La Nef des fous

Au Louvre, j’aime La Nef des fous de Jérôme Bosch. Non, je déconne. Je n’aime pas, j’adore, je surkiffe, je me pâme devant La Nef des fous, en particulier et tous les tableaux de Jérôme Bosch en général. Je peux me trouver perdu dans les salles d’Océanie et traverser tout le musée simplement pour aller l’admirer. J’ai mangé mon pain noir pendant des mois devant sa place presque vide, maintenant j’en profite. J’ai comme cela quelques œuvres qui font que malgré tous ses défauts (et ils sont nombreux) j’aime le musée du Louvre. Et La Nef des fous est de ce sérail-là.

Allégorie de la gourmandise, dite La Nef des fous de Jérôme Bosch

Allégorie de la gourmandise, dite La Nef des fous de Jérôme Bosch

Je sais que son nouveau nom est Allégorie de la gourmandise, dite La Nef des fous, mais pour tout le monde, c’est La Nef des fous. Pourquoi aimer ce tableau ? D’abord le tableau est placé dans la section du musée consacrée à l’art flamand (2ème étage, aile Richelieu). Entre les tavernes et les riches brocarts, entre les portraits de paysans et ceux de princes, il est une petite salle sous la toiture dont la forme épouse l’inclinaison du toit, qui abrite LE tableau de Bosch que possède le Musée du Louvre. Il y a peu de trous dans la longue chronologie des artistes exposés au musée mais tous n’offrent pas un vaste choix d’œuvres, au moins nous disposons d’un Bosch.

Allégorie de la gourmandise, dite La Nef des fous de Jérôme Bosch

Allégorie de la gourmandise, dite La Nef des fous de Jérôme Bosch

Je suis un fan absolu du Radeau de la Méduse, mais La Nef permet, avec sa petite salle permet d’être regardée loin du flot de touristes qui cherchent les Big Five O’ et les écrans de smartphones qui noie le radeau. Ici vous avez le temps de voir sans être déranger. Pour venir se perdre au deuxième étage il faut que vous ayez à vos côtés des gens qui ont un peu de culture, ou un horrible sens de l’orientation, vous êtes alors entre esthètes et ne risquez pas un coup de selfie-stick.

Allégorie de la gourmandise, dite La Nef des fous de Jérôme Bosch

Allégorie de la gourmandise, dite La Nef des fous de Jérôme Bosch

Pourtant les dimensions sont ridicules, surtout comparées au chef-d’œuvre de Géricault : 58 centimètres de haut sur 33 centimètres de large ; c’est une grosse tablette, d’ailleurs idéalement peinte à la verticale pour être photographiée avec un portable. Nous pouvons remercie Jérôme Bosch de cette délicate attention. Mais j’aime la presque logique de ce tableau. L’œuvre de Bosch est faite de tableaux riches de mille créatures invitant à autant d’interprétations. Ici tout est logique : Un déjeuner sur les bateaux-mouches avec des convives qui ont mal maîtrisés leur résistance à l’alcool ou les mouvements sur l’eau et qui, comme tout bon marin, jouent de la musique pour se donner du cœur à l’ouvrage.

Allégorie de la gourmandise, dite La Nef des fous de Jérôme Bosch

Allégorie de la gourmandise, dite La Nef des fous de Jérôme Bosch

Je parle de  logique car au regard de la peinture de Jérôme Bosch, La Nef des fous fait presque figure d’œuvre à part, elle ne dispose pas de ces explosions de couleurs, de ces multiples plans riches de bestioles flamboyantes. Le tableau fait strict, presque sévère n’était-ce la bande de margoulins voguant en grattant la guitare, grignotant des griottes et sifflant des carafons, dans un paysage assez quelconque. Cette exception la rend encore plus charmante.

Allégorie de la gourmandise, dite La Nef des fous de Jérôme Bosch

Allégorie de la gourmandise, dite La Nef des fous de Jérôme Bosch

Allégorie de la gourmandise, dite La Nef des fous de Jérôme Bosch

Allégorie de la gourmandise, dite La Nef des fous de Jérôme Bosch

Allégorie de la gourmandise, dite La Nef des fous de Jérôme Bosch

Allégorie de la gourmandise, dite La Nef des fous de Jérôme Bosch

Allégorie de la gourmandise, dite La Nef des fous de Jérôme Bosch

Allégorie de la gourmandise, dite La Nef des fous de Jérôme Bosch

Et puis on regarde et l’on commence à s’étonner. Que font les plongeurs à suivre le bateau ? Qu’est-ce que chouette fait tapie dans la mâture ? Qu’est-ce que cette mâture fait d’arbre vert ? Pourquoi accrocher le poulet rôti si haut ? Est-il nécessaire de piquer les ustensiles du fournil pour ramer ? Pourquoi arborer le croissant mauresque sur une barque de moines ? Pourquoi faire sécher le poisson pêché à l’air libre au lieu de le plonger dans une nasse accrochée à la nef ?

