Sourire

Au Louvre, j’aime le sourire. A l’heure de l’instantané photographique, le sourire est devenu un mot d’ordre, une règle, presque une sacro-sainte obligation et gare à celui qui ne fend pas sa face de plaisir en retroussant ses babines sur ses crocs. D’autre part, voici ce qui arrive quand un visiteur met un smiley en commentaire, je le prends comme une invitation à explorer les têtes de smiley sur les œuvres du Musée du Louvre.

Buste de satyre, dit "Faune de Vienne"

Buste de satyre, dit « Faune de Vienne »

Car régulièrement j’essuie le feu nourri des questions de ceux qui s’interrogent sur l’intérêt d’une visite quotidienne au Louvre. « Non mais franchement, ils font tous la gueule sur les tableaux. » Faut-il tordre le cou à cette rumeur ?

Saint Roch de Michael Zürn

Saint Roch de Michael Zürn

D’abord notons que les thèmes exposés au Louvre sont rarement propices à la franche rigolade, conservés à l’abri des regards, dans les réserves, le visiteur n’a que trop rarement l’occasion d’apercevoir Le coussin péteur sous le siège de l’Empereur d’à peu près Jacques-Louis David ou La blague de la pute borgne d’à peu près Pietro Paulus Rubens ou encore Hector faisant des oreilles d’âne à Priam d’à peu près Charles Le Brun. A la place, le Louvre propose des crucifixions, des calvaires, des décrochages de la croix, des guerres, des batailles, des supplices de saints, des sacrifices de femmes, en un mot des endroits où la poilade n’est pas la règle initiale attendue. Après que celui qui n’a jamais ri au bourreau qui se prend un coup de marteau sur le doigt en crucifiant me jette la première pierre.

Saint Pierre pleurant devant la vierge, dit aussi, Les larmes de saint Pierre de Giovanni Francesco Barbieri

Saint Pierre pleurant devant la vierge, dit aussi, Les larmes de saint Pierre de Giovanni Francesco Barbieri

L’autre grand classique de la peinture, c’est le portrait. Le portrait est la trace indélébile que vous laisserez à votre descendance. Descendance dont la seule envie est de connaître la valeur du peinture qui a colorié papy afin d’estimer le financement de sa dation. Le portrait c’est votre puissance, votre force, votre sagesse, votre tempérance à jamais esquissées sur la toile ou dans le marbre et offert aux visiteurs du Louvre. Ce n’est peut-être pas le moment de faire le mariolle avec un bonnet pointu et une fausse paire de lunette façon Groucho Marx.

Tête de caractère de Franz Xaver Messerschmidt

Tête de caractère de Franz Xaver Messerschmidt

On préférera poser de façon impérieuse, martiale, majestueuse. On inspirera l’austérité, la sévérité, la rigueur. Sommes-nous vraiment là pour rigoler ? Et cela a permis à des générations de vieux, de présenter leurs ancêtres aux plus jeunes avec la phrase que nous avons tous entendu : « Tu as vu la tête de ton arrière-grand-père, ça ne rigolait pas de mon temps. », sous-entendu : Jeunesse dorée de merde vous ne vous rendez pas compte de la chance que vous avez.

L'empereur Claude

L’empereur Claude

Avant de vous proposer trois axes de lecture du sourire au Louvre (les axes Technique, Sociologique et Historico-géographique), acceptons comme acquis que l’homme a toujours ri. On pétait de la même façon à la table d’Henri IV ou à celle de Lucullus, dans les écrits de Rabelais ou lors des Noces de Cana. Et l’effet du bruit devait être aussi drôle et choquant aujourd’hui qu’hier. Une personne qui glisse sur une cote de maille lors du siège de Jérusalem provoque la même réaction pour le public que celui qui dérape sur un caca de chien. La chaise ôtée au dernier moment devait faire marrer dans un banquet à la cour de François Ier, autant qu’au banquet de mariage de votre cousine la semaine dernière. Mais si on rigolait, pourquoi ne pas montrer plus de gens en train de rigoler ?

