Déluge

Au Louvre, j’aime aider mon prochain à survivre au déluge. Un musée lové sur les bords d’un fleuve doit avoir des conseils à prodiguer au tout-venant. Et si ce n’est pas lui, on doit pouvoir tenir compter de l’expérience mise en avant par les artistes exposées. Aujourd’hui donc Que d’eau, que d’eau !

L'hiver ou le déluge de Nicolas Poussin

L’hiver ou le déluge de Nicolas Poussin

Tout le monde n’a pas la chance de pouvoir se réclamer de la branche Bourbon et de conclure que le déluge arrivera après soi. Plongeant dans votre vaste courrier, je suis allé pêcher les questions relatives à la montée subite des eaux. Il faut dire qu’il y a six mois de cela le Musée du Louvre avait presque de l’eau jusqu’aux moignons de la Vénus de Milo, provoquant la fermeture du musée doublée de la mise en sécurité des basses œuvres, pardon, des œuvres situées dans les zones les plus basses du palais. Les parisiens regardaient voguer leur ville car à Paris Fluctuat nec mergitur ! L’inquiétude était pourtant palpable.

Au Louvre, j'aime Le délugeAussi j’ai décidé de réunir tous les artistes du musée, nous avons réfléchi à la façon de vous aider à prévenir ce risque et avant de répondre à toutes vos questions je vais vous donner ma solution contre le déluge : munissez-vous de citrons ! C’est un peu con dit comme ça mais vous verrez que c’est le seul truc vraiment utile dont vous aurez besoin post-déluge. Mais assez parlé de moi, vos questions :

Mets, fruits et verres sur une table de Peter Binoit

Mets, fruits et verres sur une table de Peter Binoit

La visite de Gabriel Metsu

⁜ ⁜ ⁜ ⁜ ⁜

Pouvons-nous nous prémunir d’un déluge ? La réponse est clairement non. Quand ça débaroule il n’y a rien à faire. Vous pouvez fièrement serrer les dents et attendre, mais cela n’y changera rien, vous allez être mouillés. Alors de façon préventive, tout autant qu’économique, je vous conseille de perdre cette habitude de laisser couler l’eau à longueur de temps. C’est mauvais pour la nature et c’est des coups à faire grimper le niveau des océans. Donc on pense à fermer le robinet quand on se brosse les dents.

Un fleuve de Jean Jacques Caffieri

Un fleuve de Jean Jacques Caffieri

Le village et les cascades de Tivoli de Giovanni Battista Busiri

Le village et les cascades de Tivoli de Giovanni Battista Busiri

Nymphe à la coquille d'Antoine Coysevox

Nymphe à la coquille d’Antoine Coysevox

⁜ ⁜ ⁜ ⁜ ⁜

Maintenant que vous savez le déluge proche, je reconnais cette vieille habitude française du passe-droit et ceci se traduit dans vos questions : Existe-t-il un moyen d’être épargné en cas de déluge ? Là encore la réponse est non. La fonction première du déluge est de nettoyer. Tout nettoyer. Nous sommes tous persuadé que notre voisin est bien plus sale que nous-même et qu’en échange d’une petite pièce il doit y avoir moyen de s’arranger. La réponse de l’humaniste et du théologien est identique : vous y passerez… tous. L’artiste offre cependant des contreparties, c’est très simple : il suffit d’être copain avec un triton, un dauphin, une carpe, une sirène, bref n’importe quelle bestiole qui navigue en eaux troubles et qui veut bien vous laisser la chevaucher peut vous apporter l’espérance du salut. Vous préférez taquiner le bouchon sur les bords des étangs, des rivières ou en haute mer ! Attention le poisson est rancunier, vous êtes perdus.

