Loth et ses filles

Au Louvre j’aime Loth et ses filles d’Anne O’nime ou Anonyme, je ne sais jamais très bien comment l’écrire.

Loth et ses filles d'Anne O'Nime

Loth et ses filles

C’est étrange mais j’ai l’impression d’entendre déjà certains lecteurs ulcérés : « Foutaises ! Tu te fiches de Loth comme d’une guigne, ce sujet est tout juste bon à te répandre dans la fange de la vulgarité et de l’anticléricalisme primaire. Scandale ! Hérésie ! » et je ne peux que vous répondre « Ben oui ! » Mais attention, ce n’est pas moi qui j’ai cherché. C’est les textes sacrés.

Non Loth n’est pas le héros Marvel du prochain film The Avengers. Loth est un ami d’Abraham qui quitte Ur avec lui. Arrivés sur les bords du Jourdain chacun taille sa route. Abraham reste dans le pays de Canaan et Loth s’enfonce un peu plus loin à Sodome. Alors certains pouffent déjà, « Sodome, comme… » oui, comme… La ville, à l’époque, était déjà réputée pour ça. La Bible reste assez évasive sur les raison qui poussent la Loth’s Family à se rendre là-bas. Fantasme ? Désir ? Réalité ? Comprenez-moi, j’ai des enfants, je ne suis pas certain que j’aurais aimé les élevés dans une ville où dèsla sortie de la maison ils risqueraient d’en avoir plein le cul. Mais cela ne pose aucun problème à Loth. L’idée le fait sourire, pouffer, Loth rit.

Loth et ses filles d'Anne O'Nime

Loth et ses filles

La famille s’installe donc à Sodome et tout se passe bien. Tout le monde est content et je dois être un père trop protecteur puisque les filles de Loth s’éclatent à Sodome. Un soir deux anges débarquent chez Loth à Sodome. Genre « Bonsoir, on était dans le coin, il y a 5 étoiles sur TripAdvisor pour votre demeure, on viendrait bien passer une bonne soirée chez vous. » Et cela ne pose aucun problème à Loth de faire entrer les anges chez lui. Ce devait être monnaie courante à l’époque. On exagère beaucoup pour Sodome mais cela reste une petite ville de province, alors forcément tout se sait très vite et les habitant de Sodome apprenant l’arrivée d’invités chez Loth se pressent à sa porte pour montrer aux anges ce qui rime avec Bonne soirée entre amis.

Loth est un peu dans l’embarras rapport au fait qu’il avait déjà sorti le Mille Bornes et le Scrabble et explique aux locaux que : « non, pas ce soir, ils ont fait de la route, ils sont fatigués, mais qu’en échange, les habitants peuvent s’amuser avec ses filles. » Quoi que l’on puisse penser de son rôle de père, il est à saluer l’hôte qu’était Loth. Mettez-vous à sa place, c’est toujours un peu gênant d’expliquer à ses invités que la personne qui sonne à la porte ne vient pas livrer la pizza mais enculer le dernier arrivé. Pardon pour les termes mais on ne va pas tourner autour du pot. Je m’enfonce.

Loth et ses filles d'Anne O'Nime

Loth et ses filles

Bon les deux anges font barrer la maison et frappent de cécité les importuns. L’ange a beau être asexué, il n’aime pas être contraint, ça le rend nerveux. Puis les deux anges avertissent Loth que Dieu a prévu de détruire cette ville de vices et qu’il n’a que quelques heures pour plier bagage. C’est un peu excessif pour une vulgaire proposition de sodomie, quand même. Au matin la famille Loth file à l’anglaise pendant que Dieu fait pleuvoir le soufre et le feu sur Sodome, Gomorrhe et les environs.