Henri IV de Frans Pourbus

Henri IV de Frans Pourbus

D’abord la contrainte du temps : Imaginez que vous deviez peindre le portrait du roi, le pape, le potentat local. Le roi ne va pas vous accorder le temps dont vous aurez besoin. Ce sera à vous, par petites touches, de réussir à obtenir une disponibilité. Vous aurez droit à dix minutes par jour, entre la messe et la chasse. Et comme un tableau nécessite un certain temps pour prendre forme, cela pourrait s’éterniser sur la longueur. Maintenant, petite expérience, gardez le visage figé en position de sourire pendant une dizaine de minutes. D’abord vous êtes ridicule, ensuite cela devient douloureux. Et en plus vous n’êtes pas le roi. Pensez-vous à la royale personne dans une position aussi avilissante que celle du ravi de la crèche ? Non, trois fois non. Alors que passer dix minutes, le regard sévère, la mine fière et le front barré des préoccupations de ce bas monde, cela a une logique combinée à la fonction.

Portrait de Charles II d'Amboise d'après Andrea di Bartolo

Portrait de Charles II d’Amboise d’après Andrea di Bartolo

Une autre raison tient au rire lui-même. Rappelez-vous du vieil abbé dans Le Nom de la Rose (Jorge de Burgos) qui explique à James Bond que le rire rapproche l’homme du singe. L’homme réfléchit et ne doit pas s’abaisser à rire. La religion a sa responsabilité dans la réprimande du rire. Et comme les hommes n’aiment rien tant que les reproductions de Dieu ou poser gaulés comme des dieux, on va vite éviter sur ces tableaux de rigoler. Jamais vous ne verrez sainte Thérèse qui rit quand on la b…

Portrait de l'artiste sous les traits d'un moqueur de Joseph Ducreux

Portrait de l’artiste sous les traits d’un moqueur de Joseph Ducreux

Enfin, et si la véritable raison n’était pas liée au temps de pose, ni à des habitudes religieuses mais simplement à l’hygiène buccale. Rire c’est accepter de montrer ses dents. Montrer ses dents c’est dévoiler un alignement de chicots plus proche des dolmens de Carnac que du sourire d’un acteur américain (je parle pour les tableaux exposés au Louvre). Cela en devient inesthétique, disgracieux, contraire à l’art. Ainsi donc ces trois excellentes raisons suffiraient à elles seules à justifier que le Louvre ne soit pas très bien pourvu en sourires.

Maintenant que les lieux communs divino-bucco-dentaires sont passés, revenons sur les axes évoqués plus haut et qui me serviront de fils conducteurs. Le premier d’entre eux, l’axe Technique : il est nécessaire, pour comprendre ce que j’ai retenu dans ma sélection de Sourires du Louvre, je dois expliciter le sourire. D’office j’ai inclus les sourires francs (mais ils sont peu nombreux) qui fendent franchement le visage, font remonter les pommettes, onduler la bouche et dévoiler les dents.

Portrait de Madame Molé-Reymond d'Elisabeth-Louise Vigée-Lebrun

Portrait de Madame Molé-Reymond d’Elisabeth-Louise Vigée-Lebrun

Le printemps de Giuseppe Arcimboldo

Le printemps de Giuseppe Arcimboldo

J’avoue aussi que les lèvres serrées mais avec un je-ne-sais-quoi dans le regard, dans la forme du visage, un aspect doux, chaleureux ; je les ai aussi inclus dans ma sélection.

Portrait de Jean Le Rond d'Alembert de Maurice-Quentin de La Tour

Portrait de Jean Le Rond d’Alembert de Maurice-Quentin de La Tour

Nicolas Le Jay de Pierre Briard

Nicolas Le Jay de Pierre Briard

Jusqu’à pousser la mauvaise foi à inclure aussi un simple trait dont on sent qu’il porte en lui les prémices du sourire, j’ai le droit d’être de mauvaise foi sur mon propre blog… Je rappelle que le but premier est aussi de mettre en avant des œuvres moins connues et la Paysanne de la campagne de Rome de Léopold-Louis Robert ou ce détail de la Déposition de la croix de Pietro da Rimini, il a fallu aller vous les chercher. Au Musée Louvre ce type de sourire se classe dans la catégorie Mystère du sourire de vous-savez-qui.

