Mon musée du Louvre

Au Louvre, j’aime mon musée du Louvre. Quand on doit tenir le millier de caractères sur un tableau il faut que celui-ci ait matière à vous inspirer au-delà de simplement vous plaire. Qu’il vous parle, s’ouvre et vous offre des choses à raconter. Cette contrainte m’interdit, sous réserve d’un billet de trois phrases (peut-être que certains le regretteront) de parler de certaines œuvres qui me ravissent mais pour lesquelles je n’aurais comme presque seule réponse : Au Louvre, j’aime [nom de l’œuvre] parce que…

La pyramide du Louvre

La pyramide du Louvre

Alors j’ai décidé de rassembler quarante peintures, sculptures, objets, lieux qui font que pour moi le Louvre est le Louvre et qu’il me touche, que j’aime ce musée. Mais pour ne pas sembler trop sec j’ai quand même, pour chacune, voulu expliquer succinctement les raisons de leur présence dans cette liste. Parmi la liste des œuvres, vous en reconnaîtrez croisées dans de précédents billets, d’autres sont inconnues. Quant au nombre de 40, il est juste de circonstance.

|—oOo—|

N°1 – Portrait de Léon Reisener d’Eugène DelacroixPortrait de Léon Reisener d'Eugène DelacroixPour cette américaine qui me demanda un jour si ce portrait de Delacroix c’était moi. Donc parce que c’était lui, parce que c’était moi.

|—oOo—|

N°2 – Tête de cheval blanc de Théodore GéricaultTête de cheval blanc de Théodore GéricaultParce que j’aime la peinture de Géricault et qu’il peint les chevaux comme personne, avec une telle humanité. Géricault peint les chevaux comme des hommes et les hommes comme des bêtes.

|—oOo—|

N°3 – Le jeune dessinateur de Jean-Siméon ChardinLe jeune dessinateur de Jean-Siméon ChardinParce que la grâce, la douceur. Pour ces petits marquis français tellement Régence, pour cette cuisine et pour le talent de Chardin à peindre le temps suspendu.

|—oOo—|

N°4 – Jeune homme écrivant d’Ernest MeissonierJeune homme écrivant d'Ernest MeissonierParce qu’on dirait une transposition de l’auteur de blog en train de rédiger ses billets.

|—oOo—|

N°5 – Le feu aux poudres de Jean-Honoré FragonardLe Feu aux poudres de Jean-Honoré FragonardParce que l’indécence de la pose ajouté au titre du tableau et voici le tableau le plus érotique du musée.

|—oOo—|

N°6 – Philopoemon de Pierre-Jean DavidPhilopoemon Pierre-Jean DavidParce que le dernier des grecs vend chèrement sa peau et que je regrette de ne pas avoir l’imagination qui me permette d’en faire tout un billet.

|—oOo—|

N°7 – Salle Nicolas et Marcelle Landau et les instruments scientifiquesSalle Nicolas et Marcelle Landau et les instruments scientifiquesSalle Nicolas et Marcelle Landau et les instruments scientifiquesParce que ce cabinet de curiosités est magnifique. Parce qu’il est empli d’instruments de mathématiques auxquels je ne comprends rien à la fonction mais dont la facture est splendide.

|—oOo—|

N°8 – Portrait d’un vieillard et d’un jeune garçon de Domenico GhirlandaioPortrait d'un vieillard et d'un jeune garçon de Domenico GhirlandaioParce que si je devais payer un artiste pour me tirer le portrait et que je dispose d’un tel nez, je lui demanderais de me photoshoper le tarin.

|—oOo—|

N°9 – Métabus, roi des Volsques de Nicolas-Bernard RaggiMétabus, roi des Volsques de Nicolas-Bernard RaggiParce que longtemps, ce père et sa fille dans les bras avec une oie morte à leurs pieds, m’ont fait pensé à ma fille et ses peurs. Ma fille a grandi et j’attends toujours d’être roi.

|—oOo—|

N°10 – Tympan décoré d’un masque feuilluTympan décoré d'un masque feuilluParce que cela ne sert à rien d’ouvrager un tympan, mais que c’est juste joli. Tout l’art est dans cette œuvre : Cela ne sert à rien, mais c’est joli. Et parce que bon courage à celui qui l’ayant vu ici voudrait le retrouver dans le musée.

