre cette vaste épopée sur une seule toile, le faire sans rien omettre des combats, des amours, des peines et des joies. Et si vous ne me croyez pas, venez voir.


« Timeo danaos et dona ferentes. », je ramasse les copies et je lis : « Je redoute les Grecs, même porteurs de présents. », Virgile.


Sur le thème de l’Iliade et l’Odyssée au Musée du Louvre :

La déesse Minerve chez les Muses de Jacques Stella

La déesse Minerve chez les Muses de Jacques Stella

Les noces de Thétis et de Pélée avec Apollon et le concert des muses ou Le festin des dieux d'Hendrick van Balen

Les noces de Thétis et de Pélée avec Apollon et le concert des muses ou Le festin des dieux d’Hendrick van Balen

L'enlèvement d'Hélène

L’enlèvement d’Hélène

Port de mer, effet de brume (L'embarquement d'Ulysse, ou d’Énée, Iule et Achate ?) de Claude Gellée

Port de mer, effet de brume (L’embarquement d’Ulysse, ou d’Énée, Iule et Achate ?) de Claude Gellée

L'enlèvement d'Hélène

L’enlèvement d’Hélène

Cratère en cloche à figures rouges - Hélène et Pâris

Cratère en cloche à figures rouges – Hélène et Pâris

Les amours de Pâris et d'Hélène de Jacques-Louis David

Les amours de Pâris et d’Hélène de Jacques-Louis David

L'enlèvement d'Hélène de Francesco Xanto Avelli

L’enlèvement d’Hélène de Francesco Xanto Avelli

L'enlèvement d'Hélène de Jean Tassel

L’enlèvement d’Hélène de Jean Tassel

Les Grecs se cachent dans le cheval de Troie de Maître de L'Énéide

Les Grecs se cachent dans le cheval de Troie de Maître de L’Énéide

L'incendie de Troie de Virgiliotto Calamelli

L’incendie de Troie de Virgiliotto Calamelli

Cratère à figures rouges - Retrouvailles d’Hélène et de Ménélas

Cratère à figures rouges – Retrouvailles d’Hélène et de Ménélas

Énée et Anchise de Pierre Lepautre

Énée et Anchise de Pierre Lepautre

œnochoé à figures noires - Énée portant Anchise

œnochoé à figures noires – Énée portant Anchise

Énée sauvant son père Anchise et son fils Ascagne de l'embrasement de Troie de Laurent Guiard

Énée sauvant son père Anchise et son fils Ascagne de l’embrasement de Troie de Laurent Guiard

Énée et Anchise de Robert Guillaume Dardel

Énée et Anchise de Leonello Spada

Énée et Anchise de Leonello Spada

Enée et Didon de Pierre-Narcisse Guérin

Enée et Didon de Pierre-Narcisse Guérin

Mercure ordonne à Énée d'abandonner Didon d'Orazio Samacchini

Mercure ordonne à Énée d’abandonner Didon d’Orazio Samacchini


Merci


 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s