Archives du mot-clé Antoon van Dyck

Né le 22 mars 1599 à Anvers et mort le 9 décembre 1641 à Blackfriars. Peintre baroque, surtout portraitiste, qui a été le principal peintre de cour en Angleterre, après avoir connu un grand succès en Italie et en Flandre.

Le roi boit

Au Louvre, j’aime Le Roi boit, dit aussi Repas de famille de Jacob Jordaens parce que je me rends compte que si j’ai souvent puisé dans la peinture nord européenne pour illustrer mes billets, je ne me suis jamais attardé sur une certaine spécificité de l’art flamand dans sa représentation : l’épaisseur des personnages. Et Le Roi boit me semble une de plus belles représentations de cette épaisseur et l’occasion de parler aussi de Jacob Jordaens.

Le Roi boit ou Repas de famille le jour de la Fête des Rois de Jacob Jordaens

Le Roi boit ou Repas de famille le jour de la Fête des Rois de Jacob Jordaens

Lire la suite

Publicités

Saint des seins

Au Louvre, j’aime déterminer le saint des seins. Parce que j’ai été mis au défi, dans un commentaire, de traiter du sein dans sa représentation louvresque, j’ai arpenté les salles du musée, tel un pervers, ne cherchant que l’aréole, le téton ou le nichon échappé de l’échancrure des corsages. Faut arrêter, chers lecteurs, les demandes saugrenues, je passe pour quoi, moi ? D’autant que pour ne rien vous cacher, du sein au Musée du Louvre, il y en a… beaucoup et d’ailleurs le Louvre les cache très peu. J’avertis le lecteur que si de pareils objets leurs faisaient venir de coupables pensées, qu’ils traversent la rue pour aller couvrir, sur les planches du Français, ce sein qu’ils ne sauraient voir.

Les curieuses de Jean-Honoré Fragonard

Les curieuses de Jean-Honoré Fragonard

Lire la suite

Clouer le bec

Au Louvre, j’aime clouer le bec. A l’heure où certains s’interrogent sur la façon de réussir leur barbecue, je me questionne sur l’art et la manière de bien crucifier son prochain. « Mais tu passes ton temps au Louvre, des scènes de crucifixion, il y en a que ça, alors tu te tais et tu regardes. » Comme j’aimerai que vous ayez raison…

Les mystères de la passion du Christ d’Antonio Campi

Lire la suite

La collection de Carlos de Beistegui

Au Louvre, j’aime la Collection de Carlos de Beistegui ou voici la solution pour entrer dans l’Histoire et quand je dis entrer dans l’Histoire, je ne veux pas dire parader 10 minutes en tête des hastags sur Twitter, je parle de la vraie Histoire, avec nom dans les dictionnaires et salle au Musée du Louvre.Collection de Carlos de Beistegui Lire la suite

La Vierge et l’Enfant

Au Louvre, j’aime La vierge à la grappe de Pierre Mignard. Il est des sujets qu’il faut à tout prix éviter d’approcher. Soit ils sont des gouffres de perplexité, des abîmes de silence dont rien ne semble s’échapper pour fournir un début de sujet à un article. Soit ils sont des collines, des montagnes, des sommets de complexité dont rien ne semble venir à bout.

La Vierge à la grappe de Pierre Mignard

La Vierge à la grappe de Pierre Mignard

Lire la suite

Saint Sébastien

Au Louvre, j’aime Saint Sébastien, mais en toute honnêteté si j’aime Saint Sébastien au Musée du Louvre, je l’aime aussi partout ailleurs ; sur un calvaire breton, dans une église croate, même dans les boutiques cosmopolites de certains quartiers interlopes de la capitale. C’est pour moi le saint des saints.

Saint Sébastien - Belgique vers 1490-1500

Saint Sébastien – Belgique vers 1490-1500

Lire la suite