Paysanne de la campagne de Rome de Léopold Robert

Paysanne de la campagne de Rome de Léopold Robert

La déposition de croix de Pietro da Rimini

La déposition de croix de Pietro da Rimini

Je l’admets, j’ai été assez large dans mon choix de sourires, peu hermétique aux contraintes. Allant même jusqu’à pousser mon éventail de choix vers l’extrémité inverse, considérant qu’il était tout aussi difficile de savoir si c’était encore un sourire ou déjà un tic de visage, ou bien voir carrément une astuce pour endormir la méfiance des gens. Voir un sourire sadique ou sardonique. Voici pour l’axe Technique qui me permet d’expliquer la largesse de ma palette de représentation du sourire au Musée du Louvre.

La crucifixion de Niccolo di Liberatore

La crucifixion de Niccolo di Liberatore

La mauvaise compagnie de Jan Steen

La mauvaise compagnie de Jan Steen

Jupiter et Antiope, reine de Thèbes et leurs jumeaux Amplion et Zéthus de Vincent Sellaer

Jupiter et Antiope, reine de Thèbes et leurs jumeaux Amplion et Zéthus de Vincent Sellaer

Scène de la Saint-Barthélemy de Joseph-Nicolas Robert-Fleury

Scène de la Saint-Barthélemy de Joseph-Nicolas Robert-Fleury

L’axe Sociologique tend à définir si certaines catégories socio-professionnelles seraient plus ou moins représentées comme sourieurs. Nous avons admis que le roi ne devait pas passer des heures en séance de pose la gueule bloquée par un sourire. Et pourtant il existe des portraits de roi joyeux. Et pas uniquement parce que c’est Halloween et qu’ils sont super fiers de leur costume d’Hercule. Ici c’est la bonhommie du roi en Pater Familias qui se dégage.

Portrait d'Henri IV en Hercule terrassant l'hydre de Lerne de Toussaint Dubreuil

Portrait d’Henri IV en Hercule terrassant l’hydre de Lerne de Toussaint Dubreuil

Mais les rois souriants ne sont pas légion. Qu’à cela ne tienne, si on ne peut imposer une tête d’abruti durant la séance de pose à un roi, rien ne l’interdit pour un péquenot. Le pouilleux de base qui accepte de poser contre une miche de pain et une pinte de bière peut prendre une gueule de ravi de la crèche, on peut lui demander de recommencer à volonté son sourire. Vous l’aurez compris si vous êtes un lecteur assidu de ce blog, les gens marrants au Louvre riment souvent avec cabarets flamands.

Vieillard lutinant une jeune femme dans un intérieur rustique de Cornelis Bega

Vieillard lutinant une jeune femme dans un intérieur rustique de Cornelis Bega

Le buveur à la fenêtre d'Adriaen van Ostade

Le buveur à la fenêtre d’Adriaen van Ostade

Le liseur à la fenêtre d'Adriaen van Ostade

Le liseur à la fenêtre d’Adriaen van Ostade

Joueurs de cartes dans un riche intérieur de Pieter de Hooch

Joueurs de cartes dans un riche intérieur de Pieter de Hooch

Intérieurs de cabaret avec fumeurs de David Teniers

Intérieurs de cabaret avec fumeurs de David Teniers

La riboteuse ou Buveuse de vin de Gabriel Metsu

La riboteuse ou Buveuse de vin de Gabriel Metsu

David et Bethsabée de Jan Massys

David et Bethsabée de Jan Massys

Réunion galante de Dirck Hals

Réunion galante de Dirck Hals

La joyeuse compagnie de judith Leyster

La joyeuse compagnie de judith Leyster

La Félicité de la régence de Rubens

La Félicité de la régence de Rubens

Le concert : chanteuse et joueuse de luth theorbé de Gerard ter Borch

Le concert : chanteuse et joueuse de luth theorbé de Gerard ter Borch

Plus tardivement le bourgeois français ne sera pas le dernier à se peindre « souriant », avec les guillemets qui sont nécessaires, tant le sourire manque parfois de franchise.

