Le départ pour la chasse, à proximité d’un palais

Au Louvre j’aime Le départ pour la chasse, à proximité d’un palais de Philips Wouwermans. Les salles flamandes du Louvre (Deuxième étage, aile Richelieu) sont fermées pour presque une année, cette réfection, un peu longue, ne doit pas nous interdire de s’extasier devant quelques tableaux du Nord de l’Europe. Je suis donc allé puiser dans mes réserves personnelles pour ressortir ce tableau (Quand je dis réserves personnelles n’allez pas croire que je dispose d’un fond de maîtres flamands dans ma cave, il s’agit de photos qui ont étaient prises avant la fermeture des salles).

Le départ pour la chasse, à proximité d'un palais de Philips Wouwermans

Le départ pour la chasse, à proximité d’un palais de Philips Wouwermans

Bien loin des oiseaux de nuits romains façon Linsen, Philips Wouwermans est un voyageur immobile. Il est né à Haarlem, il est mort à Haarlem, il a fait toute sa carrière à Haarlem. Je parle de Haarlem aux Pays Bas, pas du quartier de New York, n’imaginez pas Philips Wouwermans en Harlem Globetrotters dunkant entre deux tableaux. Il n’a jamais quitté sa ville, sauf une fois pour aller chercher des pigments magenta et carmin à Amsterdam mais nous étions lundi et le magasin était fermé.

Le départ pour la chasse, à proximité d'un palais de Philips Wouwermans

Le départ pour la chasse, à proximité d’un palais de Philips Wouwermans

A la question qu’est-ce que la puissance créative ? ma réponse pourrait être Le départ pour la chasse, à proximité d’un palais de Philips Wouwermans. Ce monsieur est resté dans une plaine sous un ciel plombé avec de noirs clochers comme mâts de Cocagne et admirer le résultat : Un ciel bleuté légèrement voilé, des cyprès, un palais cascadant en terrasses, l’ondulation géologique du paysage, rien ne rime ici avec Haarlem, c’est au contraire un fumet italien qui se distille à travers la toile. Un parfum que Wouwermans a dû imaginer car il n’y est jamais allé.

Le départ pour la chasse, à proximité d'un palais de Philips Wouwermans

Le départ pour la chasse, à proximité d’un palais de Philips Wouwermans

Je sais que Bizet a écrit Carmen sans aller en Espagne, que Jules Vernes a imaginé De la Terre à la Lune sans quitter la terre et sans pour autant voyager en son centre. Ce talent est peut-être la trace des vrais artistes, mais cette Italie de Wouwermans fait vraiment plus vraie que nature. Je ne vous aurais rien dit et vous aurez imaginé le petit Philips avec ses pinceaux et chevalet sur les pentes du Quirinal lors d’un voyage d’études. A moins que ce paysage imaginé par Wouwermans colle parfaitement à l’image que je me fais moi-même de l’Italie. Mais dans ce cas l’art ne serait qu’une béquille à nos envies, nos frustrations… je préfère l’idée de son talent.

Le départ pour la chasse, à proximité d'un palais de Philips Wouwermans

Le départ pour la chasse, à proximité d’un palais de Philips Wouwermans

Scène de croupade dans un manège de Philips Pauwelsz Wouwerman

Donc Wouwermans n’a jamais quitté Haarlem mais comme vous souhaitez épater la galerie lors de vos brunchs mondains, voici quelques informations factuelles et pas drôles. Frederick J. Duparc (dit Frédot), historien d’art de profession, trouvait que Wouwermans était « sans doute le peintre de chevaux hollandais du XVIIe siècle le plus accompli et le plus réussi. » Wouwermans n’était pas un peintre de commandes, il peignait selon son envie et vendait via un système de galeries à une clientèle de bourgeois, ce qui présente l’avantage de nous exonérer du même coup des représentations religieuses et autres portraits de potentats. N’hésitez pas à évoquer le catalogue raisonné de John Smith mentionnant 800 peintures de l’artiste (milieu du XIXème siècle). Au début du XXème siècle on monta jusqu’à 1 200 peintures pour se stabiliser, un siècle après, autour de 600 toiles. Enfin vous pourrez aussi égrener la liste de ses élèves : Johannes van der Bent, Hendrick Berckman, Eduard Dubois, Nicolaes Ficke, Barent Gael, Anthony de Haen, Emanuel Murant, Matthias Scheits ou Koort Witholt (Je sens que vous brillez assez, je m’arrête là).

Le départ pour la chasse, à proximité d'un palais de Philips Wouwermans

Le départ pour la chasse, à proximité d’un palais de Philips Wouwermans

Vous pourriez aussi évoquer ces indices qui permettent de reconnaître un tableau de Wouwermans : Une montagne lointaine qui vient rompre la perspective en brisant l’horizontalité et surtout un goût pour la peinture de cheval et un talent presque égal à Géricault pour rendre la puissance et la beauté de ces animaux. Je dis presque égal à Géricault car pour moi rien ne vaut Géricault, mais je ne suis pas partial.

