Romulus et Rémus recueillis par Faustulus

Au Louvre, j’aime Romulus et Rémus recueillis par Faustulus de Pietro Berrettini dit Pierre de Cortone. S’il fallait une justification à la présence de ce tableau dans le catalogue déraisonné de ce blog, je répondrai que d’abord c’est mon blog et que je fais ce que je veux et ensuite j’évoquerai les premières versions latines, la splendeur de l’Italie et l’histoire romaine. Tout y est dans ce tableau.

Romulus et Rémus recueillis par Faustulus de Pietro Berrettini

Romulus et Rémus recueillis par Faustulus de Pietro Berrettini

Pietro Berrettini est un exemple de ce que les américains nomment A Renaissance Man. Un touche-à-tout de génie mais cette traduction fait un peu dilettante. Un autre exemple de Renaissance Man serait Léonard de Vinci, vous pouvez ajouter Albert Dürer ou Pietro Berrettini. Des gens habiles dans un domaine, mais aussi compétents dans bien d’autres. Ainsi Pietro Berretini maîtrise la peinture, mais aussi l’architecture (il est contemporain du Bernin), la décoration, le dessin anatomique, etc. Si sur la fin de sa vie Pietro Berrettini deviendra un tifosi de la Fiorentina, il débute sa carrière sous l’influence de la Lazzio. Et son œuvre louvresque est constitué des piliers de la mythologie romaine.

Vénus et Enée de Pietro Berrettini

Vénus et Enée de Pietro Berrettini

Rappelons au passage le B-A-BA de la peinture italienne : une scène mythologique ou biblique dans un paysage idyllique. Dans ce tableau, Berrettini se sert à la source avec Rémus, Romulus, la louve, le Tibre. J’imagine que vos trop lointaines traductions de Tite-Live vont m’obliger à une présentation des personnages.

Romulus et Rémus recueillis par Faustulus de Pietro Berrettini

Romulus et Rémus recueillis par Faustulus de Pietro Berrettini

Romulus et Rémus recueillis par Faustulus de Pietro Berrettini

Romulus et Rémus recueillis par Faustulus de Pietro Berrettini

Le dieu Mars s’accoquine avec la vestale Rhéa Silvia et ne s’attarde pas, c’est normal, un Mars ça repart. Mais une vestale est normalement promise à une certaine virginité, à minima chasteté alors elle dépose ses enfants dans un couffin qui dérive sur le Tibre. A ce moment la panthère Bagheera entend les vagissements des petits… à moins qu’il s’agisse de la femme de Pharaon ? Je m’égare, c’est que l’enfant porté par les flots c’est un grand classique. En Italie peu de panthère ou de pharaon, c’est donc une louve qui récupère les enfants, les allaite et leur apprend qu’il en faut peu pour être heureux. Comment une seule louve avec une seule gueule et pas de pouce préhenseur peut attraper deux enfants… ? C’est cela aussi la légende.

Romulus et Rémus recueillis par Faustulus de Pietro Berrettini

Romulus et Rémus recueillis par Faustulus de Pietro Berrettini

Romulus et Rémus recueillis par Faustulus de Pietro Berrettini

Romulus et Rémus recueillis par Faustulus de Pietro Berrettini

Tout aurait pu aller pour le mieux si le brave Faustulus, berger, n’avait décidé d’aller faire paître son troupeau sur les bords du Tibre. Découvrant les deux enfants, Faustulus les recueille et les confie à son épouse Acca Larentia. Laquelle a dû être ravie, en plus de ses douze enfants, de récupérer deux marmots à nourrir sur un pauvre salaire de berger. Je ne m’attarderai pas sur cette brillante idée de berger qui consiste à soustraire Rémus et Romulus à la protection de la louve tout en laissant son troupeau sous l’égide de deux gamins qui se remémore le dernier match de foot et semblent bien peu concernés par la sécurité du troupeau et la promiscuité avec une louve qui se voit déjà privée de ses deux sandwichs humains sortis de l’eau.

Romulus et Rémus recueillis par Faustulus de Pietro Berrettini

Romulus et Rémus recueillis par Faustulus de Pietro Berrettini

Derrière le geste humaniste de sauver de jeunes enfants de la mâchoire acérée de la louve, je souhaite tordre l’image de l’italien macho. Si tel était le cas la légende romaine aurait dû consacrer Faustulus qui sauva les bambins des babines du loup. Au lieu de cela, ce fut pour madame Faustulus que les couronnes de lauriers furent tressées, pour avoir accroché deux bouches à ses tétons.

