Chapiteau d’une colonne de l’Apadana

Au Louvre, j’aime le chapiteau d’une colonne de la salle d’audiences (l’Apadana), du Palais de Darius Ier. Je ne vois même pas pourquoi je m’échine à écrire un billet, tant la seule vue de ce chapiteau devrait vous laisser échapper un « Oh la vache ! » Presque, il s’agit de taureaux en fait, mais de loin on ne voit pas bien, je vous l’accorde.

Chapiteau d’une colonne de l’Apadana

Chapiteau d’une colonne de l’Apadana

Pour mieux vous rendre compte du chapiteau, j’y rechigne, mais voici une mise à l’échelle avec un humain à côté.

Chapiteau d’une colonne de l’Apadana

Chapiteau d’une colonne de l’Apadana

Et afin de calmer définitivement les plus sceptiques, je rappelle qu’il ne s’agit que d’un chapiteau, soit la partie haute de la colonne. Il faut donc imaginer tout la colonne soutenant le chapiteau. Et savoir qu’au sein de l’Apadana il y en avait quatre-vingts dix-neuf autres du même calibre.

L’Apadana

L’Apadana

Alors vous demandez si l’Apadana est un cocktail, une boîte tendance ou la prochaine chanson à la mode de l’été 2015. Et bien non l’Apadana c’est un Apadana quoi ! Enfin tout le monde connait l’Apadana. Non ? L’Apadana est une salle hypostyle… quoi encore ? C’est salle ou hypostyle qui vous pose problème ? Dans le premier cas je ne peux rien pour vous. Dans le second je me permettrai de rappeler à vos mémoires qu’hypostyle vient du grec hupostuloas que l’on peut traduire par « supporté par des colonnes ». Si, je crois que l’on peut admettre, même chez les traducteurs les plus attachés aux sources, que hupostuloas signifie bien supporté par des colonnes.

Chapiteau d’une colonne de l’Apadana

Chapiteau d’une colonne de l’Apadana

Mais qui donc, vous entends-je chuchoter, trônait dans une salle supportée par des colonnes ? Darius. Alors à tous ceux qui imaginent Darius sirotant un pastis au bar de la Marine, je vous défends d’insulter la Marine Française. J’ai écrit Darius pas Marius. On oublie la Canebière, laissez-vous conduire entre le Tigre et l’Euphrate.

Chapiteau d’une colonne de l’Apadana

Chapiteau d’une colonne de l’Apadana

Magie de l’écriture, nous y voilà, pile entre le Tigre et l’Euphrate ! Darius est un roi de l’Empire perse de la dynastie des Achéménides, mais il sera aussi Pharaon d’Égypte. Bagdad-Le Caire, vous voyez la distance, donc vous voyez son empire. Petite bio express : Coup d’état, il remplace le roi d’avant (Bardiya pour les spécialistes des dynasties perses) mais conserve et épouse les femmes de ce dernier. Je trouve cela gentil. Il aurait pu les tuer. Rien ne prouve que Darius et Bardiya aient eu les mêmes goûts en matière de femmes. Puis il épouse deux filles de Cyrus II et la fille de son frère. Pour le moment cela vous semble un détail mais vous comprendrez plus tard..

Pour tous ceux qui aiment vraiment les détails et cherchent des prénoms pour leurs chats, Darius Ier fut le père de Xerxès Ier, Achéménès, Hystaspès, Masistès, Gobryas, Artazostre, Abrocomès, Hypérantès, Ariabignès, Arsamès, Ariomardos et Artobarzanès. Tous des mâles et une seule femelle Artazostre. Bon après si vous avez trouvé un prénom dans la liste mais que ce n’est pas l’année des A c’est un peu raté mais vous pouvez le garder pour votre enfant, le prénom, pas le chat.

Chapiteau d’une colonne de l’Apadana

Chapiteau d’une colonne de l’Apadana

Darius aimait poser ses fesses dans une salle abritée du soleil. Il se fit donc bâtir une salle du trône à l’image de sa puissance et encore en partie visible sur le site de Persepolis (sauf au moins pour un chapiteau qui est au Louvre). Mais à l’époque cela s’appeler Trouduculdelapersepolis, c’est Darius qui est à l’origine de Persepolis. Les différentes fouilles qui se sont déroulées sur ce site ont permis de se faire une idée de l’Apadana et de sa centaine de colonnes.

