Qui-qu’a-la-plus-grande ?

Au Louvre, j’aime savoir Qui-qu’a-la-plus-grande ou comment les peintres et les commanditaires sont restés de grands enfants qui veulent crâner sur la taille de leur machin.

Intérieur d'église. Effet de nuit de Hendrick van Steenwyk

Intérieur d’église. Effet de nuit de Hendrick van Steenwyk

« Allo, allo ? … Ben non, je ne suis pas là ! Vous êtes bien sur mon répondeur ! Llaisser un message après le bip – Oui bonjour monsieur van Steenwyk, c’est l’abbé Thyse, de la Grote Kerk vous m’avez été recommandé car des confrères. J’aurais de la peinture à vous faire faire. Plus exactement je voudrais une petite vue de mon machin. Je pars bientôt à Rome et cela me ferait comme qui dirait un petit souvenir. N’hésitez pas à me recontacter au 06 62 .. .. .. ou sur Twitter @abbethyse ou Facebook ou Instagram ou Snapchat ou adopteuncuré.com… euh non j’ai fermé ce compte-là. » Au delta près du répondeur, je suis presque certain que les artistes peintres étaient approchés ainsi au XVIIème dans les Flandres.

Intérieur d'église avec famille au premier plan de Hendrick van Steenwyk

Intérieur d’église avec famille au premier plan de Hendrick van Steenwyk

Je précise dans les Flandres car c’est étrangement dans cette région que l’on joue le plus à Qui-qu’a-la-plus-grande. Donc voici notre peintre qui écoute son répondeur, recontacte l’appelant et se pointe auprès de l’abbé Thyse. Je rappelle que nous sommes dans les Flandres, cette précision est importante et je vous renvoie à un article sur les fenêtres hollandaises pour que quelques notions météorologiques et géographiques de base soient comprises par tous. Je considère que vous l’avez lu et que le ciel plombé des Flandres juste déchiré par de noirs clochers comme mâts de Cocagne, cela vous parle.

Intérieur d'église avec un sacristain ou un clerc désignant un trityque à des visiteurs de Hendrick van Steenwyk

Intérieur d’église avec un sacristain ou un clerc désignant un trityque à des visiteurs de Hendrick van Steenwyk

Quand l’abbé Thyse reçoit le peintre il est assez explicite : « Monsieur van Steenwyk entre la dime et les fermages de mes terres, plus une petite rente que je tiens de ma tante, plaise à Dieu, je vis bien. Pour chanter Veni Créator, j’ai même une chasuble d’or. Et inch’Allah, je pars à Rome dans deux mois. J’ai bien aimé bosser ici alors je me suis dit qu’un petit tableau souvenir cela ferait joli dans ma prochaine cure. J’ai demandé à deux, trois potes qui sont dans le business et m’ont donné votre nom. Ils m’ont dit que vous saviez comment faire pour… enfin vous voyez… pour faire genre elle est énorme. » Je vous passe la négociation de la prestation, c’est vulgaire.

Intérieur d'église d'Emanuel de Witte

Intérieur d’église d’Emanuel de Witte

La semaine suivante, notre peintre revient voir l’abbé et lui présente une esquisse assez bien avancée. L’abbé Thyse ne cache pas sa surprise : « Mais cela ne va pas du tout, c’est ridicule, elle a l’air toute petite. Vous vous voulez que l’on se moque de moi à Rome ? Que l’on dise partout que l’abbé Thyse en a une toute petite ? » Le peintre regarde l’abbé, regarde son esquisse, puis regarde de nouveau l’abbé : « Mais elle est très bien ! – Vous rigolez, elle est minuscule. C’est à peine si on la voit dépasser. Non, cela ne me va pas du tout, il faut que vous m’en fassiez, une grosse, une énorme, une qui fasse baver d’envie la moindre nonne romaine. » La toile sous le bras, le peintre regagne son atelier en se disant qu’il ne sait comment expliquer au curé que la taille ne fait rien à l’affaire. Il regarde encore une fois son tableau, les deux tiers sont occupés par un ciel gris. La partie basse est recouverte d’herbe verte. Au milieu un hameau de chaumière dont dépasse à peine le clocher d’une église. C’est bien le paysage que le peintre avait sous les yeux… Ah oui, pardon, je me rends compte que le titre a pu prêter à confusion. Nous parlons de taille d’église dans ce billet… bande de pervers.

Le Rhin à Emmerich avec l'église Saint-Martin de Jan ver der Heyden

Le Rhin à Emmerich avec l’église Saint-Martin de Jan ver der Heyden

« Allo, monsieur van Steenwyk je m’excuse, je me suis un peu emporté l’autre jour. Je sais que vous avez passé des heures sous la pluie pour finir votre tableau. Mais je voudrais que mon église soit plus belle, plus grande. Rappelez-moi, j’ai une idée. » Rendez-vous est donc pris de nouveau et le duo du goupillon et du pinceau arpente la nef. Puisque l’église fait trop petite de l’extérieur ils décident de la peindre de l’intérieur, présentant au passage l’avantage d’éviter à monsieur van Steenwyk tout risque de pneumonie.

