Archives mensuelles : juin 2016

Le représentant du public au Musée du Louvre

Au Louvre, j’aime Le représentant du public au Musée du Louvre, mais J’en ai assez faut bien qu’j’te l’dise/Tu m’exaspères, tu m’tyrannises/Tu l’laisses aller, tu l’laisses aller/Tes bas tombant sur tes chaussures/Et ton vieux peignoir mal fermé/Et tes bigoudis quelle allure (*). Ce billet est un peu la lettre des vieux amants qui ont passé tant de temps à se retrouver secrètement tous les midis.Vue de la Seine avec la façade sud de la Grande Galerie du Louvre à Paris de Reiner Nooms Lire la suite

Maria Duglioli Barberini

Au Louvre, j’aime Maria Duglioli Barberini de Giuliano Finelli. Où le goût pour l’art italien évoqué tout au long de ce blog va connaître son apothéose dans un billet me donnant l’occasion de parler de femme, de pape, de sculpteurs, du Louvre et même de vous glisser une blague latine. A vos Gaffiot !

Maria Duglioli Barberini de Giuliano Finelli

Maria Duglioli Barberini de Giuliano Finelli

Lire la suite

Romulus et Rémus recueillis par Faustulus

Au Louvre, j’aime Romulus et Rémus recueillis par Faustulus de Pietro Berrettini dit Pierre de Cortone. S’il fallait une justification à la présence de ce tableau dans le catalogue déraisonné de ce blog, je répondrai que d’abord c’est mon blog et que je fais ce que je veux et ensuite j’évoquerai les premières versions latines, la splendeur de l’Italie et l’histoire romaine. Tout y est dans ce tableau.

Romulus et Rémus recueillis par Faustulus de Pietro Berrettini

Romulus et Rémus recueillis par Faustulus de Pietro Berrettini

Lire la suite

La Belle Allemande ou sainte Marie-Madeleine

Au Louvre, j’aime La Belle Allemande ou sainte Marie-Madeleine de Gregor Erhart. Cette magnifique sculpture en bois semble attendre le visiteur curieux sous sa cloche de verre. Elle s’offre à son regard, mais comme souvent au Musée du Louvre, il faut oser se perdre dans les couloirs, dans les salles, loin des tracés balisés pour les flots de touristes afin de découvrir des joyaux.

La Belle Allemande ou sainte Marie-Madeleine de Gregor Erhart

La Belle Allemande ou sainte Marie-Madeleine de Gregor Erhart

Lire la suite

La Joconde (Salle de)

Au Louvre, j’aime La Joconde (Salle de), plus exactement la salle qui abrite La Joconde et qui a vampirisé le nom de Salle des États en Salle de La Joconde. Ou comment quelques centaines de mètres carrés se sont faits mâter par une madonna italienne de moins d’un demi mètre carré. Mille pardons aux lecteurs qui envisageaient dans ce billet d’entendre clamer mon amour pour Monna Lisa. Elle n’a franchement pas besoin de moi, ni de mon blog pour cela.

La salle des États, dite Salle de La Joconde

La salle des États, dite Salle de La Joconde

Lire la suite

Le calvaire

Au Louvre, j’aime Le Calvaire de Karel Dujardin. Un calvaire ? c’est plutôt pour le lecteur qui le lit que le visiteur qui le voit ! Lecteurs de peu de foi, au regard de la multiplicité des croix au Musée du Louvre je me trouve fort raisonnable. Je ne vous en ai imposé qu’une fois pour La Crucifixion du Parlement de Paris, je considère que La descente de croix ne compte pas. Mais promis, là vous allez être gâtés.

Le Calvaire de Karel Dujardin

Le Calvaire de Karel Dujardin

Lire la suite