Petit métier oublié

Au Louvre, j’aime Les petits métiers oubliés, même si ça fait un peu vieille France rance sur l’air du c’était mieux avant. Et dans ma liste de petits métiers oubliés, je souhaite saluer les fouetteurs qui me semblent trop représentés au Musée du Louvre. Attention, je ne veux pas me mettre à dos la noble guilde des fouetteurs mais faites un peu de place aux rémouleurs, aux alchimistes, aux elfes et autres bourreaux.

Ange portant les verges et le fouet de la flagellation

Ange portant les verges et le fouet de la flagellation

Pourquoi une telle représentation de fouetteurs ? Existe-t-il un lobby des fouetteurs qui dirige en sous-main le musée et impose ses choix d’exposition des œuvres ? Les fouetteurs sont-ils les ancêtres des reptiliens dont la fonction finale serait d’imposer la flagellation à toute la planète et qui auraient décidé de commencer le déploiement de leur sinistre dessein par le Musée du Louvre ?

La flagellation de Jaume Huguet

La flagellation de Jaume Huguet

« Mais non, sombre idiot ! Si le Louvre expose des fouetteurs c’est en raison de l’importance de ces derniers lors de la Passion du Christ. Mais si tu ne passais pas ton temps à te moquer tu le saurais. » Alors comme un bon idiot que je suis, je me suis penché dans les saintes écritures. Pour une telle représentation artistique de la flagellation, elle doit occuper une part importante des textes :
– « Alors Pilate fit saisir Jésus pour qu’il soit flagellé. », Évangile selon saint Jean (19, 1),
– « Quelques-uns se mirent à cracher sur lui, couvrirent son visage d’un voile, et le giflèrent, en disant : « Fais le prophète ! » Et les gardes lui donnèrent des coups. », Évangile selon saint Marc (14, 65),
– « Les hommes qui gardaient Jésus se moquaient de lui et le rouaient de coups. », Évangile selon saint Luc (22, 63-65),
– « Alors, il leur relâcha Barabbas ; quant à Jésus, il le fit flageller, et il le livra pour qu’il soit crucifié. », Évangile selon saint Matthieu (27, 26).

Le couronnement de la vierge de Guido di Pietro

Le couronnement de la vierge de Guido di Pietro

Scène de La passion : flagellation

Scène de La passion : flagellation

La flagellation

Voilà, voilà. C’est fini. Je me suis permis de vous donner les références pour que les sceptiques qui imagineraient des coupes dans mes exemples vérifient… Donc la flagellation c’est quatre fois une ligne et demi. C’est anecdotique. Mais si c’est tellement anecdotique pourquoi tant de représentations artistiques ?

La crucifixion de Lorenzo Monaco

La crucifixion de Lorenzo Monaco

Scène de La passion

Scène de La passion

La flagellation

La flagellation

J’ai décidé de me consacrer à la flagellation, ce jour, mais je pourrais vous interroger sur tous les martyrs, à peine évoqués dans la Bible et qui font ployer les cimaises sous le poids de leurs représentations sanguinolentes. Et voilà un Étienne caillassé, une Agathe qui se promène en portant ses nichons, un Sébastien transformé en passoire, une Irène itou, un Érasme éviscéré, une Catherine la tête sous le bras, etc, etc, etc. Vous croyez que c’est un spectacle pour de jeunes enfants ?

Dans 5 minutes c'est le drame ou Le Christ à la colonne avec saint Pierre de Bartolomé Esteban Murillo

Dans 5 minutes c’est le drame ou Le Christ à la colonne avec saint Pierre de Bartolomé Esteban Murillo

Comprenez-moi, vous êtes un prélat et passez une commande pour un tableau. Il s’agit donc d’un objet qui va couvrir un mur, devant lequel vous allez passer et repasser, peut-être même aurez-vous plaisir à le regarder, à le montrer ? Qui peut m’expliquer le plaisir que l’on éprouve à regarder des hommes en fouetter un autre ? Qui rêve de ça dans son salon ou même dans sa cure ? Qui drague les enfants de chœur en leur proposant : « Viens mon petit garçon je vais te montrer un monsieur en train de se faire fouetter, tu vas voir c’est beau ! Tu aimes les films de gladiateurs ? »

