Louis XIII couronné par la Victoire

Au Louvre, j’aime le portrait de Louis XIII couronné par la Victoire (siège de La Rochelle 1628) par Philippe de Champaigne. Pas le portrait du cardinal Richelieu, celui-ci on le connaît trop, mais au contraire Louis XIII car c’est moins évident.

Louis XIII couronné par la Victoire (siège de La Rochelle 1628) par Philippe de Champaigne

Louis XIII couronné par la Victoire (siège de La Rochelle 1628) par Philippe de Champaigne

Faites l’expérience. Demandez autour de vous que l’on vous cite des rois français. Je peux vous donner la liste des réponses que vous recevrez : Saint-Louis, François Ier, Henri IV, Louis XIV et Louis XVI. Quelques malins égrèneront la liste des Louis jusqu’à dix-huit (les moins malins iront au-delà de dix-huit), des François jusqu’à trois ou des Henri jusqu’à quatre. Malgré une dizaine de Charles, une pelletée de Philippe et quelques Dagobert les autres passeront à la trappe. Le quintet que je vous ai donné plus haut risque d’être celui de vos interlocuteurs. Ces cinq-là sont le socle mémoriel de la royauté française.

La Naissance du dauphin (futur Louis XIII) à Fontainebleau de Petrus Paulus Rubens

La Naissance du dauphin (futur Louis XIII) à Fontainebleau de Petrus Paulus Rubens

Donc mon Louis XIII se retrouve coincé entre papa Henri IV et fiston Louis XIV, entre la poule au pot et le soleil. Bon il ne pouvait pas savoir quel fils il aurait, je vous l’accorde, mais il connaissait l’aura dont bénéficiait son papa. Et il l’admirait, même si le béarnais le fouettait régulièrement. L’ancien parpaillot peut se montrer taquin, parfois. J’aime aussi l’idée que Riton et sa dame aient choisit Louis comme prénom. Le précédent Louis, le douzième commençait à dater (1462-1515). La mode des prénoms était aux Charles, aux François, aller récupérer le vieux prénom Louis c’est un peu comme si vous décidiez d’appeler, aujourd’hui, votre fiston Gontran ou Anselme ou Gaston ou Adolphe. Tout le monde vous dirait que cela fait vieux et moche. Mais la mode le Louis perdurera chez les Bourbons, même après qu’ils eurent perdu la tête. Donc Louis XIII c’est le hype du prénom.

Henri IV roi de France, en armure de Frans Pourbus

Henri IV roi de France, en armure de Frans Pourbus

Le treizième Loulou admirait vraiment son papa. Car en plus ils partageaient la même armure, cela crée des liens. Et les liens c’est important chez les Bourbons. Louis en créa avec son fils en l’emmenant régulièrement à la chasse dans un petit pavillon de l’ouest parisien où ils mangeaient ensemble des chamalows fondus au feu de bois. Et le futur Louis XIV ne devait pas détester ce moment-là, car c’est à cet endroit qu’il fera édifier le château de Versailles.

Louis XIII couronné par la Victoire (siège de La Rochelle 1628) par Philippe de Champaigne

Louis XIII couronné par la Victoire (siège de La Rochelle 1628) par Philippe de Champaigne

Champlain, Poussin, Vincent de Paul, Pierre Corneille, Théophraste Renaudot, Georges de La Tour tous furent contemporains de Louis XIII. Ajouter à cela que de son règne on se souvient surtout de Richelieu, d’Artagnan, les férets de la reine et voici un roi qui peine à trouver sa place dans l’imaginaire collectif national.

Louis XIII couronné par la Victoire (siège de La Rochelle 1628) par Philippe de Champaigne

Louis XIII couronné par la Victoire (siège de La Rochelle 1628) par Philippe de Champaigne

Pourtant, le port d’une moustache si sophistiquée et si soignée mérite bien respect et admiration. Ce n’est pas le balais brosse ou la touffe sous les narines, on sent tout de suite la personne qui prend du temps le matin. Entre la coupe, la taille, la mise en plis, le lustrage, tout cela requiert un soin infini. Connu sous le nom du syndrome Napoléon III, Louis XIII semble victime de cette indifférence collective malgré de magnifiques bacchantes. A croire que pour laisser une place dans l’histoire il faut être le plus fade et glabre possible.

Louis XII entre deux figures de femmes symbolisant la France et la Navarre de Simon Vouet

Louis XII entre deux figures de femmes symbolisant la France et la Navarre de Simon Vouet

Attends un peu, fier lecteur imberbe que la royale moustache n’intéresse pas, nous n’allons pas nous limiter à cela. Je te sens tout fébrile, tu espérais en savoir un peu plus sur Philippe de Champaigne et voilà que je disserte sur les poils de Loulou. Alors Fifi de Champomy est resté dans le musée imaginaire pour deux tableaux :

  • Sa fille paralysée et soignée par le miracle de la grâce au couvent janséniste de Port-Royal, sous le regard de la mère supérieur Agnès Arnauld
La Mère Catherine -Agnès Arnauld et la soeur Catherine de Sainte Suzanne Champaigne, fille de l'artiste dit Ex-voto de Philippe de Champaigne

La Mère Catherine -Agnès Arnauld et la soeur Catherine de Sainte Suzanne Champaigne, fille de l’artiste dit Ex-voto de Philippe de Champaigne

  • Armand Jean du Plessis de Richelieu en grande tenue et tout en vertu, dans les deux cas  cardinales.
Le Cardinal de Richelieu de Philippe de Champaigne

Le Cardinal de Richelieu de Philippe de Champaigne

Fifi de Champomy, c’est aussi le Jansénisme dont je rappellerai juste qu’il s’agit d’une application assez stricte du texte et de la religion catholique. Pour faire simple, on dirait du protestant mais qui croirait à la virginité mariale. Un genre de Protestant Dry (le goût, la couleur mais ce n’est pas du Protestant, c’est du Janséniste). Faites toutes les recherches que vous souhaitez car j’ai vraiment résumé à l’extrême.