Reconstitution de l’Apadana

Reconstitution de l’Apadana

Reconstitution de l’Apadana

Reconstitution de l’Apadana

Mais pourquoi donc, quand on possède un tel palais, quand on est un roi craint et respecter, pourquoi parcourir le monde à la recherche de conquêtes supplémentaires ? J’ai un début de réponse. Vous vous souvenez du nombre de femmes et d’enfants ? « Tu n’oublies pas que ce week end on dîne chez mes parents », « Tu peux donner le biberon au petit je suis dans mon bain », « Tu penseras à aller faire les courses. » Oh ! C’est Darius Ier quand même, il y a un moment où rien ne vaut une belle selle et chevaucher dans le désert entre mecs, merde. Donc on chevauche, on chevauche et on se retrouve au Caire. Alors le chapiteau à proprement parler.

Chapiteau d’une colonne de l’Apadana

Chapiteau d’une colonne de l’Apadana

Franchement c’est un monstre de pierres. Et pour bien replacer en situation les deux poutres qui le coiffent sont énormes. Quand je dis énorme c’est qu’il ne s’agit plus de poutres, ni même de solive, c’est l’arbre entier qui est directement posé dessus. C’est un sentiment de fragilité, qui gagne le visiteur face à une telle masse.

Chapiteau d’une colonne de l’Apadana

Chapiteau d’une colonne de l’Apadana

Les taureaux vous toisent comme s’ils allaient vous foncer dessus. La paire de cornes est impressionnante, l’écartement autant que la profondeur de ces dernières. Aucune envie de vouloir jouer le Mithra tauroctone. Et il faut imaginer cent autres paires de taureaux vous défiant du regard. Comme face à l’empereur du Japon, on devait arriver devant Darius avec stupeurs et tremblements.

Chapiteau d’une colonne de l’Apadana

Chapiteau d’une colonne de l’Apadana

La pierre du chapiteau est exposée dans sa couleur minérale, mais il faut imaginer qu’en plus l’ensemble du chapiteau et certaines partie de la colonne étaient peintes, comme semble le laisser supposer des reconstitutions. Je dis peintes, mais à l’époque ont été plus sur de la feuille d’or que du crépi.

Reconstitution de l’Apadana

Reconstitution de l’Apadana

Vous voyez la taille que peut faire une colonne, vous imaginez donc les dimensions de la salle. Le problème de Darius, c’est que régulièrement, on retrouvait des visiteurs perdus après la fermeture du palais. Alors pour guider l’étranger, Darius avait inventé le système du suivez la flèche. En effet dans un tel dédale, les visiteurs gagnaient la salle du trône en suivant les flèches des guerriers qui leur montraient le chemin. Malin ! Comme ça les frais économisez sur les majordomes étaient réinvestis dans la dorure des statues. C’est que ça se gère un Empire madame et il n’y a pas de petites économies.

Vers l’Apadana

Vers l’Apadana

Autre point, les chapiteaux devaient être à 20 mètre de haut, minimum, on pourrait penser que le sculpteur aurait un peu bâclé son travail surtout qu’il avait encore 99 couples de taureaux à tailler. Mais pas du tout. Son exposition à hauteur d’homme permet aujourd’hui de constater la finesse dans l’exécution, dans la taille de la pierre, le souci du détail, des formes. Nous pouvons tirer notre chapeau aux sculpteurs perses qui ne tiraient pas au flanc sous prétexte qu’à 20 mètres de haut personne ne verrait rien.

Chapiteau d’une colonne de l’Apadana

Chapiteau d’une colonne de l’Apadana

Le Louvre est plein d’œuvres impressionnantes. Mais quand on se retrouve devant le chapiteau d’une colonne de l’Apadana, la majesté de la pièce impose le respect. Je continue à m’interroger sur la façon dont le musée à fait entrer le chapiteau dans la salle. C’est finalement peut-être un truc en kit ? Mais quand on constate qu’il ne s’agit que d’un chapiteau qui occupe une grande partie de la hauteur sous plafond cela invite plus encore au respect. A côté de ça, les L enlacés ou les dorures de Le Brun, cela fait un peu petite bite. Et si vous ne me croyez pas, venez voir.

Chapiteau d’une colonne de l’Apadana

Chapiteau d’une colonne de l’Apadana

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s