Archives mensuelles : janvier 2016

Pillage d’un village

Au Louvre, j’aime le Pillage d’un village, dit aussi L’incendie de Wammelger près d’Anvers de Sebastiaen Vrancx. Attention petit dévot vendu au politiquement correct, tartuffe de la bienséance, il ne s’agit pas de faire ici l’apologie de la guerre. Bien au contraire. Nous sommes dans un musée, ce qui nous intéresse c’est le traitement de cette dernière.

Pillage d'un village, dit aussi L'incendie de Wommelgen près d'Anvers de Sebastian Vrancx

Pillage d’un village, dit aussi L’incendie de Wommelgen près d’Anvers de Sebastian Vrancx

Lire la suite

Red is the new blue

Au Louvre, j’aime que Red is the new blue. Ou comment en partant d’un tableau nous allons pouvoir friser l’hérésie, évoquer la théologie et entre temps se mettre les omos à dos. Je tiens à prévenir ceux qui souhaite éviter l’hérésie, fuyez cette page. C’est ça la force de l’art.

La vierge au lapin de Tiziano Vecellio

La vierge au lapin de Tiziano Vecellio

Lire la suite

Pâris

Au Louvre, j’aime Pâris. En dehors du Louvre j’aime Paris et si Paris est magique, vous allez voir pourquoi Pâris est magnifique. Les connaissances du lecteur s’amoncellent au gré de ses découvertes. Ainsi pour retrouver trace d’un Pâris, il faut remonter dans les vers shakespeariens de Roméo & Juliette. Mais je vais vous demander un effort plus grand encore, lecteur, dans la spéléologie des strates de votre mémoire.

Le jugement de Pâris et la destruction de Troie de Mahis Gerung

Le jugement de Pâris et la destruction de Troie de Mahis Gerung

Lire la suite

Salle n°8

Au Louvre, j’aime la salle n°8 au deuxième étage, aile Richelieu. Avec toutes ces informations je vous souhaite bien du courage pour la retrouver. C’est une des astuces du Louvre pour que les visiteurs ne retrouvent jamais les œuvres. Cette salle n°8 permet d’infirmer une théorie marxienne selon laquelle l’Histoire se répète, la première fois de façon tragique et la seconde de façon comique. Cette salle permet d’imaginer que si l’Histoire se répète, c’est, en fait, toujours de façon comique.Au Louvre, j'aime... la salle n°8 Lire la suite