Archives mensuelles : novembre 2015

Marat assassiné

Au Louvre, J’aime Marat assassiné de Jacques-Louis David. Non je déconne, je n’aime ni Marat, ni David, mais le rituel introductif est ce qu’il est. Même si le révolutionnaire fou est moins sensuel qu’une Suzanne au bain, il permet de s’interroger sur la question : si vous aviez croisé Hitler dans les années 20, l’auriez-vous  tué ? La réponse est toujours « non », puisque personne ne savait que ce mauvais peintre pouvait être givré. C’est un peu le questionnement de ce billet où l’on va découvrir une personne qui va vraiment au bout de ses convictions.

Marat assassiné de Jacques-Louis David

Marat assassiné de Jacques-Louis David

Lire la suite

Publicités

Peinture d’artiste

Au Louvre, j’aime la peinture d’artiste. Il s’agit d’une catégorie vraiment à part, presque un passage obligé pour chaque peintre qui se respecte. Aussi vieille que les premiers mammouths sur les parois des grottes, il s’agit du peintre en train de peindre un peintre ou un sculpteur.

Les attributs de la peinture, de la sculpture et de l'architecture d'Anne Vallayer-Coster

Les attributs de la peinture, de la sculpture et de l’architecture d’Anne Vallayer-Coster

Lire la suite

Alexandre et Diogène

Au Louvre, j’aime Alexandre et Diogène de Pierre Puget. Ou comment avec une simple sculpture vous allez en apprendre d’avantage sur la géographie, l’étymologie, l’éthologie, l’anecdotologie, l’hellenologie, la luccinologie et la philosophie.

Alexandre et Diogène de Pierre Puget

Alexandre et Diogène de Pierre Puget

Lire la suite

Angélique et Roger montés sur l’hippogriffe

Au Louvre j’aime Angélique et Roger montés sur l’hippogriffe d’Antoine Louis Barye, ou comment une œuvre d’art permet de mettre en avant notre pauvreté intellectuelle. Et oui lecteur sur-connecté que connais-tu du Orlando furioso de l’Arioste ?

Angélique et Roger montés sur l’hippogriffe d’Antoine Louis Barye

Angélique et Roger montés sur l’hippogriffe d’Antoine Louis Barye

Lire la suite

L’Amour essayant une de ses flèches

Au Louvre, j’aime L’amour essayant une de ses flèches de Jacques Saly. Ou plus exactement, j’aimerais pouvoir l’aimer car l’œuvre n’est pas encore entrée dans les collections du musée. En effet pour la sixième année, le Louvre fait appel au mécénat publique, crowdfounding pour faire jeune, afin d’acquérir cet œuvre.

L'amour essayant une de ses flèches de Jacques Saly

L’amour essayant une de ses flèches de Jacques Saly

Lire la suite

Bord cadre

Au Louvre, j’aime assez l’idée d’être bord cadre car cette attitude nous permet de décaler notre regard physiquement, et pas uniquement dans les commentaires. Ne plus se concentrer uniquement sur le centre, sur l’œuvre mais de nous interroger sur son contour, ce qui l’accompagne.

La baie de Weymouth de John Constable

La baie de Weymouth de John Constable

Lire la suite