Coupe à figures rouges : Néréide sur un dauphin portant les armes d'Achille

Coupe à figures rouges : Néréide sur un dauphin portant les armes d’Achille

Enfant jouant avec une tortue de Pierre Hébert

Enfant jouant avec une tortue de Pierre Hébert

Cheval marin et triton de Johann Christian Friedrich Wilhem Beyer

Cheval marin et triton de Johann Christian Friedrich Wilhem Beyer

Au Louvre, j'aime Le déluge

Au Louvre, j’aime Le déluge

Latone métamorphosant les paysans de Lycie en grenouilles de Pietro Paolo Bonzi

Latone métamorphosant les paysans de Lycie en grenouilles de Pietro Paolo Bonzi

Amphitrite de Jacques Prou

Amphitrite de Jacques Prou

La Loire et le Loiret de Corneille Van Clève

La Loire et le Loiret de Corneille Van Clève

Nymphe et un petit génie sur un cheval marin de Jean Goujon

Nymphe et un petit génie sur un cheval marin de Jean Goujon

L'hiver ou le déluge de Nicolas Poussin

L’hiver ou le déluge de Nicolas Poussin

Le cortège de Thétis de Bartolomeo di Giovanni

Le cortège de Thétis de Bartolomeo di Giovanni

⁜ ⁜ ⁜ ⁜ ⁜

Puisque vous êtes perdus certains s’interrogent : Quel costume de bain est du meilleur aloi pour un déluge ? Les règles sont assez souples sur ce sujet. Non, le bonnet de bain n’est pas obligatoire. Oui, les slips et les caleçons sont acceptés pour les hommes mais il reste interdit de courir sur les bords au risque de se briser la nuque quand il est tellement plus agréable de finir par boire la tasse. Par contre ne profiter pas de ces moments humides et dénudés pour exposer votre musculature messieurs. Mesdames croyez-vous l’instant choisi pour vous effeuiller tout en échauffant vos partenaires ? Et il sera largement temps de vérifier cette légende urbaine de la tâche rouge autour de ceux qui s’oublieraient dans l’eau.

La pêche d'Annibal Carrache

La pêche d’Annibal Carrache

Le déluge d'Antoine Carrache

Le déluge d’Antoine Carrache

Le déluge d'Antoine Carrache

Le déluge d’Antoine Carrache

33

Le déluge d'Antoine Carrache

Le déluge d’Antoine Carrache

Paysage aux baigneuses de Laurent de La Hyre

Paysage aux baigneuses de Laurent de La Hyre

Suzanne au bain de Théodore Chassériau

Suzanne au bain de Théodore Chassériau

Paysage aux baigneuses de Laurent de La Hyre

Paysage aux baigneuses de Laurent de La Hyre

Suzanne surprise au bain de Pierre-Nicolas Beauvallet

Suzanne surprise au bain de Pierre-Nicolas Beauvallet

Clélie passant le Tibre de Jan van Noordt

Clélie passant le Tibre de Jan van Noordt

⁜ ⁜ ⁜ ⁜ ⁜

A-t-on le droit de plonger ? Là encore je déplore votre désinvolture, c’est le déluge je vous rappelle. Vous pouvez plonger si vous le souhaitez mais sachez que les pouvoirs publics ne prendront pas forcément le temps d’indiquer les différentes jauges de profondeur. Là encore il serait dommage de se fracasser la tête dans trois centimètres d’eau quand cette dernière peut simplement exploser sous le fait de la pression des profondeurs. Oui vous pouvez faire la planche, oui vous pouvez marcher sur l’eau et oui vous pouvez apporter un matelas gonflable. Cela vous amusera un temps puis vous vous lasserez et coulerez.

Le calvaire de Josse Lieferinxe

Le calvaire de Josse Lieferinxe

Le connétable Anne de Montmorency et sa femme Madeleine de Savoie de Barthélemy Prieur

Le connétable Anne de Montmorency et sa femme Madeleine de Savoie de Barthélemy Prieur

La jeune martyre de Paul Delaroche

La jeune martyre de Paul Delaroche

Christ mort de Juan Ron

Christ mort de Juan Ron

La baignade de Nicolaes Maes

La baignade de Nicolaes Maes

Le christ marchant sur les eaux de Francis Bandy

Le christ marchant sur les eaux de Francis Bandy

Hermaphrodite endormi

Hermaphrodite endormi

⁜ ⁜ ⁜ ⁜ ⁜

Vaut-il mieux sauver les vieux ou les enfants ? Vous vous rêvez Enée quittant Troie en flammes avec son fils (Ascagne) et son père (Anchise). C’est impossible, il va falloir choisir. Au mieux vous pouvez vous inspirer de Mowgli, Moïse, Romus et Romus, le petit Grégory, vous glissez votre enfant dans un panier d’osier avec un paquet de ChocoBN et que vogue la galère. De toute façon vous ne savez jamais où votre douce moitié range les bouées dès la fin de l’été. Les vieux c’est plus compliqué. D’abord quand on voit comment ils s’accrochent dans la vie de tous les jours, vous doutez bien qu’ils ne vont pas lâcher prise si facilement. Le problème de sauver les vieux c’est que nous les retrouverons après le déluge alors qu’il faudra un peu de sang neuf !