Le départ pour la chasse, à proximité d'un palais de Philips Wouwermans

Le départ pour la chasse, à proximité d’un palais de Philips Wouwermans

Dans ce tableau un jeu de lumière semble partir du fond et revenir en spiral pour focaliser le regard sur la robe jaune de la dame et celle blanche du cheval. Mais il faut aller plus loin que cette astuce visuelle imposée par le peintre. La peinture de Philips Wouwermans est aussi célèbre pour être truffée d’une multitude de scénettes anecdotiques mais détaillées. Dans la peinture de Wouwermans le Diable se cache dans les détails mais les détails sont cachés dans l’ombre.

Le départ pour la chasse, à proximité d'un palais de Philips Wouwermans

Le départ pour la chasse, à proximité d’un palais de Philips Wouwermans

Le ciel bleuté légèrement voilé, les cyprès, le palais cascadant en terrasses, l’ondulation géologique du paysage, tout ceci est le fruit de l’imagination de Wouwermans, dans l’ombre, loin du premier regard il a laissé des traces, des indices plus flamands. Son goût pour les petites gens dans les situations de tous les jours. Le marmiton en haut des marches, la mère qui allaite son petit, les loqueteaux dignes de Brueghel. Normalement la proximité d’un palais avant la chasse devrait être emplie d’aides et de petits marquis. Pas de cette foule de va-nu-pieds.

Le départ pour la chasse, à proximité d'un palais de Philips Wouwermans

Le départ pour la chasse, à proximité d’un palais de Philips Wouwermans

Le départ pour la chasse, à proximité d'un palais de Philips Wouwermans

Le départ pour la chasse, à proximité d’un palais de Philips Wouwermans

La chasse n’est ici qu’un prétexte. Une façon de rassembler des personnages au centre de la toile, de broder autour et surtout pour Wouwermans de peindre le cheval. On aperçoit rapidement un piqueur soigner un chien ou une sentinelle assez tolérante sur qui peut ou non monter l’escalier du palais. Ce que Wouwermans peint c’est un tableau italien à la flamande, plein de vie et de personnages pris sur le vif. Assez loin de la règle d’expectative religieuse de la peinture italienne.

Le départ pour la chasse, à proximité d'un palais de Philips Wouwermans

Le départ pour la chasse, à proximité d’un palais de Philips Wouwermans

Le départ pour la chasse, à proximité d'un palais de Philips Wouwermans

Le départ pour la chasse, à proximité d’un palais de Philips Wouwermans

Le départ pour la chasse, à proximité d'un palais de Philips Wouwermans

Le départ pour la chasse, à proximité d’un palais de Philips Wouwermans

Le départ pour la chasse, à proximité d'un palais de Philips Wouwermans

Le départ pour la chasse, à proximité d’un palais de Philips Wouwermans

Ce mélange de paysage italien rêvé et de représentation sociale et hollandaise de la population est des plus enchanteurs. Les italiens n’ont peint que des madones, des saints ou des chefaillons en train de manger, le tout dans de splendides paysages. Wouwermans offre une vision de l’Italie et du petit peuple. Vision tronquée, imaginée mais parfaitement fidèle à l’idée que nous pourrions nous en faire. Il réussit la synthèse des deux.

Le départ pour la chasse, à proximité d'un palais de Philips Wouwermans

Le départ pour la chasse, à proximité d’un palais de Philips Wouwermans

Le départ pour la chasse, à proximité d'un palais de Philips Wouwermans

Le départ pour la chasse, à proximité d’un palais de Philips Wouwermans

Peindre des tavernes, des arrière-cours, des fumeurs, des personnages ivres, ces sujets, si flamands, semblent offrir une absence de pudeur dans le rendu. Jamais un peintre italien n’aurait mis au premier plan un chien en train de déféquer avec ce souci du détail. Un italien aurait préféré représenter un gros mâtin câlin entouré d’enfants.

Le départ pour la chasse, à proximité d'un palais de Philips Wouwermans

Le départ pour la chasse, à proximité d’un palais de Philips Wouwermans

Enfin il faut aimer les chevaux, en avoir représenté des centaines, pour franchir le pas de peindre le cheval tel qu’il est, c’est à dire avec un début d’érection. Bien loin de l’idée savoureuse du cheval puissant et noble. S’affranchir de l’idéalisation par soucis de vérité. D’une part idéaliser un paysage à l’extrême et le remplir des plus viles bassesses des hommes.

Le départ pour la chasse, à proximité d'un palais de Philips Wouwermans

Le départ pour la chasse, à proximité d’un palais de Philips Wouwermans

Alors pour cette Italie inventée mais qui semble tellement réelle et pour cette vie insufflée dans le tableau je vous inviterais bien à venir voir le tableau mais les salles sont closes pour un an. Et si vous ne me croyez pas, venez voir.

Le départ pour la chasse, à proximité d'un palais de Philips Wouwermans

Le départ pour la chasse, à proximité d’un palais de Philips Wouwermans


Sur le thème du départ à la chasse au Musée du Louvre :

Rendez-vous de chasse ; Halte des chasseurs de Carel van Falens

Rendez-vous de chasse ; Halte des chasseurs de Carel van Falens

Halte de chasseurs et de cavaliers de Philips Wouwerman

Halte de chasseurs et de cavaliers de Philips Wouwerman

Départ pour la chasse de Frederick de Moucheron

Départ pour la chasse de Frederick de Moucheron

Départ pour la chasse au vol de Philips Wouwerman

Départ pour la chasse au vol de Philips Wouwerman

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s