Sur Richelieu, ou dans Richelieu devrais-je dire vu le nombre de milliers de personnes qui en enfilent tous les matins (vous êtes plutôt derby ou mocassin peut-être ?), donc de Richelieu tout le monde connait Armand en cuissardes devant le siège de La Rochelle, façon Francis Lalanne aux FrancoFolies. Tout le monde connait ses mousquetaires personnels dirigés par Rochefort. On notera aussi qu’en plus de gouverner la France et de façonner le monde, Riri consacrait un temps certain à la taille, au rasage et à l’entretien de sa propre moustache. A moins que Loulou et Riri se soient rasés mutuellement ? Quant au titre de Cardinal, ne vous y trompez pas trop. Richelieu est à la pourpre cardinale, ce que Rocco Siffredi est à l’eunuque. Pauvreté, Chasteté, Obéissance ne furent pas les vertus les plus grandes du brave Armand. Je dis brave par pur sympathie avec ce tourangeau, rien ne prouve qu’il le fut.

Louis XIII couronné par la Victoire (siège de La Rochelle 1628) par Philippe de Champaigne

Louis XIII couronné par la Victoire (siège de La Rochelle 1628) par Philippe de Champaigne

Au Louvre, sur un même mur vous avez Richelieu et Louis XIII par Champaigne et au milieu un Louis XIII de Simon Vouet. Je ne veux pas comparer les deux tableaux si ce n’est pour remarquer que tout roi qu’il est, il n’avait pas une multitude d’armures à disposition ou alors cette dernière était vraiment sa préférée. Il pose avec la même à chaque fois. Mais consacrons-nous à présent sur la façon dont Philippe de Champaigne dépeint son monarque.

Louis XII entre deux figures de femmes symbolisant la France et la Navarre de Simon Vouet

Louis XII entre deux figures de femmes symbolisant la France et la Navarre de Simon Vouet

Louis XIII couronné par la Victoire (siège de La Rochelle 1628) par Philippe de Champaigne

Louis XIII couronné par la Victoire (siège de La Rochelle 1628) par Philippe de Champaigne

En bas, au fond, la ville de La Rochelle qui a été reprise aux anglais et qui marque la fin d’une campagne dans le grand Sud-Ouest où Louis XIII était venu montrer aux protestants de quel bois il pouvait se chauffer. Et je crois qu’ils ont compris.

Louis XIII couronné par la Victoire (siège de La Rochelle 1628) par Philippe de Champaigne

Louis XIII couronné par la Victoire (siège de La Rochelle 1628) par Philippe de Champaigne

D’ailleurs Champaigne semble se délecter de peindre le moindre rivet de la royale armure. Ne négligeant aucune plaque, aucun froufrou, toutes les décorations sont de sortie et bien visibles. Tout cela est assez éloigné des robes des nonettes de Port Royal, des cènes et autres cardinaux. Bien loin de la rigueur janséniste. C’est clairement le décorum royal que propose Fifi de Champomy et dont il s’amuse dans la représentation.

Louis XIII couronné par la Victoire (siège de La Rochelle 1628) par Philippe de Champaigne

Louis XIII couronné par la Victoire (siège de La Rochelle 1628) par Philippe de Champaigne

Louis XIII couronné par la Victoire (siège de La Rochelle 1628) par Philippe de Champaigne

Louis XIII couronné par la Victoire (siège de La Rochelle 1628) par Philippe de Champaigne

Louis XIII couronné par la Victoire (siège de La Rochelle 1628) par Philippe de Champaigne

Louis XIII couronné par la Victoire (siège de La Rochelle 1628) par Philippe de Champaigne

Regardez donc la superbe du personnage. La personnification de la France en grande tenue de combat. Plus martial c’était difficile à faire. Par contre je n’aime pas trop l’espèce de surpiqure sur les bottes. Certainement très pratique pour accrocher des éperons, mais ça a un côté fleur qui fait perdre de sa grandeur.

Louis XIII couronné par la Victoire (siège de La Rochelle 1628) par Philippe de Champaigne

Louis XIII couronné par la Victoire (siège de La Rochelle 1628) par Philippe de Champaigne

Louis XIII couronné par la Victoire (siège de La Rochelle 1628) par Philippe de Champaigne

Louis XIII couronné par la Victoire (siège de La Rochelle 1628) par Philippe de Champaigne

Enfin vous aurez noté qu’à La Rochelle, la Victoire le coiffe d’une couronne de lauriers. Et c’est lors d’une visite semblable dans la ville de Cannes qu’elle lui remettra la palme qu’elle porte dans l’autre main. Et si vous ne me croyez pas, venez voir.

Louis XIII couronné par la Victoire (siège de La Rochelle 1628) par Philippe de Champaigne

Louis XIII couronné par la Victoire (siège de La Rochelle 1628) par Philippe de Champaigne

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s