Le déluge de Jean-Baptiste Regnault

Le déluge de Jean-Baptiste Regnault

Scène de déluge d'Anne-Louis Girodet de Roussy-Trioson

Scène de déluge d’Anne-Louis Girodet de Roussy-Trioson

Le déluge d'Antoine Carrache

Le déluge d’Antoine Carrache

Scène d’inondation de François-Josep Navez

L'hiver ou le déluge de Nicolas Poussin

L’hiver ou le déluge de Nicolas Poussin

Scène de Déluge de Théodore Géricault

Scène de Déluge de Théodore Géricault

Scène de Déluge de Théodore Géricault

Scène de Déluge de Théodore Géricault

Moïse sauvé des eaux de Charles de La Fosse

Moïse sauvé des eaux de Charles de La Fosse

⁜ ⁜ ⁜ ⁜ ⁜

Le bateau est-il la solution pour survivre au déluge ? Oui, bien sûr mais vous avez un bateau ? La traversée du bac entre Royan et Le Verdon vous l’avez passée à vomir, alors vous vous imaginez quarante jours en mer ? Surtout que l’on vous connait ! La première journée vous allez rigoler sur l’air de La croisière s’amuse. Ces dames vont se coller à la proue en espérant que Léonardo viendra se glisser derrière elles. Ces messieurs tenteront de jouer les marins au longs cours en cherchant les clignotants. Le deuxième jour vous serez tous fins saouls sur le pont à chantonner « Du rhum des femmes et d’la blière tant qu’on veut… ». Le troisième jour vous fredonnerez « C’est un fameux trois mâts, fin comme un oiseau… » et dès le quatrième jour vous rêverez de bouffer le mousse.

Le concert sur l'eau de Giovanni Battista Viola

Le concert sur l’eau de Giovanni Battista Viola

La baignade de Nicolaes Maes

La baignade de Nicolaes Maes

Allégorie de la gourmandise, dite La nef des fous de Jérôme Bosch

Allégorie de la gourmandise, dite La nef des fous de Jérôme Bosch

Gouvernail

Gouvernail

L'inondation de Saint-Claud de Paul Huet

L’inondation de Saint-Claud de Paul Huet

Vue de Rhenen sur le Rhin avec l'église Sainte Cunera de Jan van Goyen

Vue de Rhenen sur le Rhin avec l’église Sainte Cunera de Jan van Goyen

Le naufrage de Don Juan d'Eugène Delacroix

Le naufrage de Don Juan d’Eugène Delacroix

Bateaux hollandais au large d'une côte sableuse de Ludolf Backhuysen

Bateaux hollandais au large d’une côte sableuse de Ludolf Backhuysen

Vue d’Avignon, de la rive droite du Rhône, près de Villeneuve de Joseph Vernet

Le radeau de La Méduse de Théodore Géricault

Le radeau de La Méduse de Théodore Géricault

⁜ ⁜ ⁜ ⁜ ⁜

Faute de bateau, est-il possible d’envisager de construire son propre canot ? C’est bien la personne qui a eu besoin de trois jours pleins et d’autant de point de suture pour monter une étagère Ikéa qui pose la question ? La même personne qui fait un nœud de vache quand elle veut réaliser un nœud de huit ? Celle qui pense que tribord est une marque de vêtement et qui était persuadé que bâbord s’écrivait bas bord et signifiait la partie la plus basse du bord du bateau. C’est bien cette personne-là ? Alors sérieusement, évitez de vous lancer dans la construction d’un canot. C’est inutile et l’on sait très bien comment tout cela va finir.