Portrait d'un gentilhomme de Jean-Antoine Watteau

Portrait d’un gentilhomme de Jean-Antoine Watteau

Portrait d'Antoine-Mongez, administrateur des Monnaies, et son épouse, née Angélique Le Vol, artiste peintre de Jacques-Louis David

Portrait d’Antoine-Mongez, administrateur des Monnaies, et son épouse, née Angélique Le Vol, artiste peintre de Jacques-Louis David

Portrait de Charles-Pierre Pécoul, entrepreneur des Bâtiments du roi, beau-père de l'artiste de Jacques-Louis David

Portrait de Charles-Pierre Pécoul, entrepreneur des Bâtiments du roi, beau-père de l’artiste de Jacques-Louis David

Portrait de Monsieur Arnault de Gorse, frère d'Antoine-Vincent Arnault, cousin de la seconde épouse de l'artiste de Louis Léopold Boilly

Portrait de Monsieur Arnault de Gorse, frère d’Antoine-Vincent Arnault, cousin de la seconde épouse de l’artiste de Louis Léopold Boilly

Madame Pierre Sériziat, née Émilie Pécoul et un de ses fils de Jacques-Louis David

Madame Pierre Sériziat, née Émilie Pécoul et un de ses fils de Jacques-Louis David

Portrait de Philibert Rivière de Jean-Auguste-Dominique Ingres

Portrait de Philibert Rivière de Jean-Auguste-Dominique Ingres

A noter combien David et Ingres que je n’apprécie pas trop sont surreprésentés dans cette catégorie. Comme quoi il ne faut jamais désespérer de l’art. Cependant les plus beaux sourires au Louvre, sont souvent l’œuvre des peintres féminins. Comme si elles seules savaient capter et retranscrire la force de ces émotions.

Portrait de Madame Molé-Reymond d'Elisabeth-Louise Vigée-Lebrun

Portrait de Madame Molé-Reymond d’Elisabeth-Louise Vigée-Lebrun

Madame Vigée-Le Brun et sa gille Jeanne-Lucie dite Julie d'Elisabeth-Louise Vigée-Lebrun

Madame Vigée-Le Brun et sa gille Jeanne-Lucie dite Julie d’Elisabeth-Louise Vigée-Lebrun

La baronne de Krüdener, née Barbara Juliane von Wietinghoff et son fils Paul, et non, comme on l'a cru, sa fille Juliette qui n'était pas encore née d'Angelika Kauffmann

La baronne de Krüdener, née Barbara Juliane von Wietinghoff et son fils Paul, et non, comme on l’a cru, sa fille Juliette qui n’était pas encore née d’Angelika Kauffmann

Madame Vigée-Le Brun et sa fille, Jeanne-Lucie-Louise, dite Julie d'Elisabeth-Louis Vigée-Le Brun

Madame Vigée-Le Brun et sa fille, Jeanne-Lucie-Louise, dite Julie d’Elisabeth-Louis Vigée-Le Brun

Mais sociologiquement, si vous voulez vraiment voir des gens sourirent, tendez l’oreille. Il semble évident que  la musique provoque une vibration qui déride le visage. Soit les idiots du village se voyaient coller un instrument entre les mains, soit la musique transporte l’âme vers la félicité.

Intérieur de cabaret : le danseur au pichet de Cornelis Dusart

Intérieur de cabaret : le danseur au pichet de Cornelis Dusart

Panneaux de vitrail

Panneaux de vitrail

La mauvaise compagnie de Jan Steen

La mauvaise compagnie de Jan Steen

Le retour du pèlerinage à la Madone de l'Arc de Léopold-Louis Robert

Le retour du pèlerinage à la Madone de l’Arc de Léopold-Louis Robert

Le joueur de guitare de David Teniers

Le joueur de guitare de David Teniers

Le concert de Gerrit van Honthorst

Le concert de Gerrit van Honthorst

Le bouffon au luth de Frans Hals

Le bouffon au luth de Frans Hals

Et je devance les questions attendues : Rit-on aux anges au Louvre ? Un début de réponse avait été formalisé dans un article dédié à ces bestioles, confirmé par mes observations. Et les enfants rient-ils ? Assez peu en vérité.

Allégorie mythologique

Allégorie mythologique

L'instruction pastorale ou La prédiction de saint Géry de Maître à la vue de Sainte-Gudule

L’instruction pastorale ou La prédiction de saint Géry de Maître à la vue de Sainte-Gudule

Un résumé un peu dramatique pourrait faire croire qu’avant Henri IV tout le monde faisait la gueule mais que depuis on se balade dans les œuvres en criant cheeeese. Cela me permet de rebondir sur le dernier axe, l’axe Historico-géographique.