Allégorie de la gourmandise, dite La Nef des fous de Jérôme Bosch

Allégorie de la gourmandise, dite La Nef des fous de Jérôme Bosch

Allégorie de la gourmandise, dite La Nef des fous de Jérôme Bosch

Allégorie de la gourmandise, dite La Nef des fous de Jérôme Bosch

Allégorie de la gourmandise, dite La Nef des fous de Jérôme Bosch

Allégorie de la gourmandise, dite La Nef des fous de Jérôme Bosch

Allégorie de la gourmandise, dite La Nef des fous de Jérôme Bosch

Allégorie de la gourmandise, dite La Nef des fous de Jérôme Bosch

Allégorie de la gourmandise, dite La Nef des fous de Jérôme Bosch

Allégorie de la gourmandise, dite La Nef des fous de Jérôme Bosch

Allégorie de la gourmandise, dite La Nef des fous de Jérôme Bosch

Allégorie de la gourmandise, dite La Nef des fous de Jérôme Bosch

Pourquoi détailler un homme dégobillant par-dessus bord ? ou cet espèce de faune perché comme un gabier qui boit ? ou cet autre qu’une femme achève ou ranime à coup de cruchon dans la mouille ?

Allégorie de la gourmandise, dite La Nef des fous de Jérôme Bosch

Allégorie de la gourmandise, dite La Nef des fous de Jérôme Bosch

Allégorie de la gourmandise, dite La Nef des fous de Jérôme Bosch

Allégorie de la gourmandise, dite La Nef des fous de Jérôme Bosch

Allégorie de la gourmandise, dite La Nef des fous de Jérôme Bosch

Allégorie de la gourmandise, dite La Nef des fous de Jérôme Bosch

Tout petit tableau mais comme toujours chez Bosch, mille détails qui entraînent mille questions, mille interprétations, mille supputations, mille rêves. Il me serait facile de trouver sur les internets des réponses aux questionnements que provoquent Bosch. Mais je ne veux surtout pas. J’aime Bosch car c’est un des seuls devant lequel je me sens encore cet esprit d’enfant : qui ne comprend pas mais qui aime, ou n’aime pas, selon son goût et son envie sans connaissance, sans a priori, juste pour le plaisir.

Allégorie de la gourmandise, dite La Nef des fous de Jérôme Bosch

Allégorie de la gourmandise, dite La Nef des fous de Jérôme Bosch

Je ne comprends pas et j’aime ça. Bosch vient me tirailler par ses représentations, ses formes, ses sujets, ses couleurs, son pessimisme. Et de toutes façons les réponses disponibles ne sont là encore que des interprétations. Nous ne savons que si peu de choses sur Bosch pour pouvoir nous en faire une idée claire, nette et précise. Nous n’aurons jamais la clé de ses peurs, envies, phobies, trouilles. Nous ne comprendrons jamais tout ce qu’il transcrivait dans ses œuvres. On peut supputer mais nous serons toujours dans le questionnement. C’est magnifique ! Voir et ne pas comprendre. Voir et s’interroger. A devenir fou. La nef … et des fous qui regardent et cherchent des réponses.

Allégorie de la gourmandise, dite La Nef des fous de Jérôme Bosch

Allégorie de la gourmandise, dite La Nef des fous de Jérôme Bosch

Depuis mon retour au Musée du Louvre en septembre 2014, La Nef des fous n’avait été visible qu’un très court moment. Elle fut nettoyée puis envoyée pour la commémoration des 500 ans de Bosch organisée dans sa ville natale à Bois-le-Duc. Pendant son absence, La tentation de saint Antoine de Pieter Hyus comblait ce manque. Tellement inspiré par Bosch, le tableau de Hyus est lui aussi une pépite de trouvailles et de questions dont je ne veux pas les réponses, juste admirer l’imagination de l’artiste. Leur créativité m’envoûte. La Nef des fous et La tentation de saint Antoine ont disparu des cimaises et ce fut une magnifique reproduction en noir et blanc qui avait pour fonction de faire patienter le visiteur. Un de ces foutages de gueule dont le musée a le secret.