Le radeau de La Méduse de Théodore Géricault

Le radeau de La Méduse de Théodore Géricault

L'hiver ou le déluge de Nicolas Poussin

L’hiver ou le déluge de Nicolas Poussin

Scène de Déluge de Théodore Géricault

Scène de Déluge de Théodore Géricault

Loth et ses filles d'Anne O'Nyme

Loth et ses filles d’Anne O’Nyme

Le déluge d'Antoine Carrache

Le déluge d’Antoine Carrache

Le radeau de La Méduse de Théodore Géricault

Le radeau de La Méduse de Théodore Géricault

⁜ ⁜ ⁜ ⁜ ⁜

Mais imaginons que vous ayez des compétences d’architecte naval, une maîtrise de la mer, un don de charpentier de marine et que vous entendiez des voix, en un mot que vous vous mettiez en tête, non pas de construire un canot, mais une ARCHE. Je note que l’intention est louable mais je souhaiterai que vous preniez en compte le sujet sur l’ensemble de ses aspects :

L'hiver ou le déluge de Nicolas Poussin

L’hiver ou le déluge de Nicolas Poussin

– Vous allez être choisi, tel Noé, car vous êtes le plus pur de votre génération (d’abord d’où c’est vous le plus pur de toute la génération ?), vous allez sauver votre famille et accepter de laisser crever tous les autres. C’est ainsi dans la Bible. Remarque : est-il pur celui qui accepte que l’humanité périsse pour son petit confort personnel ? Je vous laisse avec votre culpabilité espèce de Noé 2.0.

Dante et Virgile aux Enfers, dit aussi La barque de Dante d'Eugène Delacroix

Dante et Virgile aux Enfers, dit aussi La barque de Dante d’Eugène Delacroix

– Aimez-vous à ce point les animaux que vous dussiez choisir sept, pas un mais sept couples d’animaux purs et un couple d’animaux impurs à prendre avec vous. Pourriez-vous d’ailleurs m’indiquer quels seront vos critères de pureté/impureté chez les animaux ? Car si j’en crois la Bible, les dragons ont donc été des animaux purs ! Et je ne parle même pas des guêpes qui nous font chier les soirs d’été.

Persée secourant Andromède de Joachim Wtewael

Persée secourant Andromède de Joachim Wtewael

– Vous n’aurez que sept jours pour construire votre arche. Au même moment Noé était déjà âgé de 600 ans. Quand je pense que vous vous plaigniez du dos à chaque fois qu’il faut porter un pack d’eau, ce n’est pas gagner. La Bible (Genèse 6 : 14-16) spécifie les dimensions de l’arche qui reportées à nos jours donneraient une barge de 140 mètres de long, sur 26 mètres de large et 16 mètres de haut. Pour vous donner une image DiCaprienne c’est une moitié de Titanic soit une bonne vingtaine de tonnes. Où allez-vous trouver les stères de bois nécessaires à la construction ? Je précise qu’une arche-à -déluge homologuée doit être construite en bois de gopher. Pas le Gopher de La croisière s’amuse évoqué plus haut, non le vrai bois de gopher que aucune pépinière au monde n’a en stock.

L'entrée des animaux dans l'arche de Noé de Jacopo dal Ponte

L’entrée des animaux dans l’arche de Noé de Jacopo dal Ponte

L'entrée dans l'arche de Noé de Pierre Penicaud

L’entrée dans l’arche de Noé de Pierre Penicaud

D’autant que la semaine va être chargée : Trouver le bois, en quantité ; construire l’arche ; partir chercher les animaux ; les choisir ; les ramener ; faire le plein de vivre ; résilier votre abonnement ADSL ; penser à fermer l’eau et le gaz ; etc…

L'entrée des animaux dans l'arche de Noé de Jacopo dal Ponte

L’entrée des animaux dans l’arche de Noé de Jacopo dal Ponte

– Ensuite il faut supporter quarante jours et quarante nuits de pluie (je pense à vos rhumatismes) mais surtout cent cinquante jours de décrue. Seul point positif c’est l’occasion de faire connaissance avec les animaux. Mais n’oubliez pas que vous êtes allergiques aux poils de chat.

Au Louvre, j'aime Le déluge

Au Louvre, j’aime Le déluge

L'eau de Jan Brueghel

L’eau de Jan Brueghel

– Ne pas oublier de régulièrement nettoyer l’arche et basculer à baille les tombereaux de caca laissé par les bestioles. En plus ça doit sentir le putois mort là-dedans.

