Archives du mot-clé Willem van Mieris

Né à Leyde en 1662 et mort dans cette ville en 1747.

Un coup du lapin

Au Louvre, j’aime quand c’est un coup du lapin. Ma recherche animalière dans les tableaux du Musée du Louvre va bien au-delà du Livre de la jungle. Aujourd’hui ce sera donc Lapinou, Pan-pan, Jeannot, Roger et autres qui vont passer à la casserole.

Histoire de David de Hans Sebald Beham

Histoire de David de Hans Sebald Beham

Lire la suite

Publicités

Monet, Monet, Monet

Au Louvre, j’aime Monet, Monet, Monet et parodier le groupe ABBA pour m’interroger sur la place de l’argent dans le musée. Attention, il ne sera pas ici question de la tête de quémandeurs patentés que prennent les différents conservateurs pour faire payer par le public leurs acquisitions ou celle du président du Musée du Louvre faisant des gorges chaudes sur son nombre de visiteurs et donc la somme d’argent inhérente entrée dans les caisses. Il s’agit plutôt de se questionner sur la représentation de l’argent dans les œuvres.

La Richesse de Pierre-Paul Prud'hon

La Richesse de Pierre-Paul Prud’hon

Lire la suite

Saint des seins

Au Louvre, j’aime déterminer le saint des seins. Parce que j’ai été mis au défi, dans un commentaire, de traiter du sein dans sa représentation louvresque, j’ai arpenté les salles du musée, tel un pervers, ne cherchant que l’aréole, le téton ou le nichon échappé de l’échancrure des corsages. Faut arrêter, chers lecteurs, les demandes saugrenues, je passe pour quoi, moi ? D’autant que pour ne rien vous cacher, du sein au Musée du Louvre, il y en a… beaucoup et d’ailleurs le Louvre les cache très peu. J’avertis le lecteur que si de pareils objets leurs faisaient venir de coupables pensées, qu’ils traversent la rue pour aller couvrir, sur les planches du Français, ce sein qu’ils ne sauraient voir.

Les curieuses de Jean-Honoré Fragonard

Les curieuses de Jean-Honoré Fragonard

Lire la suite

Madame est servie

Au Louvre, j’aime quand Madame est servie. Le visiteur qui prend sur sa pause méridienne pour aller admirer des tableaux peut vivre comme un enfer de voir se succéder des tables remplies de victuailles et autres mets appétissants. Comme tout le monde ne se nourrit pas uniquement de tableaux, ce midi, Les Délices du Louvre*, restaurant du musée, vous propose son Menu des artistes à 15,90 €. Boissons non-comprises.

L'été de Giuseppe Arcimboldo

L’été de Giuseppe Arcimboldo

Lire la suite

Les fenêtres hollandaises

Au Louvre, j’aime Les fenêtres hollandaises, ou comment tenter en quelques signes de décrire une réalité géographique, d’évoquer une hypothèse de travail, de décrire la peinture bataves et ses spécificités ; tout en mélangeant allégrement École des Flandres et École du Nord pour faciliter ma démonstration et justifier ma passion pour les peintres septentrions.

L'Alchimiste de Thomas Wyck

L’Alchimiste de Thomas Wyck

Lire la suite

Du sang

Au Louvre, j’aime Le sang. J’aime que les parents aient préféré conduire leurs mômes ici plutôt que de les laisser jouer à la console car la console, c’est bien connu : « C’est trop violent ! » et c’est bien connu aussi « Rien ne vaut la fréquentation des musées pour ouvrir l’esprit de nos têtes blondes aux beautés de l’art. » Bien mal leur en a pris…

Le Christ mort couché sur son linceul de Philippe de Champaigne

Le Christ mort couché sur son linceul de Philippe de Champaigne

Lire la suite