Archives mensuelles : septembre 2016

Impressionner les imbéciles

Au Louvre, j’aime impressionner les imbéciles. Il s’agit pas d’un vœu personnel mais de la réponse de Louis Jouvet quand on lui demande pourquoi il porte sa Légion d’Honneur dans le film Entrée des artistes. Nous ne sommes pas passés loin de « La légion d’Honneur, c’est comme les hémorroïdes, n’ importe quel cul peut l’avoir. » de Jean Yanne que j’aime beaucoup mais n’ai pas osé comme titre du billet. Ou comment s’intéresser aux breloques que les hommes aiment s’accrocher sur le paletot et au goût des artistes pour les représenter.

Dominique-Jean Larrey, ancien chirurgien en chef de l'armée d’Égypte, futur baron d'Empire d'Anne-Louis Girodet de Roussy-Trioson

Dominique-Jean Larrey, ancien chirurgien en chef de l’armée d’Égypte, futur baron d’Empire d’Anne-Louis Girodet de Roussy-Trioson

Lire la suite

Portrait de Benoît Agnès Trioson

Au Louvre, j’aime Benoît Agnès Trioson, surnommé « Ruhehaus » d’Anne-Louis Girodet de Roucy dit Anne-Louis Girodet de Roucy-Trioson. Hippolyte Flandrin avait mis en évidence que tous les élèves ne peuvent surpasser leur maître. Heureusement Anne-Louis Girodet vient corriger cette vision un brin pessimiste. Et puis la parité m’oblige a alterné un garçon après avoir parlé d’une fille.

Benoît Agnès Trioson, surnommé « Ruhehaus » d’Anne-Louis Girodet de Roucy-Trioson

Benoît Agnès Trioson, surnommé « Ruhehaus » d’Anne-Louis Girodet de Roucy-Trioson

Lire la suite

Lâchez les chiens

Au Louvre, j’aime quand vous lâchez les chiens. Certains traquent les représentations du chat au Musée du Louvre. Il suffit de plonger son regard dans le fond des tableaux pour constater l’oiseau terrorisé par le matou qui rôde autour de sa cage et s’y refuser. Certains traquent le sein, les saints ou les dessins. Mais pour celui qui cherche la petite bête, au Louvre, ce n’est pas le matou qu’il convient de traquer mais le chien, le Musée du Louvre dispose d’un chenil de belle composition et même de sa propre légende autour de l’animal.

Œdipe enfant rappelé à la vie par le berger Phrobas qui l'a détaché de l'arbre d'Antoine-Denis Chaudet

Œdipe enfant rappelé à la vie par le berger Phrobas qui l’a détaché de l’arbre d’Antoine-Denis Chaudet

Lire la suite

Étude de jeune fille

Au Louvre, j’aime l’Étude de Jeune fille, dit la jeune grecque d’Hippolyte Flandrin. J’avais aimé découvrir La jeune fille lisant une lettre de Jean Raoux mais Il avait suffi que j’en dise tout le bien que j’en pensais pour que le tableau retourne dans les entrailles des réserves d’où il n’est pas ressorti à cette heure. En sera-t-il de même pour l’Étude de Jeune fille dit la jeune grecque d’Hippolyte Flandrin ? J’en doute.

Étude de Jeune fille dit la jeune grecque d’Hippolyte Flandrin

Étude de Jeune fille dit la jeune grecque d’Hippolyte Flandrin

Lire la suite

Beau comme trois pommes

Au Louvre j’aime quand c’est Beau comme trois pommes car Jeunes gens, prenez garde aux choses que vous dites. Tout peut partir d’un mot qu’en merdant vous traduites…, aurait pu écrire le gros Hugo s’il avait opté pour la promotion des pommes au lieu de s’acharner sur Badinguet (d’ailleurs il faudra que je rende hommage à Napoléon III). Quoi de mieux à cette période de l’année, alors que vos progénitures chantonnent la reinette et l’api, alors que la saison est au ramassage, quoi de mieux donc que d’aller regarder la représentation de ce fruit de saison dans les jardins des cimaises du Musée du Louvre.

Le panier d’œufs d'Henri-Horace-Roland Delaporte

Le panier d’œufs d’Henri-Horace-Roland Delaporte

Lire la suite

Échiquier, dit de Saint Louis

Au Louvre, j’aime le numéro 31 de l’inventaire des collections de gemmes. Alors je sais que pour bon nombre de spécialistes du Musée du Louvre le numéro 31 de l’inventaire des collections de gemmes, ce titre se suffit à lui-même et tout le monde aura compris mais ne voulant pas passer pour élitiste je vais préciser qu’il s’agit d’une double rareté : l’Échiquier, dit de Saint Louis.

Échiquier, dit de Saint Louis

Échiquier, dit de Saint Louis

Lire la suite