Mastaba d’Akhethétep

Au Louvre, j’aime le Mastaba d’Akhethétep. Comme chaque année le Musée du Louvre lance sa campagne de mécénat. Après La table de Teschen en 2014, L’amour essayant une de ses flèches de Jacques Saly en 2015, l’année 2016 est dédiée au département des antiquités égyptiennes.

Mastaba d’Akhethétep

Mastaba d’Akhethétep

Tout le monde ne regarde pas l’Égypte ancienne avec l’œil d’un poisson mort comme moi. Mais certains restent persuadés d’avoir goûté un excellent mastaba chez Akhethétep, le restaurant turco-libannais place du général de Gaulle. Alors je vous arrête tout de suite, le mastaba n’est pas du tout cette excellente purée de légumes avec un filet d’huile d’olives. Comme j’ai admis ne rien connaître à l’Égypte, voici ce que Wikipédia dit du mastaba : « Le mastaba est un édifice funéraire égyptien servant de sépulture aux pharaons des deux premières dynasties, ainsi qu’aux hauts dignitaires, de l’époque archaïque au Moyen Empire égyptien. Ces tombes aériennes sont précédées dès l’Ancien Empire par des tombes souterraines logées à flanc de coteau en bordure des nécropoles, telles les hypogées et les syringues. » © Wikipedia.

Mastaba d’Akhethétep

Mastaba d’Akhethétep

Et peut-être que vous connaissez un Akhethétep, mais celui dont parle le Musée du Louvre était (toujours selon Wikipédia) « un dignitaire de l’Ancien Empire, célèbre pour la tombe qu’il possède à Saqqarah dont la chapelle funéraire est exposée depuis le XXe siècle au musée du Louvre. Son nom, qui signifie « le Dieu de l’Horizon est parfait » ou « L’œil d’Horus est préservé », est courant : on lui connaît plusieurs homonymes à Saqqarah. Ses titres, peu significatifs, indiquent son rang et sa qualité de courtisan royal. Il exerçait quelques prêtrises liées au monde médical. On ne sait pas à quelle époque précise il vivait, probablement à la Ve dynastie, ni qui étaient son épouse et ses parents. Seuls trois de ses fils sont mentionnés dans sa tombe : Séânkhouptah, Râkhouef, médecin chef, et Akhethétep, inspecteur des médecins. » © Wikipedia.

Mastaba d’Akhethétep

Mastaba d’Akhethétep

Le Musée du Louvre dispose déjà du Mastaba et après moult fouilles à Saqqarah souhaite refaire la déco. Et comme le Musée du Louvre fonctionne à bourses liées, il vous demande de payer la peinture, les pinceaux et l’enduit pour lui donner un coup de jeune. Cette démarche, même si j’y participe pour le bien du musée, continue de me déranger intellectuellement. C’est dommage car l’état actuel du Mastaba permet d’admirer un des plus anciens néons de l’art égyptien ainsi que la plus belle trace de boîte aux lettres.

Mastaba d’Akhethétep

Mastaba d’Akhethétep

Mastaba d’Akhethétep

Mastaba d’Akhethétep

Une fois à l’intérieur du Mastaba (les gros vous oubliez, il faut une silhouette svelte ou marcher de biais comme les égyptiens), l’intérieur est sculpté d’une quantité de détails qui raconte l’Égypte ancienne. De l’agriculture :

Mastaba d’Akhethétep

Mastaba d’Akhethétep

A la pêche (merci au passage de reconnaître deux mulets, une carpe du Nil, un tétrodon et un mormyre)  :

Mastaba d’Akhethétep

Mastaba d’Akhethétep

En passant par la reproduction :

Mastaba d’Akhethétep

Mastaba d’Akhethétep

Ou la pêche/chasse à l’hippopotame (je ne sais si on pêche ou si l’on chasse l’hippo) :

Mastaba d’Akhethétep

Mastaba d’Akhethétep

Le Mastaba est surtout l’occasion de croiser d’authentiques casse-pieds ainsi que le premier ho-hisse-la-saucisse dont le monde maritime ait conservé une trace artistique :

Mastaba d’Akhethétep

Mastaba d’Akhethétep

Mastaba d’Akhethétep

Mastaba d’Akhethétep

J’admets prendre tout cela très à la légère mais ils ont fait un site (Tous Mécènes) sur lequel vous trouverez toutes les informations pour participer à cette campagne. Aujourd’hui le Louvre a besoin de 500 000 € (et le lendemain du début de la campagne 7% de la somme a déjà été récoltée). Vous avez jusqu’au 31 janvier 2017 pour participer.


Désolé de manquer d’enthousiasme pour un département du Musée du Louvre qui ne m’emballe pas plus que cela mais n’hésitez pas à participer à la restauration du Mastaba. Et si vous ne me croyez pas, venez voir.

Mastaba d’Akhethétep

Mastaba d’Akhethétep

Mastaba d’Akhethétep

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s