La richesse des collections du Louvre permet de partir de la lointaine Égypte jusqu’au mitan du XIXème siècle en parcourant la Mésopotamie, la Grèce, l’Étrurie, la Rome Antique, les Bas et Haut Moyen Age, de filer vers les Flandres, redescendre vers l’Italie, bifurquer vers la France et de constater que le sourire, finalement, est partout, reprenant l’idée de départ que tout le monde a toujours ri.

Masques de momies

Masques de momies

Masque-plastrons fragmentaires d'hommes

Masque-plastrons fragmentaires d’hommes

Vase plastique : buste féminin

Vase plastique : buste féminin

Masque d'homme

Masque d’homme

Ebih-Il, nu-banda

Ebih-Il, nu-banda

Au Louvre, j'aime sourire

Au Louvre, j’aime sourire

Bande décorée de personnages stylisés

Bande décorée de personnages stylisés

Portrait de femme

Portrait de femme

Etude de naïade s’élançant vers la gauche de Lorenzo de Ferrari

Portrait de femme dans un riche encadrement

Portrait de femme dans un riche encadrement

Cavalier Rampin

Cavalier Rampin

Aryballe plastique en forme de tête masculine et de phallos

Aryballe plastique en forme de tête masculine et de phallos

Acteur au tympanon

Acteur au tympanon

Cratère en calice à figures rouges - Scène de théâtre phlyaque

Cratère en calice à figures rouges – Scène de théâtre phlyaque

Gorgone barbue agenouillée

Gorgone barbue agenouillée

Sarcophage, dit Sarcophage des époux

Sarcophage, dit Sarcophage des époux

La vierge et l'enfant

La vierge et l’enfant

Tête d'homme

Tête d’homme

Groupe d'appliques

Groupe d’appliques

Scène du martyre de saint Hippolyte

Scène du martyre de saint Hippolyte

Anges porteurs d'un cierge

Anges porteurs d’un cierge

La vierge et l'enfant entre deux anges du Maître des Madones de marbre

La vierge et l’enfant entre deux anges du Maître des Madones de marbre

Acolyte portant un chandelier

Acolyte portant un chandelier

Retable des Quatorze Intercesseurs

Retable des Quatorze Intercesseurs

La "Mort Saint Innocent"

La « Mort Saint Innocent »

Portrait du connétable de Montmorency de Léonard Limosin

Portrait du connétable de Montmorency de Léonard Limosin

L’enlèvement d'Europe de Liberale da Verona

L’enlèvement d’Europe de Liberale da Verona

Le jugement de Pâris et la destruction de Troie de Mathis Gerung

Le jugement de Pâris et la destruction de Troie de Mathis Gerung

Romulus et Rémus recueillis par Faustulus de Pietro Berrettini

Romulus et Rémus recueillis par Faustulus de Pietro Berrettini

Minerve chassant les Vices du Jardin de la Vertu d'Andrea Mantegna

Minerve chassant les Vices du Jardin de la Vertu d’Andrea Mantegna

La baignade de Nicolaes Maes

La baignade de Nicolaes Maes

Les joueurs de hoquet de David Teniers

Les joueurs de hoquet de David Teniers

Intérieur de cabaret ; Partie de carte de David Teniers

Intérieur de cabaret ; Partie de carte de David Teniers

Intérieur de cabaret. La partie de cartes de David Teniers

Intérieur de cabaret. La partie de cartes de David Teniers

Le roi boit ou Repas de famille le jour de la Fête des Rois de Jacob Jordaens

Le roi boit ou Repas de famille le jour de la Fête des Rois de Jacob Jordaens

Eliézer et Rébecca de Nicolas Poussin

Eliézer et Rébecca de Nicolas Poussin

La Mère Catherine -Agnès Arnauld et la sœur Catherine de Sainte Suzanne Champaigne, fille de l’artiste dit Ex-voto de Philippe de Champaigne

La Mère Catherine -Agnès Arnauld et la sœur Catherine de Sainte Suzanne Champaigne, fille de l’artiste dit Ex-voto de Philippe de Champaigne