|—oOo—|

N°11 – Les quatre docteurs de l’Église de Pier Francesco SacchiLes quatres docteurs de l'Eglise de Pier Francesco SacchiParce que si j’avais une chasuble d’or pour chanter le veni creator, je ne voudrais pas qu’un piaf me chie dessus. Et parce que ces 4 docteurs ont tous les symboles des évangélistes, je soupçonne une erreur de traduction dans le titre du tableau. Ce serait drôle.

|—oOo—|

N°12 – Philosophe aux lunettes de Luca GiordanoPhilosophe aux lunettes de Luca GiordanoParce que c’est le seul binoclard que j’ai trouvé au Louvre.

|—oOo—|

N°13 – Études de mains de Nicolas de LargillierreEtudes de mains de Nicolas de LargillierreParce que normalement rien n’est plus beau qu’une belle main. Sauf peut-être celles de Largillierre qui sont petites, trapues, courtaudes et grasses.

|—oOo—|

N°14 – Psyché ranimée par le baiser de l’Amour d’Antonio CanovaPsyché ranimée par le baiser de l'Amour d'Antonio CanovaParce que je n’ai pas meilleure représentation de l’amour et la douceur dans les œuvres exposées au Louvre.

|—oOo—|

N°15 – Scénographie des taureaux de KhorsabadScénographie des taureaux de KhorsabadParce qu’on s’y croirait.

|—oOo—|

N°16 – David vainqueur de Goliath de Guido ReniDavid vainqueur de Goliath de Guido ReniParce qu’à couper la tête des géants, les nains risquent de se casser la gueule une fois sur leurs épaules.

|—oOo—|

N°17 – Joachim Murat d’Antoine-Jean GrosJoachim Murat d'Antoine-Jean GrosParce que tout le monde n’est pas Géricault et que le cheval de Gros semble avoir la rage et non écumé (ou il a croqué une aspirine effervescente). Pauvre cheval, pauvre Murat.

|—oOo—|

N°18 – Œdipe explique l’énigme du sphinx de Jean-Auguste-Dominique IngresOedipe explique l'énigme du sphinx de Jean-Auguste-Dominique IngresParce que j’ai trouvé le seul vrai talent d’Ingres : ne faire apparaître aucune couille.

|—oOo—|

N°19 – Cérémonie funéraire de Pere OllerCérémonie funéraire de Pere OllerParce que la cérémonie lors des funérailles des rois d’Aragon ressemble à un épisode de Games of Throne. Je vous laisse lire le cartel qui jouxte la représentation et détaille les tenants et aboutissants de la cérémonie. On s’y croirait.

|—oOo—|

N°20 – Le déjeuner de François BoucherLe déjeuner de François BoucherParce que cela fait si français : la finesse de l’intérieur, le souci des détails, la douceur des visages. Et je vous laisse noter dans l’alcôve le petit Bouddha chinoisant. De toute façon c’était ça ou l’arrière-train de madame Boucher.

|—oOo—|

N°21 – Magdalena-Bay, vue prise de la presqu’île des tombeaux au nord du Spitzberg de Françoix BiardMagdalena-Bay, vue prise de la presqu'île des tombeaux au nord du Spitzberg de Françoix BiardParce que c’est dur de rendre les mouvements et couleurs de l’aurore boréale.

|—oOo—|

N°22 – Coffre des pierreries de Louis XIVCoffre des pierreries de Louis XIVParce que j’aime imaginer Louis XIV enlevant ses bagouses, le soir, avant de se coucher, soulevant et refermant son coffret en disant : « On n’est pas cher payé mais qu’est-ce qu’on se marre ! »

|—oOo—|

N°23 – Grain de chapelet : Dieu dans sa gloire, le Jugement dernierGrain de chapelet : Dieu dans sa gloire, le Jugement dernierParce que c’est grand comme une balle de golf, que c’est du buis (parmi le plus dur des bois) et que la délicatesse du travail y est impressionnante.

|—oOo—|

N°24 – La vierge adorant l’enfant en présence de saint Jean-Baptiste enfant et de deux chérubins de Giovanni della RobbiaLa vierge adorant l'enfant en présence de saint Jean-Baptiste enfant et de deux chérubins de Giovanni della RobbiaParce que sinon je ne parlerai jamais de la terre cuite émaillée.

|—oOo—|

N°25 – Port de mer méridional avec vendeur de colifichets de Jan WeenixPort de mer méridional avec vendeur de colifichets de Jan WeenixParce qu’il a l’air plein de détails amusants à traiter dans un billet mais qu’il est exposé bien trop haut.