Loth et ses filles d'Anne O'Nime

Loth et ses filles

Peut-on m’expliquer pourquoi, quand la consigne est simple, il y a toujours une pouffe pour ne pas la respecter ? Madame Loth qui avait interdiction de se retourner dans sa fuite. Alors que fait-elle ? Elle se retourne. On t’avait dit de regarder devant toi. Alors hop transformée en statue de sel ! Bien fait pour elle, elle était prévenue. Un instant, imaginez Dieu qui est en train de focaliser sa colère sur deux villes, qui lâche tout ce dont il dispose comme flammes et œuf pourri (ben oui, comment croyez-vous que Dieu arrive à faire le souffre ?) et qui garde quand même un œil sur Miss Loth pour lui lourder une poignée de fleur de sel sur le coin de la gueule. Quel talent ! Quel talent et quel machiavélisme. Dieu avait-il fait le plein de munitions en prévision de la destruction Sodome et Gomorrhe ? A moins que Dieu dispose d’une frappe d’intervention rapide mobilisable à tout moment.

Loth et ses filles d'Anne O'Nime

Loth et ses filles

Loth et ses filles vont se cacher dans la montagne. Et là, l’aînée, un peu moite dans son string, s’interroge sur la possibilité de trouver des mecs. Vous connaissez les pucelles ! Et ça pousse des hauts cris et cela jure qu’elle ne veut pas finir sa vie vieille fille et qu’à Sodome ce n’était pas si mal que cela. Et qu’en plus elle ne capte aucun réseau. On s’ennuie un peu alors l’aînée fait boire son père au point de le rendre ivre mort et s’accouple avec lui. La cadette, moins moite du string, mais tout aussi délurée couche aussi avec papa. La première accouchera de Moab (on dirait le nom d’un personnage de Star Wars), la seconde de Ben-Ammi et Maupassant accouchera de Bel-Ami, mais rien à voir.

Loth et ses filles d'Anne O'Nime

Loth et ses filles

J’aime l’hypocrisie de cette histoire. J’aime qu’il faille mieux livrer ses filles à des mâles en rut que deux hurluberlus en toges avec des ailes dans le dos. J’aime qu’il vaille mieux coucher avec ses filles qu’habiter une ville de sodomites. J’aime le vin tellement célébré dans la Bible et déjà source de quiproquos avec Noé. J’aime que les enfants qui sont le sel de la vie, justement, soient un ramassis de salopes. J’aime que la femme n’écoute jamais rien. J’aime cette carcasse de baleine dont on peut se demander ce qu’elle fait dans la montagne entre le Jourdain et Tel-Aviv.

Loth et ses filles d'Anne O'Nime

Loth et ses filles

J’aime la colère de Dieu simplement parce que l’on voulait enculer deux de ses anges. Jean Cocteau disait (Je fais mon Lucchini, c’est é-nor-me Cocteau) : « Un ange passe… qu’on l’encule ! », à croire qu’ils ne servent qu’à cela. Mais les habitants de Sodome n’étaient peut-être pas aussi poètes. J’aime que l’on continue à manifester contre les homosexuels mais que l’on s’encule en famille dans la vieille noblesse française. Et j’aime ce style flamand caractérisé. J’aime détester cette histoire et sa morale mais apprécier le rendu du peintre. Le contraste de la couleur près de la ville en feu et autour de Loth et ses filles. Des teintes rouges, chaudes pour identifier ces zones et au milieu un zone plus sombre, plus froide, dans des teintes plus bleues. Et si vous ne me croyez pas, venez voir.


Sur le thème de Loth et ses filles au Musée du Louvre :

L'aveuglement des habitants de Sodome par Laurent de La Hyre

L’aveuglement des habitants de Sodome par Laurent de La Hyre

Loth et ses filles de Giovanni Francesco Barbieri

Loth et ses filles de Giovanni Francesco Barbieri

Coupe, Loth et ses filles de Pierre Reymond

Coupe, Loth et ses filles de Pierre Reymond

Loth et sa famille quittant Sodome, conduits par des anges de Petrus Paulus Rubens

Loth et sa famille quittant Sodome, conduits par des anges de Petrus Paulus Rubens

Loth et ses filles - Pays Bas méridionaux

Loth et ses filles – Pays Bas méridionaux

Loth et ses filles de Jean-Baptiste Greuze

Loth et ses filles de Jean-Baptiste Greuze

Coupe, Loth et ses filles de Maître I C

Coupe, Loth et ses filles de Maître I C

Loth et ses filles de Bernardo Cavallino

Loth et ses filles de Bernardo Cavallino

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s