Archives du mot-clé Léonard Limosin

Longinus

Au Louvre, j’aime Longinus ou Saint-Longin-le-Centurion. Le déluge, Marie, Joseph, les bergers, le calvaire, la crucifixion, le martyr des saints, Saint Sébastien, saint Étienne, … dans ma représentation artistico-visuelle de la Bible au Musée du Louvre, je ne pouvais rester silencieux sur ce grand dadais : Longinus ou l’art de la récupération. Longinus ou le pardon poussé à son paroxysme. La preuve que derrière chaque bourreau il y a un petit cœur qui bat. Pensez-y quand vous vous faites torturer.

Le couronnement d'épines de Tiziano Vecellio

Le couronnement d’épines de Tiziano Vecellio

Lire la suite

Publicités

Pied de nez

Au Louvre, j’aime le pied de nez. Le pied de nez c’est toujours mieux que la queue de poisson. Le pied ayant déjà était traité de l’extérieur au travers de l’article sur les chaussettes, j’ai eu envie de vous pousser à regarder plus loin que le bout de votre nez, parce que c’est une chance énorme, au Musée du Louvre, de pouvoir s’approcher si près des œuvres, pouvoir presque coller son nez dessus. Arriver à pouvoir saisir un tel niveau de détails. Même si à la fin cela fait loucher.

Portrait de Dominique-Jean Larrey, ancien chirurgien en chef de l'armée d'Egypte, futur baron d'Empire d'Anne-Louis Girodet de Roussy-Trioson

Portrait de Dominique-Jean Larrey, ancien chirurgien en chef de l’armée d’Égypte, futur baron d’Empire d’Anne-Louis Girodet de Roussy-Trioson

Lire la suite

Sourire

Au Louvre, j’aime le sourire. A l’heure de l’instantané photographique, le sourire est devenu un mot d’ordre, une règle, presque une sacro-sainte obligation et gare à celui qui ne fend pas sa face de plaisir en retroussant ses babines sur ses crocs. D’autre part, voici ce qui arrive quand un visiteur met un smiley en commentaire, je le prends comme une invitation à explorer les têtes de smiley sur les œuvres du Musée du Louvre.

Buste de satyre, dit "Faune de Vienne"

Buste de satyre, dit « Faune de Vienne »

Lire la suite

4 2 1

Au Louvre, j’aime une petite partie de 4 2 1, mais avant de rentrer plus en détail dans l’article, petite précision pour les âmes sensibles. Pour tous ceux qui gémissent à l’évocation d’une opération chirurgicale, qui serrent les cuisses en entendant parler de coup de pied mal placé, qui tombent dans les pommes à la vue du sang. Pour tous ceux-là, passez votre chemin ou rendez-vous directement au paragraphe qui commence par : Bref, face à cette surreprésentation…

La crucifixion de Pedro Campana

La crucifixion de Pedro Campana

Lire la suite

Tout pour la musique

Au Louvre, j’aime la Musique. C’est assez surprenant à écrire mais la phrase introductive de chaque billet est ce qu’elle est et je vais donc respecter cette habitude même si tout le monde sait que la musique que je préfère est celle du silence ou Bach car j’aime avoir l’impression de tutoyer les anges.

Portrait de la marquise de Pompadour de Maurice-Quentin de La Tour

Portrait de la marquise de Pompadour de Maurice-Quentin de La Tour

Lire la suite

Clouer le bec

Au Louvre, j’aime clouer le bec. A l’heure où certains s’interrogent sur la façon de réussir leur barbecue, je me questionne sur l’art et la manière de bien crucifier son prochain. « Mais tu passes ton temps au Louvre, des scènes de crucifixion, il y en a que ça, alors tu te tais et tu regardes. » Comme j’aimerai que vous ayez raison…

Les mystères de la passion du Christ d’Antonio Campi

Lire la suite