Archives du mot-clé Rembrandt Harmenszoon van Rijn

Né le 15 juillet 16061 et mort le 4 octobre 1669. Généralement considéré comme l’un des plus grands peintres de l’histoire de l’art baroque européen, et l’un des plus importants peintres de l’École hollandaise du XVIIe siècle.

Sancto-bricolage

Au Louvre, j’aime Le sancto-bricolage car voici la meilleure manière de tester ses talents de bricoleur à peu de frais. Le sancto-bricolage c’est aussi une invitation au voyage, à la découverte de métiers oubliés et de pratiques millénaires. Enfin mon dernier article n’ayant pas enthousiasmé l’Église, j’ai voulu me racheter.

Saint Jean l'Evangeliste d'Alonso Cano

Saint Jean l’Evangeliste d’Alonso Cano

Lire la suite

Publicités

Les mots d’artiste

Au Louvre, j’aime les mots d’artiste. Je ne parle pas, ici, des bons mots et autres délicatesses que peuvent s’envoyer en travers de la tronche et à grands coups de pinceaux les artistes (*), il s’agit au contraire de ces quelques mots que les artistes peuvent laisser sur leur toile et de l’imagination dont ils font preuve pour ne pas dénaturer leur œuvre de leur bafouille ; je veux parler de leur signature. Ou comment ajouter sans abîmer ?

La vierge au coussin vert d'Andrea di Bartolo

La vierge au coussin vert d’Andrea di Bartolo

Lire la suite

Saint des seins

Au Louvre, j’aime déterminer le saint des seins. Parce que j’ai été mis au défi, dans un commentaire, de traiter du sein dans sa représentation louvresque, j’ai arpenté les salles du musée, tel un pervers, ne cherchant que l’aréole, le téton ou le nichon échappé de l’échancrure des corsages. Faut arrêter, chers lecteurs, les demandes saugrenues, je passe pour quoi, moi ? D’autant que pour ne rien vous cacher, du sein au Musée du Louvre, il y en a… beaucoup et d’ailleurs le Louvre les cache très peu. J’avertis le lecteur que si de pareils objets leurs faisaient venir de coupables pensées, qu’ils traversent la rue pour aller couvrir, sur les planches du Français, ce sein qu’ils ne sauraient voir.

Les curieuses de Jean-Honoré Fragonard

Les curieuses de Jean-Honoré Fragonard

Lire la suite

Peinture d’artiste

Au Louvre, j’aime la peinture d’artiste. Il s’agit d’une catégorie vraiment à part, presque un passage obligé pour chaque peintre qui se respecte. Aussi vieille que les premiers mammouths sur les parois des grottes, il s’agit du peintre en train de peindre un peintre ou un sculpteur.

Les attributs de la peinture, de la sculpture et de l'architecture d'Anne Vallayer-Coster

Les attributs de la peinture, de la sculpture et de l’architecture d’Anne Vallayer-Coster

Lire la suite

Madame est servie

Au Louvre, j’aime quand Madame est servie. Le visiteur qui prend sur sa pause méridienne pour aller admirer des tableaux peut vivre comme un enfer de voir se succéder des tables remplies de victuailles et autres mets appétissants. Comme tout le monde ne se nourrit pas uniquement de tableaux, ce midi, Les Délices du Louvre*, restaurant du musée, vous propose son Menu des artistes à 15,90 €. Boissons non-comprises.

L'été de Giuseppe Arcimboldo

L’été de Giuseppe Arcimboldo

Lire la suite

Portrait d’un patricien vénitien

Au Louvre, j’aime mais vraiment beaucoup le Portrait d’un patricien vénitien d’Alessandro Vittoria ou comment nos choix de sujets pour nos billets en dévoilent bien plus sur nous que nous ne voudrions l’admettre.

Portrait d’un patricien vénitien d’Alessandro Vittoria

Portrait d’un patricien vénitien d’Alessandro Vittoria

Lire la suite

Les fenêtres hollandaises

Au Louvre, j’aime Les fenêtres hollandaises, ou comment tenter en quelques signes de décrire une réalité géographique, d’évoquer une hypothèse de travail, de décrire la peinture bataves et ses spécificités ; tout en mélangeant allégrement École des Flandres et École du Nord pour faciliter ma démonstration et justifier ma passion pour les peintres septentrions.

L'Alchimiste de Thomas Wyck

L’Alchimiste de Thomas Wyck

Lire la suite