Archives du mot-clé Hubert Robert

Né en 1733 à Paris mort en 1808 à Paris aussi. Artiste français du XVIIIe siècle qui s’illustra notamment comme paysagiste, aquafortiste, dessinateur et à travers la peinture.

Un conte de Noël – Games of Louvre

Au Louvre, j’aime vous narrer un conte de Noël. Au départ je pensais vous raconter l’histoire d’une adolescente et de son barbon de mari qui firent étape dans une étable où elle accoucha. Puis j’aurais raconté comment l’enfant faisait du ski nautique, sans ski, à Tibériade, s’amusait à réveiller les morts ou à multiplier les goûters. Mais je trouvais cela bien trop gros à vous faire avaler et puis cela faisait réchauffé.Au Louvre, j'aime Game of Thrones

Lire la suite

Lâchez les chiens

Au Louvre, j’aime quand vous lâchez les chiens. Certains traquent les représentations du chat au Musée du Louvre. Il suffit de plonger son regard dans le fond des tableaux pour constater l’oiseau terrorisé par le matou qui rôde autour de sa cage et s’y refuser. Certains traquent le sein, les saints ou les dessins. Mais pour celui qui cherche la petite bête, au Louvre, ce n’est pas le matou qu’il convient de traquer mais le chien, le Musée du Louvre dispose d’un chenil de belle composition et même de sa propre légende autour de l’animal.

Œdipe enfant rappelé à la vie par le berger Phrobas qui l'a détaché de l'arbre d'Antoine-Denis Chaudet

Œdipe enfant rappelé à la vie par le berger Phrobas qui l’a détaché de l’arbre d’Antoine-Denis Chaudet

Lire la suite

Le fond de l’aire est beau

Au Louvre, j’aime quand le fond de l’air est frais et que Le fond de l’aire est beau. Ou comment allier la possibilité qu’offre le Musée du Louvre de s’approcher des œuvres, le talent des artistes italiens, un peu de mathématiques appliquées, mes talents artistiques légendaires (voir figure 1) tout en raillant la bêtise de Du Bellay.

Saint Sébastien d'Andrea Mantegna

Saint Sébastien d’Andrea Mantegna

Lire la suite

Romulus et Rémus recueillis par Faustulus

Au Louvre, j’aime Romulus et Rémus recueillis par Faustulus de Pietro Berrettini dit Pierre de Cortone. S’il fallait une seule justification à la présence de ce tableau dans le catalogue déraisonné de ce blog, je répondrai que d’abord c’est mon blog et que je fais ce que je veux et ensuite j’évoquerai les premières versions latines, la splendeur de l’Italie et l’Histoire romaine. Tout y est dans ce tableau.

Romulus et Rémus recueillis par Faustulus de Pietro Berrettini

Romulus et Rémus recueillis par Faustulus de Pietro Berrettini

Lire la suite

Peinture d’artiste

Au Louvre, j’aime la peinture d’artiste. Il s’agit d’une catégorie vraiment à part, presque un passage obligé pour chaque peintre qui se respecte. Aussi vieille que les premiers mammouths sur les parois des grottes, il s’agit du peintre en train de peindre un peintre ou un sculpteur.

Les attributs de la peinture, de la sculpture et de l'architecture d'Anne Vallayer-Coster

Les attributs de la peinture, de la sculpture et de l’architecture d’Anne Vallayer-Coster

Lire la suite

Bord cadre

Au Louvre, j’aime assez l’idée d’être bord cadre car cette attitude nous permet de décaler notre regard physiquement, et pas uniquement dans les commentaires. Ne plus se concentrer uniquement sur le centre, sur l’œuvre mais de nous interroger sur son contour, ce qui l’accompagne.

La baie de Weymouth de John Constable

La baie de Weymouth de John Constable

Lire la suite

Paris est Magique

Au Louvre, j’aime quand Paris est magique et à cette occasion je me fais supporter de la candidature de la ville de Paris aux Jeux Olympiques de 2024. Pourquoi soutenir une telle candidature dans un blog consacré au Musée du Louvre ? Nullement par esprit olympique, ce n’est pas le genre de la maison.Au Louvre, j'aime Paris est magique Lire la suite

Clouer le bec

Au Louvre, j’aime clouer le bec. A l’heure où certains s’interrogent sur la façon de réussir leur barbecue, je me questionne sur l’art et la manière de bien crucifier son prochain. « Mais tu passes ton temps au Louvre, des scènes de crucifixion, il y en a que ça, alors tu te tais et tu regardes. » Comme j’aimerai que vous ayez raison…

Les mystères de la passion du Christ d’Antonio Campi

Lire la suite

L’âne frotte l’âne

Au Louvre, j’aime quand l’âne frotte l’âne. Pour une fois, notre bestiole du jour ne sortira pas tout droit du sous-continent indien, comme c’est trop souvent le cas ici. Je souhaitais vivement rendre un hommage à l’âne qui orne les œuvres du Musée du Louvre. L’âne, le mal-aimé des écuries, le moqué des basses-cours, l’idiot des cours de ferme. Existe-t-il un autre animal qui concentre sur sa personne autant d’expressions négatives dans la langue française ?

La nativité de Juan Correa de Vivar

Lire la suite

Puisque vous partez en vacances

Au Louvre, j’aime répondre à votre multiple courrier sur l’art de prendre des vacances. Alors puisque vous partez en vacances, avec l’aide de quelques tableaux du Musée du Louvre, voici le bréviaire de tout bon voyageur.

Carriole en arrêt devant une taverne d'Isaack van Ostade

Carriole en arrêt devant une taverne d’Isaack van Ostade

Lire la suite