Intérieur de l'Oude Kerk à Delft d'Hendrick Cornelisz van der Vliet

Intérieur de l’Oude Kerk à Delft d’Hendrick Cornelisz van der Vliet

Mais en échange, l’abbé a des revendications sur la représentation intérieure de son église : « Oui j’aime mieux cette esquisse d’intérieur, par contre corrigez-moi cette nef, rajoutez-donc quelques arches. Et ne faites pas cette tête, c’est un pieux mensonge, vous êtes déjà tout pardonnez. Et je vous offre deux absolutions d’avance et le chapelet c’est pour moi, cadeau… Et dans le transept, dégagez la statue de saint Roch et rajoutez-moi de la profondeur. Oui… voilà… comme ça c’est parfait. Ça ressemble enfin à quelque chose. Et n’oubliez pas la hauteur … à Rome ils adorent la hauteur. »

Intérieur de l'Oude Kerk à Delft d'Hendrick Cornelisz van der Vliet

Intérieur de l’Oude Kerk à Delft d’Hendrick Cornelisz van der Vliet

Le chœur de l'église saint-Bavon à Haarlem, avec la tombe fictive d'un évêque de Pieter Jansz Saenredam

Le chœur de l’église saint-Bavon à Haarlem, avec la tombe fictive d’un évêque de Pieter Jansz Saenredam

Et voici comment une église de campagne va prendre des allures de cathédrales. La moindre maison de dieu flamande ressemble à un stade olympique. La longueur pour courir le cent mètres, la hauteur pour la pratique du trampoline, la largueur pour transformer en manège équestre la nef. Attention cher abbé Thyse, l’Orgueil est un péché capital. Mais pour les peintres flamands la profondeur de champs d’une église permet de travailler sur la perspective. Enfin de travailler bien mieux la perspective qu’entre deux canaux à tenter d’immortaliser le plat pays.Au Louvre, j'aime

Intérieur d'église. Effet de jour de Pieter Neefs

Intérieur d’église. Effet de jour de Pieter Neefs

« Mais sombre idiot, tu n’as jamais envisagé que les églises flamandes soient juste très grandes ? » Si bien sûr que j’ai envisagé cette option, mais elle n’est pas recevable. La moitié de leur vie les hollandais ont lutté contre les espagnols et les français. L’autre moitié ils luttaient contre l’eau. Ils ont donc construits des beffrois très grands pour voir au loin la troupe et des moulins pour renvoyer au loin l’eau. Quand auraient-ils trouvé le temps de construire des églises immenses ? Dans leurs rêves ! En plus je double cette explication de vérifications menées dans plusieurs églises bataves. Elles ont leur charme qui est indéniable mais rarement des tailles aussi imposantes que sur les tableaux.

Intérieur d'église vue depuis le choeur

Intérieur d’église vue depuis le choeur

Comparaison n’est pas raison mais voici une église hollandaise de base et une église française (on reconnait l’église française car le curé picole au fond à droite). Ce n’est pas pour me la raconter mais en France nous avons des cathédrales dignes de ce nom. Et pourtant, notez la discrétion des peintres français. Cela frise la modestie.

Effet de nuit dans un bas-côté d'église de Pieter Neefs

Effet de nuit dans un bas-côté d’église de Pieter Neefs

Les sonneurs d'Alexandre-Gabriel Decamps

Les sonneurs d’Alexandre-Gabriel Decamps

Car les églises hollandaises dans la peinture flamande c’est de la propagande. Elles sont très grandes et… très vides. Les peintres peignent la fin d’une époque. Les catholiques deviennent minoritaires au profil des protestants. Cette peinture c’est une façon de dire : « On s’en fiche nos églises seront toujours plus grandes, hautes, larges, belles que vos temples, bande de parpaillots. En plus nous on a de la meuf et elle est vierge !  » L’humour catholique flamand, on aime ou pas. C’est spécial.

Intérieur d'église avec un sacristain ou un clerc désignant un trityque à des visiteurs de Hendrick van Steenwyk

Intérieur d’église avec un sacristain ou un clerc désignant un trityque à des visiteurs de Hendrick van Steenwyk

Mais peut-être que je me trompe. Peut-être qu’en fait tout vient des peintres qui en mettaient toujours plus pour faire croire qu’ils avaient signé de super contrats. « Et ben la mienne elle fait vingt mètres – Et la mienne elle fait quarante-douze mètres – Ben la mienne elle touche le soleil – Oh menteur si elle touchait le soleil elle serait toute brûlée !  » Quand on continue à barbouiller passé dix ans on peut tout imaginer chez ces grands enfants.

Le chœur de la Grote Kerk à La Haye de Johannes Bosboom

Le chœur de la Grote Kerk à La Haye de Johannes Bosboom

Parce que ce n’était pas gagné de développer son art de la perspective dans un pays où la seule montagne est un monceau de coquilles de moules. Pour les jeux de lumière et une superbe maîtrise des volumes et parce que c’est l’occasion de railler un peu l’abbé Thyse, j’aime beaucoup les églises hollandaise et je vous laisse deviner qui-qu’à-la-plus-grande. Et si vous ne me croyez pas, venez voir.

Publicités

2 réflexions au sujet de « Qui-qu’a-la-plus-grande ? »

    1. Au Louvre j'aime Auteur de l’article

      Bonjour, merci de nous suivre et de votre commentaire. Permettez que nous vous retournions les compliments tant il est agréable de croiser les copistes qui donnent à voir la création des tableaux.

      J'aime

      Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s