Romulus et Rémus recueillis par Faustulus de Pietro Berrettini

Romulus et Rémus recueillis par Faustulus de Pietro Berrettini

Madame Faustulus est Acca Larentia, là comme ça, cela ne vous dit rien, mais si je vous précise qu’Acca vient de Atta, la Mère ; que Larentia vient des Lares (les dieux de la maison qui protègent la famille) vous comprenez l’importance donnée à Acca Larentia dans l’imaginaire du latium. Cerise sur le gâteau, la légende veut que cette fort jolie femme fût gagnée par Hercule dans un temple et vous avez un mythe qui présente la nourrice de Romulus et Rémus sous les traits de Silvana Mangano bien plus que sous ceux d’une vieille veuve sicilienne velue.

Romulus et Rémus recueillis par Faustulus de Pietro Berrettini

Romulus et Rémus recueillis par Faustulus de Pietro Berrettini

Ah que les légendes sont plus belles quand on dispose de l’ensemble des données. Acca Larentia avait un surnom lié à sa vie un peu dissolue : Lupa. La traduction la plus gracieuse de Lupa serait courtisane. Les petits cochons qui souhaitent une traduction moins gracieuse auront certainement fait le lien étymologique entre Lupa, la courtisane et Lupanar… Que Lupa la courtisane ou Lupa la louve soient homonymes est un hasard charmant qui permet d’imaginer Romulus et Rémus nourris par une louve alors qu’ils tétaient de la gourgandine. Canidé et/ou prostitué les romains n’ont jamais tranché, Acca Larentia fut célébrée pour la protection qu’elle apportait à la cité. Quant aux loups, les romains les célébraient à la mi-février lors des Lupercales, on sacrifiait alors un bouc au pied du figuier situé devant la grotte ayant accueilli les jumeaux. Badigeonnés de sang du bouc, des jeunes hommes poursuivaient les femmes pour les fouetter afin de les rendre fécondes. A la fin du Vème siècle le pape Gélase Ier (où nous découvrons qu’un pape s’est nommé Gélase) fit interdire la fête pour la remplacer par la vénération du saint patron des fiancés : Valentin. Pour la prochaine Saint-Valentin : « Be roman, flog her ! »

Romulus et Rémus recueillis par Faustulus de Pietro Berrettini

Romulus et Rémus recueillis par Faustulus de Pietro Berrettini

Pietro Berrettini représente un tableau au format surprenant, il est presque carré. Cette particularité combinée aux goûts de l’artiste donne l’impression que Fautulus et Acca Larentia emplissent tout le tableau. Les mouvements de tissus des personnages rajoutent à leur taille une dimension importante. Faustulus, en passeur est prêt à livrer le premier des jumeaux tandis qu’il indique la louve et le second qui attend ses bras libérateurs. De son côté Acca Larentia semble accueillir avec fierté ce don. C’est la servante la plus marrante avec ses yeux pétillants et son sourire, elle ne semble pas bien futée mais elle est gentille.

Romulus et Rémus recueillis par Faustulus de Pietro Berrettini

Romulus et Rémus recueillis par Faustulus de Pietro Berrettini

Non, Berrettini n’a pas représenté le Saint Esprit sous les plumes d’une colombe, c’est un clin d’œil à Vénus. La colombe c’est Vénus, la chouette c’est Athéna, après on raille la complexité des avatars du panthéon hindouiste… Donc la colombe c’est le présage, c’est le lien avec Enée, la filiation troienne des futurs fondateurs de Rome. De la même manière la main de Faustulus montre l’enfant resté mais aussi la ville à construire.

Romulus et Rémus recueillis par Faustulus de Pietro Berrettini

Romulus et Rémus recueillis par Faustulus de Pietro Berrettini

Romulus et Rémus recueillis par Faustulus de Pietro Berrettini

Romulus et Rémus recueillis par Faustulus de Pietro Berrettini

Berrettini alterne avec le fabuleux, sous la forme de la masse des chairs, la puissance des muscles, l’épique enfance de Rémus et Romulus et un réalisme qui frise le Vittorio De Sica, Roberto Rossellini, Luchino Visconti et Giuseppe De Santis réunis avec le petit panier tressé, les fromages de brebis, la cahute en planches, les tentes pourries. C’est Affreux, sales et méchants qui aurait copulé avec le Gaffiot.