Scène de la Passion du Christ : Flagellation

Scène de la Passion du Christ : Flagellation

Si on montre les martyrs, les clous, le sang, les fouetteurs, c’est pour l’édification des âmes, des masses et de l’âme des masses. Parce que la logique est la suivante : Ma religion prône l’amour donc on va montrer l’horreur. CQFD ?! On ne va pas représenter le Paradis, c’est chiant le Paradis, mais on va montrer le moment où Adam et Eve en sont chassés. Ne montrons pas Sarah annonçant à Abraham qu’elle est enfin enceinte, trop émouvant, trop touchant. Mais le même Abraham qui tente une césarienne sur son propre fils, c’est plus drôle. Plus éducatif ! Plus édifiant ! Jésus n’est beau qu’une lance dans le flanc en train de faire l’acrobate suspendu aux agrès.

Scène de la légende de saint Georges de Bernat Martorell

Scène de la légende de saint Georges de Bernat Martorell

Si les saints subissent leurs martyrs avec une douceur, un calme et une placidité surprenante, leurs bourreaux ne sont pas toujours représentés. Les fouetteurs réparent cette injustice et permettent de faire ressortir toute l’ignominie humaine. Aussi pouvons-nous nous interroger : Existait-il en Palestine des agences de placement qui recherchaient des gens volontairement laids pour devenir auxiliaire de justice/fouetteur au service de l’Empire romain ? Trouvait-on dans le Jérusalem-Libérée ou dans La Dépêche du Néguev des annonces du type : « Grosse multinationale en plein développement, connue sous les initiales de S.P.Q.R., recherche fouetteurs qualifiés aussi bien à l’aise avec verge, bâton, lanière, badine, fouet. La laideur et l’absence d’empathie sont des plus, non négligeables pour cette mission. Mutuelle, Pass Navigo 2 zones et tickets-restaurant fournis. Adresser votre CV et lettre de motivation à ponce.pilate@romaforever.com. »

Le parement de Narbonne

Le parement de Narbonne

La flagellation du Christ de Maître LCZ

La flagellation du Christ de Maître LCZ

La flagellation du Christ

La flagellation du Christ

La flagellation du Christ

La flagellation du Christ

Bien, maintenant mettons-nous dans la peau d’un artiste qui sait depuis ses premières années de catéchisme que les fouetteurs c’est caca-boudin. Quand bien même il voudrait s’exonérer de cette règle, il travaille pour un curé, un couvent, un roi catholique qui ne souhaite pas se démarquer de cette vision. Alors tous les fouetteurs du Louvre sont laids et grotesques.

La flagellation du Christ de Maître LCZ

La flagellation du Christ de Maître LCZ

Le Christ à La colonne de Simon Vouet

Le Christ à La colonne de Simon Vouet

Le parement de Narbonne

Le parement de Narbonne

La flagellation du Christ

La flagellation de Jaume Huguet

La flagellation de Jaume Huguet

Scène de la Passion du Christ : Flagellation

Scène de la Passion du Christ : Flagellation

La flagellation de Niccolo di Liberatore

La flagellation de Niccolo di Liberatore

La flagellation du Christ de Maître LCZ

La flagellation du Christ de Maître LCZ

La flagellation du Christ

La flagellation du Christ

Scène de la légende de saint Georges de Bernat Martorell

Scène de la légende de saint Georges de Bernat Martorell

Retable de la passion et de l'enfance du Christ

Retable de la passion et de l’enfance du Christ

Le Christ à La colonne de Simon Vouet

Le Christ à La colonne de Simon Vouet

Le parement de Narbonne

Le parement de Narbonne

La flagellation de Jaume Huguet

La flagellation de Jaume Huguet

Mais les peintres ne connaissaient pas la grande règle théâtro-cinématographique qui veut que l’aura du méchant doit être mise en regard de celle du gentil. Pour que les fouetteurs paraissent vraiment très, très méchants il faut un Jésus tout en muscle, le regard fier, arrogant, un peu Stallone genre : « même pas mal colonel ! » Au lieu de ça, ils jouent sur l’idée admise que Jésus est la bonté incarnée. Mais cette bonté ne transparait pas dans les œuvres. Le Musée du Louvre présente des Jésus contraints, acceptants leur flagellation comme une marche du grand parcours vers l’assomption céleste. Jésus ne semble pas souffrir mais résigné par le fouet. Cela va au-delà, il semble presque lascif à la limite du plaisir sous le cuir.