La tentation de Saint Antoine de Pieter Huys

La tentation de Saint Antoine de Pieter Huys

Vue de la Seine avec la façade sud de la Grande Galerie du Louvre à Paris de Reiner NoomsLe retour de La Nef des fous n’a pas rimé avec le retour de La Tentation de saint Antoine des réserves (#pourleretourdelatentation), c’est dommage. Mais je ne désespère pas de les voir tous les deux exposés prochainement. Pardon à tous les lecteurs qui auraient aimé me voir bouffer du curé avec la même faim que les curés de Bosch mangent leur crêpe mais il existe tant de gens qui vous détailleront mieux que moi le tableau. Pour une fois je garde mes supputations grand-guignolesques.

Mise à jour – Profitant du projecteur orienté sur l’exposition Vermeer, le Musée du Louvre a discrètement fermé pour travaux une partie des salles de la peinture française (Poussin, École de Fontainebleau, Claude Gellée) et les salles des primitifs flamands. Je reperds encore une fois  La Nef des fous.

Allégorie de la gourmandise, dite La Nef des fous de Jérôme Bosch

Allégorie de la gourmandise, dite La Nef des fous de Jérôme Bosch

Et pour vous persuader de l’énigme que représente Bosch, vous voyez le petit bout de roseau en bas à gauche du tableau ? Il y a aussi un tube en fer que l’on ne voit pas en raison du cadre. A l’occasion de l’exposition sus-nommée, une partie des œuvres de l’artiste réparties sur toutes la planète ont convergé. Et l’on a découvert que La Nef des fous coïncidait parfaitement avec le sommet d’un autre tableau de Bosch l’Allégorie de la débauche et du plaisir. En effet le roseau fini la tige du monsieur sur le tonneau et le bout de métal est le sommet de son entonnoir.

Allégorie de la débauche et du plaisir de Jérôme Bosch

Allégorie de la débauche et du plaisir de Jérôme Bosch

Allégorie de la gourmandise, dite La Nef des fous et Allégorie de la débauche et du plaisir de Jérôme Bosch

Allégorie de la gourmandise, dite La Nef des fous et Allégorie de la débauche et du plaisir de Jérôme Bosch

D’ailleurs je ne serai pas complet si j’omettais de préciser que l’Allégorie de la débauche et du plaisirLa Nef des fous et La Mort de l’avare pourraient faire partie d’un même ensemble de type triptyque.

La Mort de l'avare, ou La Mort et la Misère de Jérôme Bosch

La Mort de l’avare, ou La Mort et la Misère de Jérôme Bosch

Ces œuvres ont plus de cinq siècles. Pendant cinq cent ans tous les experts se sont penchés sur ces œuvres et malgré cela elles continuent à trouer le cul des spécialistes. Et ce n’est pas fini. Vive Bosch, vive La Nef des fous. Et si vous ne me croyez pas, venez voir.

La Nef des fous de Jérôme Bosch

La Nef des fous de Jérôme Bosch


Je conseille aux amateurs de Jérôme Bosch ce qu’Internet peut produire de mieux : une plongée dans Le jardin des Délices (lien). Zommez jusqu’au moindre détail, perdez-vous dans ce jardin extraordinaire, le rendu est impressionnant.


Sur le thème de La croisière s’amuse au Musée du Louvre :

Vue de la Giudecca avec Zattere de Francesco Guardi

Vue de la Giudecca avec Zattere de Francesco Guardi

Marine. Arrivée de hauts personnages dans un port hollandais du XVIIè siècle d’Antonie Waldorp

Joyeuse assemblée dans un bateau

Joyeuse assemblée dans un bateau

Le Christ marchant sur les eaux de Francis Danby

Le Christ marchant sur les eaux de Francis Danby

Le concert sur l'eau, dit aussi Le petit pont de Giovanni Battista Viola

Le concert sur l’eau, dit aussi Le petit pont de Giovanni Battista Viola

Le Soir, dit aussi Les illusions perdues de Charles Gleyre

Le Soir, dit aussi Les illusions perdues de Charles Gleyre

Personnages de fantaisie dans une barque avec une joueuse de cistre de Jan Weenix

Personnages de fantaisie dans une barque avec une joueuse de cistre de Jan Weenix

Bateaux pris dans un orage d'Aelbrecht Cuyp

Bateaux pris dans un orage d’Aelbrecht Cuyp

La Meuse à Dordrecht (Pays-Bas) avec la Grande Eglise (Grote kerk) de Jan van Goyen

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s