Le retour de la flotte de la Compagnie des indes néerlandaises de Ludolf Backhuysen

Le retour de la flotte de la Compagnie des indes néerlandaises de Ludolf Backhuysen

Et une fois la décrue confirmée et la terre ferme retrouvée, qu’a fait Noé ? Et donc que devrez-vous faire ? Pour remercier le Seigneur, il a en sacrifié à la pelle des animaux. C’était bien la peine. Vous imaginez le pauvre lapin qui se fait attraper, enfermé pendant quarante jours, plus cent cinquante jours de décrue. Dans la cage d’à côté un renard affamé qui le lorgne pendant toute la traversée. Les portes sont ouvertes, il pense enfin pouvoir gambader de nouveau et il se fait attraper par le colbac pour se retrouver trois minutes après les entrailles offertes au Seigneur, il a dû trouver qu’il n’avait pas fait le voyage pour rien.

Scène de déluge d'Anne-Louis Girodet de Roussy-Trioson

Scène de déluge d’Anne-Louis Girodet de Roussy-Trioson

Et je m’interroge pour les quelques bestioles échappées de l’holocauste de Noé, qu’ont-ils mangé ? La mer venait juste de se retirer, ils mangeaient quoi ? Il n’y avait pas d’herbe, pas de bestioles, rien ? Je ne m’attarde pas sur Noé qui se biture la gueule avec les premiers fruits qu’il trouve. Et puis imaginez un instant le gueule des plages, c’est toute ce qui reste de l’humanité, moins votre famille, dont les corps flottent, de-ci de-là, quelle belle vue romantique. Bien la peine d’avoir fait tant de kilomètres pour tomber sur ça.

L'épave, dit aussi La tempête ou Scène inspiré du naufrage de Luisa de Mello de Théodore Géricault

L’épave, dit aussi La tempête ou Scène inspiré du naufrage de Luisa de Mello de Théodore Géricault

A ce stade de la lecture, les visiteurs attentifs se souviendront que j’avais conseillé d’apporter des citrons pour survivre au déluge. Il y a de multiples raisons : D’abord le citron se conserve, il permet de lutter contre le scorbut et surtout… près de 200 jours d’inondation et de flotte partout, cela va grouiller de moustiques. Citron = citronnelle. On ne pourra pas dire que je ne suis pas de bons conseils.

Linteau d'une porte du temple de Montou à Tôd

Linteau d’une porte du temple de Montou à Tôd

Et si le déluge et l’eau vous font peur, sachez que le Musée du Louvre propose aussi la version Feu, les teintes sont plus saignantes et le citron moins utile.

L'éruption du Vésuve de Pierre-Jacques Volaire

L’éruption du Vésuve de Pierre-Jacques Volaire

Loth et ses filles d'Anne O'Nyme

Loth et ses filles d’Anne O’Nyme

Le Pandemonium de John Martin

Le Pandemonium de John Martin

Pour le feu je ne sais pas mais pour l’eau je suis certain de pouvoir vous rassurer. Le déluge n’existe pas et n’a jamais existé. Par contre des catastrophes de type tsunami ont pu marquer les esprits. Je vous rappelle qu’à cette époque de Noé, le bout du village c’est déjà le bout du monde. Une canalisation qui éclatait avec la rue noyée et on appelait cela le déluge. Noé lâche une colombe qui revient le lendemain avec un rameau d’olivier. Vous imaginez une colombe voler quarante mille kilomètres en une nuit pour s’assurer que l’eau a disparu de toute la surface du globe ? Non le déluge biblique c’est cent kilomètres carrés tout au plus.

L'hiver ou le déluge de Nicolas Poussin

L’hiver ou le déluge de Nicolas Poussin

N’y voyez pas malice mais au XVIIe siècle avant JC la Mésopotamie a déjà connu un déluge raconté dans l’Épopée de Gilgamesh. Je vous avertis, les auteurs de la Bible ont allégrement plagié car c’est quasiment la même histoire. Chez les chinois le grand déluge est provoqué par le dieu de l’eau Gonggong. Chez les arabes il existe une vaste littérature inspirée d’isrâiliyyât et relatant le déluge. Alors soit notre terre est un lavabo qui se remplit à chaque nouvelle civilisation, soit les auteurs ont un peu gonflé les portées de catastrophes locales. Et si vous ne me croyez pas, venez voir.

Scène de Déluge de Théodore Géricault

Scène de Déluge de Théodore Géricault

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s