Romulus et Rémus recueillis par Faustulus de Pietro Berrettini

Romulus et Rémus recueillis par Faustulus de Pietro Berrettini

Romulus et Rémus recueillis par Faustulus de Pietro Berrettini

Romulus et Rémus recueillis par Faustulus de Pietro Berrettini

Vous connaissez, cette célèbre représentation de Romulus et Rémus tétant la louve, qui était dans tous les manuels de première année de latin. J’ai d’abord cherché au Louvre si Napoléon n’en aurait pas glissé une copie dans ses valises en revenant d’Italie. J’ai fait chou blanc. J’ai ensuite recherché dans la plus grande base de données de l’art romain antique, à savoir Galerie de vues de la Rome antique de Giovanni Paolo Pannini. J’ai presque encore fait chou blanc, une autre représentation des louveteaux est proposée par Pannini. Le Louvre dispose bien d’une représentation du canidé et des bambins, je m’excuse pour la facture de l’objet, je pense que nous la devons à un helléniste. Je ne vois que cette explication pour justifier l’objet.

Galerie de vues de la Rome antique de Giovanni Paolo Pannini

Galerie de vues de la Rome antique de Giovanni Paolo Pannini

Galerie de vues de la Rome antique de Giovanni Paolo Pannini

Galerie de vues de la Rome antique de Giovanni Paolo Pannini

Salon de la reine

Fragment de gaine de suspension (?) : louve allaitant Romulus et Rémus

Fragment de gaine de suspension (?) : louve allaitant Romulus et Rémus

Les licteurs rapportent à Brutus les corps de ses fils de Jacques-Louis David

Les licteurs rapportent à Brutus les corps de ses fils de Jacques-Louis David

Salle des Empereurs

La Louve allaitant Romulus et Rémus

La Louve allaitant Romulus et Rémus

Gaine de suspension : louve allaitant Romulus et Rémus

Gaine de suspension : louve allaitant Romulus et Rémus

Romulus et Rémus allaités par La louve

Romulus et Rémus allaités par La louve

Grand cabinet de la reine – Romulus et Rémus allaités par la louve

Sinon il y a aussi cette version du Tibre avec sous la personnification magistrale du fleuve la louve et les marmots.

Romulus et Rémus trouvés sur le bord du Tibre de Paolo Gerolamo Piola

Le Tibre

Le Tibre

Dernier point, si Berrettini rend hommage à la Rome antique, il y a aussi une forme de figure de style attendu avec l’image du berger près de l’enfant qui vient de naître, une version différente de l’adoration des bergers, grand classique de la peinture classique. A moins qu’il ne faille imaginer un autre titre, par exemple : « Berger rendant Jésus à sa mère après lui avoir fait une bonne blague ». Et si vous ne me croyez pas, venez voir.

Romulus et Rémus recueillis par Faustulus de Pietro Berrettini

Romulus et Rémus recueillis par Faustulus de Pietro Berrettini


Sur le thème de Rome, ville éternelle au Musée du Louvre :

Saint Bruno examine un dessin des thermes de Dioclétien, emplacement de la future chartreuse de Rome d'Eustache Le Sueur

Saint Bruno examine un dessin des thermes de Dioclétien, emplacement de la future chartreuse de Rome d’Eustache Le Sueur

Le pont et Le château saint-Ange à Rome de Joseph Vernet

Le pont et Le château saint-Ange à Rome de Joseph Vernet

Vue du Colisée à Rome d'Achille-Etna Michallon

Vue du Colisée à Rome d’Achille-Etna Michallon

L'enlèvement des Sabines de Nicolas Poussin

L’enlèvement des Sabines de Nicolas Poussin

Le château Saint-Ange et le Tibre, à Rome de Camille Corot

Le château Saint-Ange et le Tibre, à Rome de Camille Corot

Vue du Campo Vaccino de Claude Gellée

Vue du Campo Vaccino de Claude Gellée

La Trinité des Monts et la villa Médicis, à Rome de François Marius Granet

La Trinité des Monts et la villa Médicis, à Rome de François Marius Granet

L'empereur Alexandre Sévère fait distribuer du pain au peuple de Rome de Noël Coypel

L’empereur Alexandre Sévère fait distribuer du pain au peuple de Rome de Noël Coypel

Intérieur du Colisée d'Hubert Robert

Intérieur du Colisée d’Hubert Robert

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s