Archives du mot-clé Orazio Samacchini

Lâchez les chiens

Au Louvre, j’aime quand vous lâchez les chiens. Certains traquent les représentations du chat au Musée du Louvre. Il suffit de plonger son regard dans le fond des tableaux pour constater l’oiseau terrorisé par le matou qui rôde autour de sa cage et s’y refuser. Certains traquent le sein, les saints ou les dessins. Mais pour celui qui cherche la petite bête, au Louvre, ce n’est pas le matou qu’il convient de traquer mais le chien, le Musée du Louvre dispose d’un chenil de belle composition et même de sa propre légende autour de l’animal.

Œdipe enfant rappelé à la vie par le berger Phrobas qui l'a détaché de l'arbre d'Antoine-Denis Chaudet

Œdipe enfant rappelé à la vie par le berger Phrobas qui l’a détaché de l’arbre d’Antoine-Denis Chaudet

Lire la suite

Publicités

La destruction de Troie et le jugement de Pâris

Au Louvre, j’aime La destruction de Troie et le jugement de Pâris de Mathis Gerung. D’abord parce qu’il faut bien, de temps en temps, saluer l’école allemande de peinture car le Musée du Louvre semble être un des seuls endroits où à la fin ce n’est pas l’Allemagne qui gagne. Ensuite il faut de temps en temps reconduire sous les feux de la rampe quelque artiste que la mémoire collective a oublié ou mis en sommeil, alors Mathis, ce billet est pour toi. Enfin j’ai un goût certain pour la guerre de Troie.

La destruction de Troie et le jugement de Pâris de Mathis Gerung

La destruction de Troie et le jugement de Pâris de Mathis Gerung

Lire la suite