Le parement de Narbonne

Le parement de Narbonne

Bourreau de la flagellation

Bourreau de la flagellation

Scène de la Passion du Christ : Flagellation

Scène de la Passion du Christ : Flagellation

La flagellation attribué au pseudo-Monvaerni

La flagellation attribué au pseudo-Monvaerni

Médaillon octogonal : la Flagellation

La passion du Christ de Frans Francken

La passion du Christ de Frans Francken

La flagellation de Niccolo di Liberatore

La flagellation de Niccolo di Liberatore

La flagellation du Christ de Maître LCZ

La flagellation du Christ de Maître LCZ

La flagellation du Christ

La flagellation du Christ

La flagellation du Christ

La flagellation de Jaume Huguet

La flagellation de Jaume Huguet

Re-aïe ! Je franchis à nouveau la ligne blanche. Prendre du plaisir avec le fouet ! Écrire ceci c’est m’interdire à tout jamais les portes du Paradis. Mais le fouetteur, face à Jésus n’est pas un méchant homme de main à la solde des romains. Il reste un pauvre type qui doit juste faire son travail. Les artistes prêtent aux fouetteurs des traits souvent ridicules.

La flagellation de Jaume Huguet

La flagellation de Jaume Huguet

Non mais franchement si je devais être bastonné ou fouetté, je ne suis pas certain que je tendrai la croupe et subirai cela sans tenter quelque chose. A noter en plus que depuis la flagellation christique et sa sur-représentation iconographique, l’Église catholique semble avoir découvert des vertus dans cette pratique. Produisant l’effet contraire escompté. Les ondulations de Jésus sous la verge semblent avoir tenté plus d’un moinillon. Et avant de me jeter l’anathème, penchez-vous sur les flagellants, les semaines saintes espagnoles et autres rédemptoristes.

Alors pourquoi j’ai un vif intérêt pour les fouetteurs ? D’abord ils font aussi un dur métier et je m’étonne que l’on ne parle pas plus des tours de reins et autres cravaches-elbow. Quid des maladies professionnelles des fouetteurs ? Disposaient-ils d’une convention collective qui couvrait correctement ces cas de figure ? Ensuite ce n’est pas évident de bosser avec des condamnés qui font la gueule. Mon gars tu fichais le bazar, tu t’es fait attraper, tu as joué et perdu, tu connais la règle. On ne lui demande pas de sourire sous le bâton, mais quand même un petit effort pour le tableau. Ça changerait de cette mauvaise habitude qu’à Jésus de toujours faire la tête.

Le Christ à la colonne de Simon Vouet

Le Christ à la colonne de Simon Vouet

La flagellation du Christ

La flagellation du Christ

La flagellation de Jaume Huguet

La flagellation de Jaume Huguet

La flagellation du Christ

La flagellation du Christ de Maître LCZ

La flagellation du Christ de Maître LCZ

Le Christ à La colonne de Simon Vouet

Le Christ à La colonne de Simon Vouet

Mais surtout, regardez-les mieux. Oubliez qu’il s’agit de fouetteurs, imaginez un petit morceau de clavecin. Regardez maintenant, on dirait qu’ils dansent un menuet. Il y a une grâce dans leurs pas, dans leurs gestes. Ils semblent aériens, célestes face un Jésus bien lourd et bien terrien. A se demander qui doit prochainement s’élever dans les airs. Et si vous ne me croyez pas, venez voir.

Le parement de Narbonne

Le parement de Narbonne

La flagellation de Jaume Huguet

La flagellation de Jaume Huguet

La flagellation du Christ de Maître LCZ

La flagellation du Christ de Maître LCZ

La flagellation de Niccolo di Liberatore

La flagellation de Niccolo di Liberatore


Pour ceux qui ont le Christ en horreur mais conservent malgré tout une tendresse particulière pour la flagellation, le Musée du Louvre a pensé à vous avec saint Jérôme et saint Georges. Outre le nom du fouetté les remarques restent les mêmes.

Scène de la légende de saint Georges de Bernat Martorell

Scène de la légende de saint Georges de Bernat Martorell

Scène de la vie de saint Jérôme de Sano di Pietro

Scène de la vie de saint Jérôme de Sano di Pietro

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s