Archives du mot-clé Lambert Sustris

La Joconde (Salle de)

Au Louvre, j’aime La Joconde (Salle de), plus exactement la salle qui abrite La Joconde et qui a vampirisé le nom de Salle des États en Salle de La Joconde. Ou comment quelques centaines de mètres carrés se sont faits mâter par une madonna italienne de moins d’un demi mètre carré. Mille pardons aux lecteurs qui envisageaient dans ce billet d’entendre clamer mon amour pour Monna Lisa. Elle n’a franchement pas besoin de moi, ni de mon blog pour cela.

La salle des États, dite Salle de La Joconde

La salle des États, dite Salle de La Joconde

Lire la suite

Publicités

Envie de baiser(s) ?

Au Louvre, j’aime avoir une envie de baiser(s). Maintenant que je sais combien ce blog, et moi-même, sommes inutiles, navrant et racoleurs, je cesse de mettre les moindres pincettes et je plonge dans le crapuleux et le vulgaire avec un délice redoublé. Alors baisons ! Je précise malgré tout à l’attention des lecteurs fripons que les parenthèses du titre ne sont pas à mettre … entre parenthèses. C’est du baiser, le nom, que je vais vous entretenir. Quant à ceux qui espéraient le verbe, je les invite à reluquer ce billet : Du cul.

Le feu aux poudres de Jean-Honoré Fragonard

Le feu aux poudres de Jean-Honoré Fragonard

Lire la suite

G2LoQ

Au Louvre, j’aime quand G2LoQ, ou comment derrière ce code se trouve une astuce de peintres bien connue que je m’empresse de vous dévoiler. Et oui, pour toi lecteur je suis prêt à briser le serment secret du G2LoQ.

L'enlèvement d'Hélène de Guido Reni

L’enlèvement d’Hélène de Guido Reni

Lire la suite