Archives du mot-clé Michel Dorigny

Les animaux fantastiques

Au Louvre, j’aime Les animaux fantastiques. Certains me reprocheront de voguer un peu facilement sur un succès cinématographique du moment avec un tel titre. N’y voyez pas malice, sur le lot des enfants qui chercheront sur les internets des informations à propos du dernier film de sorciers, un ou deux, auront envie d’aller voir au Musée du Louvre les animaux fantastiques proposés. C’est ma façon de contribuer à la promotion du musée auprès de la jeunesse.

Dragon de Paul-Ambroise Slodtz

Dragon de Paul-Ambroise Slodtz

Lire la suite

Publicités

Visite à l’œil

Au Louvre, j’aime visiter à l’œil. Je vous assure que celui qui aime les sensations fortes devrait s’astreindre à l’exercice de regarder les tableaux les yeux dans les yeux. Ne pas s’émerveiller de la courbe d’un visage, du doux paysage ou des belles tenues. Le visiteur exigeant  découvrirait alors les faces ahurissantes des visages du Musée du Louvre. Car c’est un point amusant, avec plus de quatre cents visites au Louvre, j’avais vu sans regarder.

Giovan Carlo Doria de Simon Vouet

Giovan Carlo Doria de Simon Vouet

Lire la suite

Beau comme trois pommes

Au Louvre j’aime quand c’est Beau comme trois pommes car Jeunes gens, prenez garde aux choses que vous dites. Tout peut partir d’un mot qu’en merdant vous traduites…, aurait pu écrire le gros Hugo s’il avait opté pour la promotion des pommes au lieu de s’acharner sur Badinguet (d’ailleurs il faudra que je rende hommage à Napoléon III). Quoi de mieux à cette période de l’année, alors que vos progénitures chantonnent la reinette et l’api, alors que la saison est au ramassage, quoi de mieux donc que d’aller regarder la représentation de ce fruit de saison dans les jardins des cimaises du Musée du Louvre.

Le panier d’œufs d'Henri-Horace-Roland Delaporte

Le panier d’œufs d’Henri-Horace-Roland Delaporte

Lire la suite

Métamorphoses

Au Louvre, j’aime les Métamorphoses d’Ovide, parce qu’il suffit d’avoir lu une quantité infime de livres pour que les œuvres du musée s’ouvrent à vous. Que sans maîtriser la technique, cette petite bibliothèque vous offre d’autres histoires qui apparaissent sous le pinceau ou le burin et qu’ainsi les œuvres se répondent l’une à l’autre.

Latone changeant les paysans en grenouilles

Latone changeant les paysans en grenouilles

Lire la suite

4 2 1

Au Louvre, j’aime une petite partie de 4 2 1, mais avant de rentrer plus en détail dans l’article, petite précision pour les âmes sensibles. Pour tous ceux qui gémissent à l’évocation d’une opération chirurgicale, qui serrent les cuisses en entendant parler de coup de pied mal placé, qui tombent dans les pommes à la vue du sang. Pour tous ceux-là, passez votre chemin ou rendez-vous directement au paragraphe qui commence par : Bref, face à cette surreprésentation…

La crucifixion de Pedro Campana

La crucifixion de Pedro Campana

Lire la suite

Jésus guérissant un sourd-muet

Jésus guérissant un sourd-muet de Bartholomeus Breenhergh

Jésus guérissant un sourd-muet de Bartholomeus Breenhergh

Au Louvre, j’aime Jésus guérissant un sourd-muet de Bartholomeus Breenhergh. Mais si vous êtes réfractaire à l’Italie, aux échanges de salive et autres pénétrations digitales, je crains que vous n’aimiez pas trop. Alors que moi, j’aime les trois et pratiquées en même temps c’est encore meilleur. Lire la suite