La diseuse de bonne aventure de Michelangelo Merisi

La diseuse de bonne aventure de Michelangelo Merisi

La joie de Jean-Baptiste Tuby

La joie de Jean-Baptiste Tuby

Démocrite d'Antoine Coypel

Démocrite d’Antoine Coypel

Pierrot, dit autrefois Gilles de Jean-Antoine Watteau

Pierrot, dit autrefois Gilles de Jean-Antoine Watteau

La séance de portrait de Gaspare Traversi

La séance de portrait de Gaspare Traversi

Figure de fantaisie. La Musique. Portrait de M. de La Bretèche de Jean-Honoré Fragonard

Figure de fantaisie. La Musique. Portrait de M. de La Bretèche de Jean-Honoré Fragonard

Portrait de Madame de Sorquainville, épouse d'un conseiller au Parlement de Rouen de Jean-Baptiste Perronneau

Portrait de Madame de Sorquainville, épouse d’un conseiller au Parlement de Rouen de Jean-Baptiste Perronneau

L'oiseau privé, dit Le couple et l'oiseau envolé de Louis Léopold Boilly

L’oiseau privé, dit Le couple et l’oiseau envolé de Louis Léopold Boilly

L'arrivée d'une diligence dans la cour des Messageries, rue Notre-Dame-des-Victoires à Paris de Louis Léopold Boilly

L’arrivée d’une diligence dans la cour des Messageries, rue Notre-Dame-des-Victoires à Paris de Louis Léopold Boilly

Portrait présumé de Marie-Elise Storm, future Mme Emil Ethéodor Clausen de Christian Albrecht Jensen

Portrait présumé de Marie-Elise Storm, future Mme Emil Ethéodor Clausen de Christian Albrecht Jensen

On ne fait pas la gueule au Louvre. Le sourire est vraiment partout au Louvre, il ne faut pas hésiter à le chercher. Il n’y a que les poseurs pour ne pas sourire et c’est vrai qu’au Louvre il y a peut-être beaucoup de poseurs.

Détail de la salle des Caryatides

Détail de la salle des Caryatides

Par contre en peinture, en sculpture comme en photographie, il y a un côté étrange à se retrouver devant une personne qui sourit. Bizarrement, vous êtes un peu exclu du tableau. Pour quelle raison sourit-elle ? Nous n’en savons rien. Et si c’était de nous voir la regarder qui la poussait à esquisser ce geste ? Au moins un mec qui fait la gueule, on peut toujours se dire que c’est à cause du visiteur qui est devant, à côté, derrière vous et qu’il ne lui inspire pas confiance. Mais une personne qui sourit c’est peut-être qu’elle veut juste se foutre de votre gueule. Et si vous ne me croyez pas, venez voir.


P.-S. Le tableau Marchande de volailles et de poissons de Felice Boselli propose une charmante vendeuse avec un tout aussi charmant sourire. Sa position en hauteur et le reflet de la lumière, vous donneront de bonnes raisons de venir voir vous-même, ce que ma photo rend, volontairement, quelconque.

Marchande de volailles et de poissons de Felice Boselli

Marchande de volailles et de poissons de Felice Boselli


P.-S. Je sais que nombreux, sous couvert de regarder des œuvres d’art, en profitent pour reluquer un bout de sein, une parcelle de chair, un morceau de zizi. Alors dans une autre catégorie, voici un des plus célèbre sourire du Louvre, le sourire vertical. Cochons !

L'odalisque de François Boucher

L’odalisque de François Boucher


P.-S. Mais il manque un tableau ! Le seul sourire vraiment connu du Louvre pour les béotiens. A ma décharge, j’avais pour consigne de ne pas en parler et il était bien mieux de s’attarder sur d’autres.

Vous-savez-qui de qui-vous-savez

Vous-savez-qui de qui-vous-savez

Publicités

3 réflexions au sujet de « Sourire »

      1. izedah

        Difficile!!! moi ??? un seul refus pour 86 propositions et pas toujours très honnêtes en plus . Je l’aime bien moi, le monsieur tout décharné, pas pour ses trois poils sur le caillou … mais là, c’est un hors sujet 😀

        J'aime

        Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s