L’Histoire de Scipion

Au Louvre, j’aime les tapisseries racontant L’histoire de Scipion. « Il était une fois une méchante reine et un gentil petit Scipion… » non, pas cette façon de raconter les histoires ou du moins pas cette histoire-là. Les tapisseries françaises ! Les Gobelins, Aubusson, ce talent qui fit la renommée de la France à l’époque où chauffer son petit intérieur n’était pas chose aisée.

L'Histoire de Scipion - La continence de Scipion

L’Histoire de Scipion – La continence de Scipion

Car la fonction première de la tapisserie était de recouvrir les épais murs de pierres et d’isoler au mieux la pièce à vivre. Une cheminée avec un feu digne des Enfers, une jonchée sur le sol, pour les parfums, et des tapisseries aux murs : Bienvenue dans le petit intérieur rustique mais cosy du donjon. Le problème c’est que ces tapisseries répondaient aux besoins des dimensions de l’époque, c’est-à-dire que dans un deux-pièces du XXIème siècle, l’exposition d’une tapisserie ne saurait pas forcément répondre au mieux à sa mise en valeur. Alors qu’au Musée du Louvre, des grandes salles et de la hauteur sous plafond, ils ont ce qu’il faut.

Dais de Charles VII de Jacob de Littemont

Dais de Charles VII de Jacob de Littemont

Tenture de saint Anatoile de Salins : funérailles de saint Anatoile

Tenture de saint Anatoile de Salins : funérailles de saint Anatoile

Quand les artistes français ont commencé à maîtriser à la perfection l’art de la tapisserie, les frontières se sont sécurisées, la vulgarisation du canon a obligé à repenser les constructions, les châteaux moyenâgeux ont été transformés, on a fait entrer la lumière par de larges fenêtres dans les anciens murs épais. Ainsi la tapisserie est tombée, au fil du temps, des murs et en désuétude. L’espace entre deux fenêtres étant plus étroit qu’entre deux meurtrières, le tableau a remplacé la tapisserie.

L'offrande du coeur

L’offrande du coeur

Ourson porteur d'un écu armorié

Ourson porteur d’un écu armorié

Le Musée du Louvre expose de multiples tapisseries généralement sur un seul panneau. Mais deux ensembles de tapisseries sont découpées en multiples panneaux et exposées dans deux salles différentes bien qu’adjacentes. Les chasses de Maximilien qui présentent sur douze panneaux (un par mois), douze épisodes pastoraux. J’aime beaucoup cette tapisserie car elle regorge de petits détails qui me font rire. D’ailleurs, heureusement qu’il y a ces détails car les chasses de Maximilien en soit, cela n’attire pas forcément les foules.

Galerie des chasses de Maximilien

Galerie des chasses de Maximilien

Les chasses de Maximilien - Le mois d'Août (signe de la Vierge)

Les chasses de Maximilien – Le mois d’Août (signe de la Vierge)

Les chasses de Maximilien - Le mois de Mai (signe des Gémeaux)

Les chasses de Maximilien – Le mois de Mai (signe des Gémeaux)

Les chasses de Maximilien - Le mois de Juillet (signe du Lion)

Les chasses de Maximilien – Le mois de Juillet (signe du Lion)

L’autre série de panneaux est consacrée à l’Histoire de Scipion. Scipion dont l’histoire est plus courte et n’a droit qu’à six panneaux. Ça sert à quoi que Scipion se décarcasse ?

Galerie de Scipion

Galerie de Scipion

Pourquoi venir voir des tapisseries si vous n’êtes pas propriétaire d’un château ? Imaginez que vous veniez de New York, Berlin, Pékin, Moscou pour passer quelques jours à Paris, que vous consacriez du temps à visiter le Musée du Louvre, faut-il venir voir ces tapisseries ? De prime abord je répondrai oui car c’est impressionnant. Mais je ne me fais pas trop d’illusion sur une visite au Louvre dans le seul but d’admirer des tentures centenaires.

Pourtant vous pourriez admirer dans le centre des deux salles des vitrines qui abritent, entre autre, les porcelaines de Saint-Porchaire et autres Bassins rustiques. Pourtant vous pourriez découvrir une partie du musée peu mise en valeur et ne suscitant que modérément l’admiration des foules, donc plutôt déserte. Pourtant les salles voisines vous offriront une belle collection de mobilier qui change un peu des tableaux et autres sculptures.

Cour Puget

Cour Puget

C’est calme, tamisé, silencieux et enfin pour tous ceux qui ont tenté un jour de faire un abécédaire au point de croix cela force le respect et l’admiration. Donc je ne peux pas vous obliger à visiter cette partie du musée, mais je vous y encourage très fortement, en plus cela permet de parler un peu de Scipion.