|—oOo—|

N°26 – Fête dans une auberge de Jan SteenFête dans une auberge de Jan SteenParce qu’un arbre dans une auberge cela me fait rêver et qu’il est lui aussi trop haut. Pourtant il est plein de mille visages et détails qui m’auraient certainement permis d’écrire mon meilleur billet. Dommage !

|—oOo—|

N°27 – La crucifixion de Paolo CaliariLa crucifixion de Paolo CaliariParce que dans la même salle que La Joconde et Les noces de Cana, il faut se faire une place et que j’aime cette représentation décentrée de la crucifixion.

|—oOo—|

N°28 – Le scribe accroupiLe scribe accroupiParce que j’ai des quotas égyptiens à respecter et comme chez Ingres, on ne voit pas ses roubignolles.

|—oOo—|

N°29 – Petite salle à manger des appartements de Napoléon IIIPetite salle à mangerParce qu’au milieu de la lourdeur des velours, du clinquant des verroteries et du poids des ors impériaux de l’appartement de Napoléon III,  ce trompe-l’œil fait presque discret embrassant l’arrondit de l’alcôve.

|—oOo—|

N°30 – Diptyque : Scènes de la vie de la vierge et de la passionDiptyque : Scènes de la vie de la vierge et de la passionParce que le travail sur ivoire me fascine presque autant que le travail sur bois, quel que soit le sujet représenté.

|—oOo—|

N°31 – Autoportrait à l’âge de 36 ans de Nicolaes EliasAutoportrait à l'âge de 36 ans de Nicolaes EliasParce que quand on en a une comme ça, on peut ramener sa fraise. Par contre il fait beaucoup plus vieux.

|—oOo—|

N°32 – Giovan Carlo Doria de Simon VouetGiovan Carlo Doria de Simon VouetParce que j’aime sa tête de pierrot lunaire.

|—oOo—|

N°33 – Le peintre ambulant de Frans HalsLe peintre ambulant de Frans HalsParce que j’ai l’impression de croiser mon fils à chaque fois que je passe devant.

|—oOo—|

N°34 – Portrait de jeune homme d’Alessandro FilipepiPortrait de jeune homme d'Alessandro FilipepiParce que seuls les italiens savent rendre les couleurs.

|—oOo—|

N°35 – Démocrite d’Antoine CoypelDémocrite d'Antoine CoypelParce qu’un portrait souriant, ce n’est pas si fréquent au musée.

|—oOo—|

N°36 – Tête de caractère de Franz Xaver MesserschmidtTête de caractère de Franz Xaver MesserschmidtParce que je fais la même tête quand je dois aller sur certains littoraux médocains.

|—oOo—|

N°37 – Mars assis de Luigi ValadierMars assis de Luigi ValadierParce que ma table est dans la même salle et pour le pommeau du glaive.

|—oOo—|

N°38 – Trois prophètesTrois prophètesParce qu’ils ont plus des têtes de voleurs de poules que d’orateurs de l’amour. Je t’en foutrai du prophète.

|—oOo—|

N°39 – Le radeau de la Méduse de Théodore GéricaultLe radeau de la Méduse de Théodore GéricaultParce que Géricault et parce que c’est mon tableau préféré.

|—oOo—|

N°40 – Les salles du Musée du Louvre

Un art de vivre à la française

Un art de vivre à la française

Galerie tactile

Galerie tactile

La Grande Galerie

La Grande Galerie

Salle du 1er étage

Salle du 1er étage

La galerie Apollon

La galerie Apollon

Escalier Lefuel

Escalier Lefuel

Salle du manège

Salle du manège

Vague/dune du sommet des Arts de l'Islam

Vague/dune du sommet des Arts de l’Islam

Parce que rarement musée propose d’aussi belles salles et architectures.

Et voici donc 40 œuvres que j’aime croiser lors de mes pérégrinations. Bien sûr la liste n’est pas complète et le choix a été dur. Et si vous ne me croyez pas, venez voir.

Publicités

4 réflexions au sujet de « Mon musée du Louvre »

    1. Au Louvre j'aime Auteur de l’article

      En effet, Chardin s’est peint plusieurs fois et avec ses lunettes ou bésicles. Mais l’Autoportrait aux lunettes dort dans les réserves ou se balade dans une exposition temporaire, voici plus d’un an qu’il n’est pas visible pour le visiteur, faisant du Philosophe aux lunettes de Luca Giordano le seul binoclard pour l’heure au musée.

      J'aime

      Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s