Franchement la dernière fois que Scipion était le sujet de vos conversations, cela remonte à des versions latines ou une visite à Rome. Scipion ! Les guerres puniques ! Je vais dégrossir rapidement. Carthage, au Sud, et Rome, au Nord, tentent chacune d’élargir leur zone d’influence sur le bassin méditerranée. On passe sur la première guerre punique (punique vient du latin punicus, « Carthaginois »)  pour se concentrer sur la seconde (qui sera en fait la deuxième, mais comme on ne sait pas encore qu’une troisième guerre éclatera, elle porte le nom de seconde guerre punique).

L'Histoire de Scipion - L'arrivée en Afrique

L’Histoire de Scipion – L’arrivée en Afrique

Hannibal quitte Carthage, alors plus exactement Mégara, faubourg de Carthage, dans les jardins d’Hamilcar, il part avec un slip de rechange et quelques éléphants. Son idée c’est de partir par l’Algérie, traverser le Maroc et le détroit de Gibraltar, remonter la côte espagnole, s’arrêter à Barcelone (le nom de famille  d’Hannibal est Barca, certainement envie de déposer une gerbe au stade Camp Nou), faire une halte à Narbonne, continuer en Provence, et arriver sur Rome par le Nord. Que de détours alors qu’il aurait pu se contenter d’arriver par le Sud tant toutes les routes mènent à Rome. Ma première version latine fut justement sur le franchissement des Alpes par Hannibal et ses éléphants. J’en garde un Gaffiot qui saigne encore de mes interprétations. P*tain d’Hannibal, il ne pouvait pas prendre le tunnel de Fréjus ?!

Annibal de Sébastien Slodtz

Annibal de Sébastien Slodtz

Il fait quand même tout ce chemin et s’arrête à Bologne. Hannibal fiche la raclée à quelques romains et il ne file pas sur Rome. Que pensez-vous que firent les romains qui le virent camper à Bologne ? Ben les romains lèvent une armée, mettent Scipion à sa tête et invitent gentiment les puniques à faire marche arrière. Connaissant les romains, ils ont dû dire un truc du genre : « Ciao signori, ci siamo divertiti, ma è tardi e si ha la strada prima di tornare a casa. E di partenza grazie a non dimenticare i vostri escrementi di elefante. » Bon d’accord ils l’ont dit en latin : « Salve iudices, sed sero et gauisi sumus coram te in via domum rediit. Et gratias agimus tibi, ne obliviscaris elephantos principium stercora. » Petite vengeance pour une certaine professeure de latin qui va devoir ressortir son Gaffiot.

L’Histoire de Scipion

L’Histoire de Scipion

Donc en tenture cela donne :

L'Histoire de Scipion - Le combat du Tessin

L’Histoire de Scipion – Le combat du Tessin

L'Histoire de Scipion - L'incendie du camp

L’Histoire de Scipion – L’incendie du camp

L'Histoire de Scipion - La prise de Carthagène

L’Histoire de Scipion – La prise de Carthagène

L'Histoire de Scipion - La continence de Scipion

L’Histoire de Scipion – La continence de Scipion

L'Histoire de Scipion - L'arrivée en Afrique

L’Histoire de Scipion – L’arrivée en Afrique

L'Histoire de Scipion - La prise de Carthagène

L’Histoire de Scipion – La prise de Carthagène

Quoi c’est tout ? L’Histoire de Scipion c’est deux blagues idiotes sur le Barça, un incipit de Flaubert, des souvenirs de latinistes et six photos ? Si vous avez une véritable passion pour Scipion l’Africain, je vous invite à consulter sa page Wikipédia (ici). Mais en effet pour l’Histoire, je m’arrête là. Si certains de mes coups de cœur sont dans le centre des tentures, les dimensions font que le visiteur est plus attiré par le contour fleuri qui les orne. Parce que voici un des gros problèmes des tentures : Pour les admirer dans leur ensemble il faut du recul, mais le recul, en raison des couleurs de tissus utilisées ne rend pas bien hommage au résultat. De trop près, c’est trop près, et de plus loin, c’est trop rouge.

L'Histoire de Scipion - Le combat du Tessin

L’Histoire de Scipion – Le combat du Tessin

L'Histoire de Scipion - L'incendie du camp

L’Histoire de Scipion – L’incendie du camp

Les dimensions de chaque tenture sont impressionnantes, mais ce qui surprend plus encore c’est le souci du détail qui sur la moindre parcelle est poussé à l’extrême : les petites vaguelettes autour du gouvernail, le sabot ferré du cheval pour lui permettre de grimper, le sang issu de la bouche des bêtes à terre. D’autant qu’il ne s’agit pas là de simplement tirer un coup de pinceau, il faut la bonne couleur, la bonne longueur de fils, le bon mouvement. Et sur l’ensemble L’Histoire de Scipion le tissage est encore plus étroit, plus fin que sur Les chasses de Maximilien.

L'Histoire de Scipion - L'arrivée en Afrique

L’Histoire de Scipion – L’arrivée en Afrique

L'Histoire de Scipion - La bataille de Zama

L’Histoire de Scipion – La bataille de Zama

L'Histoire de ScipionMais l’admiration du tissage, cela ne vous fascine pas plus que ça. Que je vous dise que les tapisseries sont en fait des adaptations de tableaux/maquettes, là je sens votre attention piquée au vif, la raillerie poindre. Vous ne pouvez pas les louper ils sont exposés côte-à-côte.

Le combat du Tessin de Giulio Romano

Le combat du Tessin de Giulio Romano

L'Histoire de Scipion - L'incendie du camp

L’Histoire de Scipion – L’incendie du camp

Vous voulez lire des moqueries sur l’art de la guerre et notamment les techniques romano-puniques du corps-à-corps. En effet je m’interroge sur cette façon de mordre, pincer, tirer les cheveux et aux fourchettes, bien éloignées de l’image de la centurie romaine en formation. On dirait deux pucelles dans une cour de récréation.

L'Histoire de Scipion - L'incendie du camp

L’Histoire de Scipion – L’incendie du camp

L'Histoire de Scipion - Le combat du Tessin

L’Histoire de Scipion – Le combat du Tessin

Voilà je me prête donc à cette critique idiote. Mon seul vrai regret dans cet ensemble c’est de ne pouvoir admirer que le tiers du bas des œuvres tant les six pièces sont remplies, avec précision, de multiples détails. La hauteur des tapisseries plus la hauteur d’exposition vous privent d’une grande part de ces informations visuelles. Mais le tiers bas me permet d’admirer le soin apporté à la reproduction de la flore et de la faune.L'Histoire de ScipionL'Histoire de Scipion

L'Histoire de Scipion - La continence de Scipion

L’Histoire de Scipion – La continence de Scipion

A l’exception de ces quelques singes, les principaux animaux sont des oiseaux. Vraiment tous les oiseaux possibles. Je suppose que le commanditaire devait être ornithologue.L'Histoire de ScipionL'Histoire de Scipion

L'Histoire de Scipion - L'arrivée en Afrique

L’Histoire de Scipion – L’arrivée en Afrique

L'Histoire de Scipion - L'arrivée en Afrique

L’Histoire de Scipion – L’arrivée en Afrique

L'Histoire de Scipion - La prise de Carthagène

L’Histoire de Scipion – La prise de Carthagène

Et à cet instant lecteur, je t’invite, si tu ne l’as pas déjà fait à lire un billet de ce blog sur les enfants, car l’autre espèce de sale bête très présente tout autour, sur les frises, ceux sont des gosses odieux, dégoûtants, alcooliques et terrorisant les bêtes. Vous me jugez dur, et bien constatez :L'Histoire de ScipionL'Histoire de ScipionL'Histoire de ScipionL'Histoire de Scipion

L'Histoire de Scipion - L'arrivée en Afrique

L’Histoire de Scipion – L’arrivée en Afrique

L'Histoire de Scipion - L'arrivée en Afrique

L’Histoire de Scipion – L’arrivée en Afrique

L'Histoire de Scipion

L'Histoire de Scipion - La prise de Carthagène

L’Histoire de Scipion – La prise de Carthagène

Donc si vous avez l’occasion de visiter le Louvre et que vous souhaitez voir ce que l’on peut faire avec trois bouts de ficelles, si vous aimez les œuvres qui regorgent de détails et si vous doutiez que les gosses sont horribles, L’Histoire de Scipion est faite pour vous. Et si vous ne me croyez pas, venez voir.


Enfin si vous aimez Scipion, voici une sélection d’autres œuvres visibles au Louvre :

Victoire de Scipion d'Orazio Fontana

Victoire de Scipion d’Orazio Fontana

La continence de Scipion de Giambattista Pittoni

La continence de Scipion de Giambattista Pittoni

La continence de Scipion de Michele Rocca

La continence de Scipion de Michele Rocca

Scipion

Scipion

Combat entre Hannibal et Flaminius des Ateliers Fontana

Combat entre Hannibal et Flaminius des Ateliers Fontana

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s